Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 17:58
L’information du mardi : Idées de polars ... encore

L'ALICANTO: POLAR de Amadeo ALCACER (Santa Rosa)

En arrivant à la périphérie de la capitale chilienne, dans le quartier de San Juan, ton partenaire rôde comme un gangster, alors que tu cherches, les yeux fatigués, des chiens errants.

– Alors Diego, tu pars demain pour l’Argentine ?

– Ouais, je dois bosser sur une sale affaire. Un dingue qui attache ses victimes, les viole, les étrangle et leur arrache les yeux.

– On n’avait pas arrêté un type de ce genre l’année dernière ?

– C’est vrai, mais celui-là est différent – il ne crève pas juste les yeux, il les arrache et les emporte avec lui. Un amateur de souvenirs.

– Tu crois que le gars qu’on a jeté au trou est innocent ?

– Je ne sais pas. Peut-être. Il faut que j’aille regarder les photos en détail, puis j’ te dirai.

– Tu pars longtemps ?

– Quatre jours. Là ! Regarde ! Tourne à gauche à la prochaine !

Tu remarques juste la queue de la bestiole qui vient de bifurquer. Tu mets en joue le canidé, pendant que ton partenaire ralentit. Tu vises. Tu tires. Une balle, puis deux. L’animal jappe trois fois et s’effondre lourdement. C’était un gros chien massif, un bâtard aux poils irréguliers et à la robe grise et noire. Une belle bête.

Ivo suit maintenant ce qui doit être une rue parallèle à l’avenue principale. Le visage tendu, une cigarette éteinte au coin de la bouche, il tourne l’énorme volant, courbant et redressant son corps tout entier. Il passe sur un pont métallique assemblé par de gros rivets rouillés, non loin d’une grande maison aux murs fissurés. Les rues semblent désertes et le silence assommant endort tes sens.

L’information du mardi : Idées de polars ... encore

Tabloïd circus de Kent Harrington (Denoel - Sueurs froides)

Sur une île des Caraïbes, la disparition d’une jeune femme déclenche une tempête politico-médiatique. À l’ère de l’info toute-puissante, tous les coups sont permis…

Stanley Jones, ancien correspondant du Times, dépressif et alcoolique, est devenu reporter pour la presse à sensation. Le Royal, fer de lance des tabloïds britanniques, l’envoie sur Tortola, dans les îles Vierges britanniques, couvrir l’événement qui fait les gros titres à travers le monde : la disparition d’une touriste américaine de dix-huit ans, Mary Waters, dont la diffusion de photos osées sur Internet a enflammé les médias internationaux.

Sur l’île envahie de paparazzis avides de scoops, le chef de la police, Lawrence O’Conner, un ancien rugbyman noir issu d’une famille d’esclaves, doit aussi subir la pression politique : le pouvoir local est sous la coupe de Washington, et le FBI veut prendre le contrôle des opérations pour régler l’affaire au plus vite. Quitte à trouver un coupable «idéal», parmi les trafiquants de marijuana qui prolifèrent sur l’île. Entre marchés de dupe et complicité de circonstance, le journaliste déchu et le flic sous tutelle s’allient pour mener l’enquête, happés dans une spirale de mensonges, d’espionnage et de manipulation…

L’information du mardi : Idées de polars ... encore

Contoyen de Philippe Deschemin (Le cercle de la Boëtie)

Fortement influencé par la philosophie des Lumières et par le courant littéraire dystopique dont les chefs de file sont Orwell ou Bradbury, Philippe Deschemin a construit Contoyen comme un conte philosophique.

A partir du simple constat qu’aujourd’hui nous consommons et produisons, certains consomment plus qu’ils ne produisent et d’autres produisent plus qu’ils ne consomment, l’auteur s’est lancé dans la rédaction d’un roman d’aventure, à la fois existentialiste et un peu romantique qui prendrait place dans un univers futuriste mais proche, un nouveau monde, celui de demain.

En zone contoyenne où tout est organisé autour du loisir, Dimitri et ses amis, dévoués à la consommation, sont minutieusement endoctrinés afin d'accomplir leur tâche du mieux possible. Un véritable monde utopique qui cache une effroyable vérité.

En se basant sur les travaux d’intellectuels comme Noam Chomsky, Normand Baillargeon, Pasolini ou Michel Clouscard et en procédant comme Voltaire ou Montesquieu, Philippe Deschemin grossit les traits de notre monde et nous propose une extrapolation de notre social-démocratie.

Mais au delà de la critique sociale, cette aventure est un véritable roman de littérature, porté par un personnage accessible et attachant. Eminemment politique, ce livre conçu comme un pur divertissement réactualise le concept de lutte de classes.

Partager cet article

Repost 2
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories