Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 17:53
Roulette charentaise de Alain Mazère (Le geste noir)

Voici un premier roman que l’on pourrait classer dans les romans régionaux, un roman policier sympathique agréable à lire.

Tout commence par une personne âgée qui succombe d’une crise cardiaque dans une rue de Chassenon. Dans ses poches, se trouvent des liasses de billets, trente mille euros ! Nul doute que la présence du casino, tout proche y est pour quelque chose. La police enquête et soupçonne un trafic de blanchiment d’argent.

Le lendemain, c’est le directeur général du casino que l’on retrouve poignardé. Le commissaire divisionnaire Anne Marie Saint Angeau est chargée de l’enquête et ses soupçons se tournent vers Jerome Balland, un jeune homme de 25 ans, trafiquant de drogue de son état. Il est localisé en Italie, vers Venise.

Des inspecteurs sont envoyés pour pister Balland, mais dans le train qui le ramène vers la France, Balland est lui aussi retrouvé poignardé dans les toilettes. Le problème est que Donald Marchenet, journaliste à Avenir Charente est présent dans le train. L’enquête de Donald et Anne Marie va leur montrer une facette cachée du trafic de drogue.

Si je devais donner une image de ce livre, je dirai que c’est un livre diésel. Il démarre doucement, un peu maladroitement, au sens où l’auteur est pressé de rentrer dans le vif du sujet, nous donne à voir les deux premiers meurtres dans les deux premiers chapitres. Puis, l’enquête démarre, et là, le livre prend son rythme de croisière et devient très agréable à lire.

On s’attache beaucoup aux deux personnages du roman. Il y a Donald, sorte de journaliste touche à tout, qui court partout comme un chien fou. Et puis il y a Anne-Marie, commissaire plutôt froide, qui dirige l’enquête de son bureau, n’hésitant pas à donner ses directives à ses subordonnés, quitte à manipuler Donald justement. Il faut dire qu’elle est affublée de quelques inspecteurs qui n’ont pas inventé l’eau chaude, dont Marsac qui n’est vraiment pas très malin, comique sans le vouloir.

Voilà donc un roman policier qui va dérouler son intrigue tranquillement, nous montrant comment le trafic de drogue s’insère dans la corruption généralisée. Mais le but du roman est avant tout de nous divertir, et je dois dire que je l’ai lu vite et avec plaisir. Voilà donc un bon premier roman en somme, bien sympathique. En tous cas, on peut s’attendre lors du prochain roman à une structure complexe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2013
commenter cet article

commentaires

Oncle Paul 18/05/2013 14:53

Bonjour Pierre
Dans un premier roman un auteur se cherche, et c'est normal à moins qu'il ne soit publié qu'au bout de 7 ou 8 manuscrits comme ce fut le cas pour Gérard Delteil.
Mais les petites maisons éditoriales de province, ce qui n'est pas du tout péjoratif, sont un véritable bouillon de culture qui permet aux romanciers de se faire la plume. Il faudra se pencher un jour sur ces maisons et les recenser afin d'écrire un article...
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 18/05/2013 15:51

Salut Paul, c'est aussi ce qui ma passionne dans la lecture des premiers romans. Je sais que cela ne peut être parfait, mais on ressent ce qui intéresse l'auteur, c'est moins "préfabriqué", plus brut. Alain Mazère a l'art de construire des intrigues alambiquées. Cela promet pour la suite ! Quant aux petites maisons d'édition, elles font toutes un travail remarquable. Amitiés

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories