Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 17:58
L’information du mardi : Idées de polars ... encore

L'ALICANTO: POLAR de Amadeo ALCACER (Santa Rosa)

En arrivant à la périphérie de la capitale chilienne, dans le quartier de San Juan, ton partenaire rôde comme un gangster, alors que tu cherches, les yeux fatigués, des chiens errants.

– Alors Diego, tu pars demain pour l’Argentine ?

– Ouais, je dois bosser sur une sale affaire. Un dingue qui attache ses victimes, les viole, les étrangle et leur arrache les yeux.

– On n’avait pas arrêté un type de ce genre l’année dernière ?

– C’est vrai, mais celui-là est différent – il ne crève pas juste les yeux, il les arrache et les emporte avec lui. Un amateur de souvenirs.

– Tu crois que le gars qu’on a jeté au trou est innocent ?

– Je ne sais pas. Peut-être. Il faut que j’aille regarder les photos en détail, puis j’ te dirai.

– Tu pars longtemps ?

– Quatre jours. Là ! Regarde ! Tourne à gauche à la prochaine !

Tu remarques juste la queue de la bestiole qui vient de bifurquer. Tu mets en joue le canidé, pendant que ton partenaire ralentit. Tu vises. Tu tires. Une balle, puis deux. L’animal jappe trois fois et s’effondre lourdement. C’était un gros chien massif, un bâtard aux poils irréguliers et à la robe grise et noire. Une belle bête.

Ivo suit maintenant ce qui doit être une rue parallèle à l’avenue principale. Le visage tendu, une cigarette éteinte au coin de la bouche, il tourne l’énorme volant, courbant et redressant son corps tout entier. Il passe sur un pont métallique assemblé par de gros rivets rouillés, non loin d’une grande maison aux murs fissurés. Les rues semblent désertes et le silence assommant endort tes sens.

L’information du mardi : Idées de polars ... encore

Tabloïd circus de Kent Harrington (Denoel - Sueurs froides)

Sur une île des Caraïbes, la disparition d’une jeune femme déclenche une tempête politico-médiatique. À l’ère de l’info toute-puissante, tous les coups sont permis…

Stanley Jones, ancien correspondant du Times, dépressif et alcoolique, est devenu reporter pour la presse à sensation. Le Royal, fer de lance des tabloïds britanniques, l’envoie sur Tortola, dans les îles Vierges britanniques, couvrir l’événement qui fait les gros titres à travers le monde : la disparition d’une touriste américaine de dix-huit ans, Mary Waters, dont la diffusion de photos osées sur Internet a enflammé les médias internationaux.

Sur l’île envahie de paparazzis avides de scoops, le chef de la police, Lawrence O’Conner, un ancien rugbyman noir issu d’une famille d’esclaves, doit aussi subir la pression politique : le pouvoir local est sous la coupe de Washington, et le FBI veut prendre le contrôle des opérations pour régler l’affaire au plus vite. Quitte à trouver un coupable «idéal», parmi les trafiquants de marijuana qui prolifèrent sur l’île. Entre marchés de dupe et complicité de circonstance, le journaliste déchu et le flic sous tutelle s’allient pour mener l’enquête, happés dans une spirale de mensonges, d’espionnage et de manipulation…

L’information du mardi : Idées de polars ... encore

Contoyen de Philippe Deschemin (Le cercle de la Boëtie)

Fortement influencé par la philosophie des Lumières et par le courant littéraire dystopique dont les chefs de file sont Orwell ou Bradbury, Philippe Deschemin a construit Contoyen comme un conte philosophique.

A partir du simple constat qu’aujourd’hui nous consommons et produisons, certains consomment plus qu’ils ne produisent et d’autres produisent plus qu’ils ne consomment, l’auteur s’est lancé dans la rédaction d’un roman d’aventure, à la fois existentialiste et un peu romantique qui prendrait place dans un univers futuriste mais proche, un nouveau monde, celui de demain.

En zone contoyenne où tout est organisé autour du loisir, Dimitri et ses amis, dévoués à la consommation, sont minutieusement endoctrinés afin d'accomplir leur tâche du mieux possible. Un véritable monde utopique qui cache une effroyable vérité.

En se basant sur les travaux d’intellectuels comme Noam Chomsky, Normand Baillargeon, Pasolini ou Michel Clouscard et en procédant comme Voltaire ou Montesquieu, Philippe Deschemin grossit les traits de notre monde et nous propose une extrapolation de notre social-démocratie.

Mais au delà de la critique sociale, cette aventure est un véritable roman de littérature, porté par un personnage accessible et attachant. Eminemment politique, ce livre conçu comme un pur divertissement réactualise le concept de lutte de classes.

Repost 2
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 17:54
L’information du mardi : George RR Martin en France

Ce n’est pas parce que je ne lis que du polar que je dois occulter des événements dans les autres domaines de la littérature.

Georges R R Martin (l’auteur du Game of thrones) sera en France le 3 juillet, à l’occasion de la sortie de l’œuf du Dragon (90 ans avant le trône de fer) aux éditions Pygmalion. Il sera en dédicace à la librairie Grangier à Dijon de 14 H00 à 18H00.

Un grand concours sera mis en place sur Facebook de J’ai Lu à partir du 16 juin pour permettre à l’un des fans de remporter une rencontre VIP avec l’auteur lors de sa venue à Dijon. Le lien est :

https://www.facebook.com/letronedefer.livre

Pour cette signature unique en France, de nombreuses actions sont prévus à Dijon.

-La Garde de Nuit France – sera en costume et plongera les lecteurs dans l’univers du trône de fer

La compagnie Gentes Dames et Chevaliers animeront 3 tentes (herboristerie, métiers à tisser, armes et armures).

- De taille et d'estoc : organisera une scène de combat du Trône de fer, ainsi qu’une démonstration de combat en armure, et d’arts martiaux du moyen âge.

- la troupe de danse Leila Galim – proposera des danses du Moyen-âge

-L'étrier de bourgogne : présenteront 8 chevaux et 8 cavaliers.

-L'Antre II Monde de Dijon : inviteront leurs habitués à venir déguisés lors de la dédicace.

-Association shining: Présentation des jeux de cartes trône de fer et du jeu de plateau

- La compagnie Clair obscur sera représentée par MR Gael Amizet Il sera l’Echassier

L’information du mardi : George RR Martin en France

Infos sur l’auteur

L’auteur, une des personnalités les plus influentes du monde : George R.R. Martin est l’auteur de plusieurs romans à succès (Riverdream, Armageddon Rag ,Une chanson pour lya et à paraitre en septembre Wild Cards aux éditions j’ai lu.).

Le trône de fer est son plus grand succès (adapté à la télévision par HBO, et diffusée sur Canal + pour la France). Très impliqué dans ce projet, scénariste et producteur de sa propre saga, George R.R. Martin est en passe de devenir l’auteur de fantasy le plus productif et respecté de sa génération. Il est aujourd’hui considéré comme le Tolkien américain. Il a été sélectionné par le Magazine Time comme l’une des personnes les plus influentes du monde en 2011.

L’information du mardi : George RR Martin en France

Le trône de fer est une immense saga d’héroïque fantasy qui s’inspire de la série des Rois maudits de Maurice Druon. C’est au début des années 1990 que Georges R.R. Martin commence à écrire Le trône de fer, le premier volume est publié en 1996. En 2007, la chaine de télévision HBO acquiert les droits d’adaptations. L’auteur lui-même participe à sa production et écrit le scénario d’un épisode par saison. La série en est à sa quatrième saison et fait partie du Top 10 des meilleurs séries TV de l’année selon l’American Film Institute . En 2013, on parle d’un phénomène qui dépasse le cadre des livres et d’une série télévisée.

Le trône de fer en chiffres

2 000 000 de lecteurs en France

2.2 millions de téléspectateurs lors la diffusion du premier épisode de la saison 1.

11,6 millions de spectateurs pour la seconde saison

13,6 millions de téléspectateurs pour le saison trois. Faisant de cette saison la deuxième la plus vue au monde.

Avis aux fans !

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 18:03
L’information du mardi : Idées de polars

Les larmes de pierre (Les Souriants Tome 1) de Fabrice Daimler (Editions Ipanema)

Quai des Orfèvres, « Picasso », un inspecteur à la mémoire absolue en charge de la Brigade des objets d’art, se voit confier ce qui paraît être une banale affaire de tableaux volés. En tentant d’assembler les pièces du puzzle avec l’aide de Germont, son assistant, et de sa fille Lisa, directrice du laboratoire du Louvre, il met à jour une affaire convoquant les Évangiles, les francs-maçons, la CIA, des alchimistes et un laboratoire pharmaceutique suisse. Un secret séculaire dont la révélation pourrait bouleverser l’humanité. Or celle-ci n’est pas prête à entendre « la vérité » et une congrégation secrète et ancestrale veille au grain : les Souriants.

Ici, là, ailleurs, depuis la nuit des temps, les Souriants sont à l’œuvre. Qui sont-ils ? Et quel secret ces hommes dotés de pouvoirs étranges protègent-ils si férocement d’un bout à l’autre du monde ?

Fabrice Daimler signe avec Les Larmes de Pierre le premier tome de la trilogie des Souriants, série policière et ésotérique dont la rigueur et l’érudition ne valent que par le rythme et la gourmandise avec lesquels les pages se tournent.

L’information du mardi : Idées de polars

Les lois de la cité de Fabrice Guillet (Le Lamantin)

En partant travailler un matin, Marianne, jeune aide-soignante, découvre un corps au pied de son immeuble.

Avec l’aide de son ami Younès, apprenti footballeur professionnel, elle va chercher à découvrir l’origine des actes de violence qui s’abattent sur leur cité.

Au-delà du polar, « Les lois de la cité » met en lumière la vie riche en humanité des quartiers populaires, loin des stéréotypes. Le roman lève aussi le voile sur les arcanes du football professionnel.

Fabrice Guillet est l'auteur de trois romans policiers et d'un album jeunesse.

Il vit en banlieue parisienne où il anime des ateliers d'écriture auprès d'enfants et d'adolescents.

L’information du mardi : Idées de polars

Retour aux sources de Jean-Marie PALACH (Pavillon Noir)

Dominique Nativel, un député proche du Président de la République française nouvellement élu, est poussé sous une rame du métro parisien, station Saint-François-Xavier, sur la ligne 13. Beaucoup de monde pouvait en vouloir à cet homme politique prometteur, qui multipliait les frasques extra conjugales et n’hésitait pas à dénoncer les dérives de personnages riches ou puissants. Le ministre de l’Intérieur charge la commissaire Clémence Malvoisin de débrouiller l’affaire, sans faire de vagues.

Son enquête l’obligera à remonter aux sources de sa propre famille, sur l’île de La Réunion, où un destin cruel avait une première fois frappé Nativel, enfant.

L’information du mardi : Idées de polars

Les gros mensonges de Max Obione (Horsain)

Heureusement que le mensonge existe ! Que serait la vie sans une part d’ombre et de fantasmagorie ? Un enfer ! Un totalitarisme invivable ! Tordre la réalité, dévoyer le vrai, masquer le désordre que la vérité pourrait entraîner, se défendre, embellir, dire ce que votre interlocuteur souhaite entendre, abriter les amants, taire un secret, lancer la rumeur, user de la calomnie, blesser, user du faux, se cacher derrière le paravent du mensonge, par action ou par omission, Ô quelle belle matière pour un raconteur d’histoires ! Les romans et les nouvelles sont remplis de ces mensonges que l’on pare du beau mot d’imagination…

Max Obione nous embarque dans ses nouvelles aux univers variés pour ne pas lasser le lecteur. Dans son troisième recueil, on retrouve des textes disséminés ici ou là et quelques inédits. Max est un fieffé menteur, alors régalez-vous !

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 17:20
Idées de polars numériques

La mémoire sous la glace de Dana Stabenow (Editions Delpierre)

Ce livre est disponible en version numérique ici

Que les morts le restent !

Sam Dementieff, pilier de la communauté du plus grand parc national cd’Alaska, vient de mourir.

À l’ouverture de son testament, sa nièce, la détective privée Kate Shugak, découvre qu’il lui lègue la majeure partie de ses possessions. Ce cadeau est accompagné d’une simple instruction : « Retrouve mon père ».

Véritable aventurier, cet homme a disparu juste après la naissance de Sam, emportant avec lui une icône russe d’une valeur inestimable. Pour comprendre cette vieille histoire de famille, Kate se plonge dans le passé mystérieux de ces étendues glacées... et met sa vie en danger.

Qui donc serait prêt à tuer pour que ce père ne refasse pas surface ?

Idées de polars numériques

En série : journal d’un tueur de David Forrest (Land éditions)

Une version revue et corrigée. Tous les détails sont ici

Par l’auteur best-seller David Forrest !

Découvrez l’univers fascinant et culte de celui qui a défrayé la chronique en étant l’un des premiers succès en auto-publication en France.

Un auteur que vous ne pourrez plus oublier.

(Re)découvrez son best-seller incontournable dans une édition inédite plus longue, plus sombre et plus choc !

Plongez dans l’intimité d’un tueur en série anonyme, un sociopathe à la fois effrayant et fascinant.

De son premier acte barbare au dénouement grinçant de son sanglant périple, le narrateur vous entraîne dans une spirale d’horreur, d’humour noir et de satire sociale.

Un voyage à glacer le sang qui ne vous laissera pas indemne.

Idées de polars numériques

FOOT NIGHT CLUB d'Hervé Mestron (Storylab)

Youcef Hamadi, un jeune prodige du ballon rond, va connaître l’ascension de sa vie. Repéré par un club de Ligue 1, il obtient tout ce dont il a pu rêver, la célébrité, le loft dans les beaux quartiers, ses entrées dans les clubs les plus chics de la capitale et une rencontre mystérieuse, Gaëlle, au charme redoutable. Mais la consécration a un prix : le diktat de la performance physique, la pression et les rivalités sur le terrain, ou encore les journalistes lâchés à ses trousses. Mais devenu personnage public et produit marketing, tour à tour haï et adulé par la clameur de la foule, Youcef est incapable de reprendre le contrôle de son existence. Aspiré sur le terrain comme en dehors par un tourbillon que bientôt, il ne maîtrisera plus...

Écrivain remarqué pour Le Clebs (Flammarion), Hervé Mestron s’illustre par une écriture au service de l’émotion, et qui dévoile un regard intransigeant sur le monde. Il reçoit en 2013 le Prix de la citoyenneté.

Tous les détails ici

Idées de polars numériques

Mortifère l’actionnaire de Jean-Claude Thibault (Editions Helene Jacob)

C’est un bien étrange individu que Bruno et « Soleil » vont trouver sur leur chemin. Un fils de bourgeois en rupture de classe, révulsé par l’impudence des possédants, ses frères. Ils se rencontrent dans une association active, au statut légal, baptisée « Mortifère, l’actionnaire ! »

Époque détestable, en vérité, quand un licencié assassine le responsable de son malheur, quand l’ami du couple, perdant son emploi pour la deuxième fois, en vient à se suicider avec femme et enfant, quand la « culture d’entreprise » – sourde à toute détresse humaine – cherche à unifier actionnaires et salariés en dépit des disproportions iniques de revenus, quand, enfin, Bruno devient victime d’une ignominie policière qui le jette au chômage…

Tous les détails sont ici

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 17:56
L'information du mardi : Idées de polars

Omaha blues de Patrick Amand (Editions du Caïman)

Il ne s'agit pas d'un polar cette fois mais du lancement d'une nouvelle collection, NOIRES NOUVELLES, aux éditions du Caïman.

Féru du Débarquement de Normandie, Patrick Amand propose de commémorer cet évènement à travers 14 nouvelles se déroulant entre 1944 et 2014. Tirées d’anecdotes, faits réels ou tout simplement fruit de son imagination, ces nouvelles noires décrivent avec réalisme, cruauté et aussi humour de petites histoires dans la grande Histoire.

L'auteur : Né à Poitiers en 1970, Patrick Amand est aujourd’hui responsable de l’administration de la Médiathèque François-Mitterrand de sa ville natale. Passionné par la seconde guerre mondiale et auteur de polars, il aime allier l’écriture et l’histoire. Omaha blues est son premier recueil de nouvelles, après les deux polars L’affaire du Noyé de Poitiers (dont l’intrigue se déroule déjà en Normandie) et Gurs 10.39.

L'information du mardi : Idées de polars

Les éditions Wartberg :

Les éditions WARTBERG font leur entrée dans l’univers du polar, avec 5 romans inauguraux d’une nouvelle collection « Polars en régions ». Le détail de cette nouvelle collection est ici : http://editions-wartberg.com/polars_en_regions.html

Une collection portée par des auteurs déjà confirmés pour certains sur le plan national (Solenn Colléter, Jérôme Zolma) ou régional (Daniel Hernandez…), dont chaque roman est ancré dans la réalité contemporaine d’une ville et de sa région. Thriller théologique et psychanalytique haletant, romans noirs profonds, teintés de réalisme social ou intrigue séculaire au coeur de la mémoire d’une ville, ces premiers titres de la collection « Polars en régions » offrent le délicieux et tant recherché frisson qui fait le sel des page-turners les plus addictifs.

L'information du mardi : Idées de polars

- La semaine des sept douleurs - Évangile noir dans la ville Rose, de Solenn Colléter (Toulouse)

Toulouse. Un prêtre est retrouvé assassiné dans son église, au fond du baptistère. Une colombe veille sur son cadavre. Sur le corps martyrisé, un verset du Nouveau testament : Mon Père jusqu’à présent est à l’oeuvre, et moi aussi je suis à l’oeuvre. Ce meurtre est le premier d’une série macabre, dont les mises en scène bibliques vont contraindre le commandant Florent Pagès à réviser les Évangiles. Un théologien atypique et une troublante psychiatre l’aideront à remonter très loin dans le temps, des souterrains éboulés de Toulouse jusqu’à la Galilée d’il y a deux mille ans. Tous trois se confronteront aux conséquences infinies qu’une filiation mystérieuse peut engendrer sur le psychisme d’un jeune homme hors du commun. Conjuguant psychologie et théologie, ce thriller bâtit un stupéfiant jeu de miroirs où le présent répond au passé, où la Ville Rose se reflète dans les eaux du lac de Tibériade.

L'information du mardi : Idées de polars

- Sextimanie - Mortelle Traversée du Capcir, de Daniel Hernandez (de Perpignan à Montpellier - Préface des frères Fourcade, également personnages de l’intrigue)

Janvier 2012, le maire de Sansa est abattu à son poste de contrôle lors de la mythique course de ski de fond « La Traversée du Capcir » dans les Pyrénées catalanes. Qui a pu tuer ce modeste édile des garrotxes, coin de montagne déshérité s’il en est ? Quel est le mobile du tueur ? Sa candidature aux législatives gênait-elle ? Payait-il de sa vie son opposition au président de la région qui avait entrepris de changer le nom de Languedoc-Roussillon en « Septimanie » ? Avait-il une vie de débauché cachée ? Dans le même temps, deux autres meurtres se produisent. Les trois affaires sontelles liées ? Une nouvelle fois, le commissaire Jepe Llense, avec l’aide de son ami José trapero, devra déployer toute sa perspicacité et se confier au hazard pour dénouer une affaire complexe.

L'information du mardi : Idées de polars

- Le Yéti de Montpellier - Crime de Quidam, de Pierre Barrot (Montpellier)

À l’hôpital de Montpellier, une prostituée nigériane meurt des suites d’un viol collectif. Les médecins sont en émoi : on soupçonne une erreur médicale et murmure que la jeune femme aurait pu être sauvée. Quant au viol… le commissaire préfère parler d’« accident du travail » ; d’autres, à l’hôtel de police, ne s’offusquent guère d’une « tournante » qui aurait mal tourné. Le lieutenant Manon escalettes, elle, ne prend pas les choses à la légère. Il faut dire que quand on a une soeur jumelle handicapée mentale, violée à l’âge de 14 ans et obsédée par le yéti, il est difficile de rester zen. D'autant que son équipier, un monstre de lenteur aussi empoté que surdoué surnommé « Diesel », n'arrange rien à l'affaire...

L'information du mardi : Idées de polars

3 morts sinon rien - Balades macabres dans le Midi, de Jérôme Zolma (arc méditerranéen)

Julien Vaudreuil, passager du train de Perpignan-Hyères se voit accuser de 3 meurtres énigmatiques, tous commis selon la technique du « parapluie bulgare ». Erreur judiciaire ou simple coïncidence entre les 3 affaires ? Quel en est le mobile ? Avec 3 Morts sinon rien, Jérôme Zolma imagine une intrigue qui nous conduit de la prison des Beaumettes à Marseille jusqu’à Perpignan en passant par le Var, en plein coeur des milieux politiques et financiers. Et c’est à lily Verdine, jeune détective privée, que l’on demande alors de mener cette enquête. Arrivera t-elle à résoudre le mystère qui rôde autour de ces trois meurtres?

L'information du mardi : Idées de polars

L’affaire du mur des canuts - Maldonne entre Rhône et Saône, de Jocelyne Fonlupt-Kilic (Lyon)

l’un est flic – l’espingouin –, l’autre est prof – le Rital. Ils ont en commun un amour pour Lyon et la bonne cuisine, un attachement indéfectible à la colline de la Croix-Rousse, une vieille dame un peu borderline surnommée Tantine et des souvenirs d’enfance dans la capitale des Gaules… Le premier enquête sur un meurtre atypique, le second s’inquiète pour sa tante qui s'est soudain mise à retirer de bien trop grandes sommes d'argent. en toile de fond, de très vieilles histoires qui se transmettent un peu n’importe comment. Mais aussi un cadavre, une épée et des souterrains, un pape, une pierre précieuse et une malédiction, deux collines et trois fleuves – ou le contraire. Et la Croix-Rousse, qui vaut tous les ratons laveurs du monde !

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 17:25
L’information du mardi : Des idées de polars …

French pulp :

Enfin, nous allons pouvoir relire les polars français des années 80 grace au numérique. En effet, en 250 pages, ces auteurs construisaient une intrigue avec des personnages à la psychologie réaliste et le style était simple mais forcément efficace. Car il n’est pas besoin d’écrire 500 pages quand on a de l’imagination et qu’on fait preuve de créativité. Parmi eux, G.Morris, GJ.Annaud, Brice Pelman et tant d’autres.

Les éditions French Pulp se veulent donc le porte étendard de la littérature française populaire. Du polar au roman d’anticipation en passant par l’espionnage, le catalogue 100% numérique de French Pulp a pour but de remettre en avant de grands noms tels que Francis Ryck (Le conseil de famille), G. J. Arnaud (La compagnie des glaces), Alain Leblanc (Un Pont entre deux rives) ou encore Stefan Wul (Niourk). Bref, cette littérature populaire boudée en partie aujourd’hui mais qui a fait les beaux jours du siècle dernier.

Pour un prix allant de 3 à 5 euros, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site joint :

http://www.didactibook.com/editeur/1112/French%20Pulp%20Editions?format=html&page=1&sort=price_asc

ou bien allez voir leur site Facebook :

L’information du mardi : Des idées de polars …

Coups de lune et Première enquête de Patricia Rappeneau (

Ce n’est pas un mais deux romans que Patricia Rappeneau vient de sortir aux éditions Ex-Aequo. Voici les quatrièmes de couverture de ces deux nouvelles enquêtes de Nathan Malocène

Coups de lune :

Roman policier - 176 pages Quel lien peut-il exister entre la mort de Sébastien Bayart, — ex-gars des missions du groupe Fine — et Séraphin Bayart, ex-professeur de l’université Sciences Mirande à Dijon ? Alors que Grégoire Fine est persuadé qu’il ne peut y en avoir, Nathan Malocène se voit confier la difficile tâche de seconder son associé dans cette enquête qu’il ne peut refuser. À nouveau unis pour le pire, les deux privés plongent dans l’origine de la conquête de la Lune où le magnétisme occupe vite une place prépondérante… Patricia Rappeneau est une passionnée de roman policier qui, sans jamais avoir tenu un revolver en main, s’est lançée dans le meurtre et la résolution d’enquête !... à défaut de les vivre… Et en un sens, heureusement ! Ses personnages, notamment son détective Nathan Malocène vivent tellement de rebondissements… Patricia vit en Bourgogne et se consacre entièrement à l’écriture ; vous pouvez communiquer avec elle à : rappeneau.patricia@live.fr Après Requiem, paru en 2009, Mission Malona, paru en 2012 et Mortelle guérison, paru en 2013, Coups de Lune, chez Ex Aequo en 2014, est le cinquième roman de la série des Nathan Malocène, Première enquête en est le pilote mais aussi le quatrième opus.

L’information du mardi : Des idées de polars …

Première enquête :

mini roman policier - pilote des enquêtes de Malocène - 20 pages Un père de famille qui disparaît dans la nature, et trois petites filles qui viennent frapper à la porte de Nathan Malocène, nouvellement installé détective privé à Dijon. Ce n’est ni le genre de clients ni de première enquête que l’ex-militaire s’attendait à accepter. Et pourtant… Embarqué presque malgré lui par les gamines, le privé plongera dans une enquête qui définira les vastes possibilités de son champ d’action, renforcées par une -ou deux- rencontres inattendues… Patricia Rappeneau est une passionnée de roman policier qui, sans jamais avoir tenu un revolver en main, s’est lançée dans le meurtre et la résolution d’enquête !... à défaut de les vivre… Et en un sens, heureusement ! Ses personnages, notamment son détective Nathan Malocène vivent tellement de rebondissements… Patricia vit en Bourgogne et se consacre entièrement à l’écriture ; vous pouvez communiquer avec elle à : rappeneau.patricia@live.fr Après Requiem, paru en 2009, Mission Malona, paru en 2012 et Mortelle guérison, paru en 2013, Coups de Lune, chez Ex Aequo en 2014, est le cinquième roman de la série des Nathan Malocène, Première enquête en est le pilote mais aussi le quatrième opus.

L’information du mardi : Des idées de polars …

Daisybelle de Max Obione (Editions du jasmin)

Vient de paraitre aux Editions du Jasmin un roman jeunesse DAISYBELLE, signé Max Obione, où sont évoqués le Tour de France des années 50, le roi René Vietto, la moto TerroT, etc., bref un tout plein de souvenirs évocateurs d'une période d'avant la télé généralisée. Un roman d'aventures qui se déroule sur la côte fleurie entre Cabourg et Honfleur. Public : à partir de 8 ans jusqu’à 108 ans.

Villers , Normandie, années 50. En vacances, le jeune Louis Hortiz, s'évade sur sa bicyclette, bien content d'échapper aux tâches ménagères. Il rencontre un vieil homme bourru, le père Carillon, comme il le nomme, passionné par le Tour de France et par son superbe side-car « Daisybelle ». Les légers conflits intergénérationnels passés, une belle relation s'installe… Le père Carillon propose à Louis d'assister à une étape du Tour de France qui passe non loin de là. Il leur faut prendre Daisybelle, qui a un certain âge mais est encore vaillante ! Louis la regarde avec envie… Mais leur belle aventure sera pleine de dangers, car des hommes sans morale, malhonnêtes et avides sévissent sur le Tour. Un roman à rebondissements, sur fond de dopage, thème hélas toujours d'actualité.

ISBN: 978-2-35284-137-1 - format 15x22 - 120 pages 9 €

L’information du mardi : Des idées de polars …

Krimi, Une anthologie du récit policier sous le Troisième Reich (Anacharsis)

Textes choisis, présentés et traduits de l’allemand par Vincent Platini

Le roman policier allemand – ou Krimi – était prolifique sous le Troisième Reich. Longtemps dédaigné par les autorités, il recueillit des auteurs indociles et prit en charge la critique que la « haute » culture n’assumait plus.

Mais la censure se faisant de plus en plus pressante, et le régime cherchant à imposer le « bon roman policier allemand », les auteurs durent s’acclimater de diverses manières aux injonctions officielles.

Inédite en Allemagne même, cette anthologie se fait l’écho des disparités d’une littérature sous contrainte.

Si quelques écrivains vantent la police du Reich ou se conforment à l’idéologie nazie, d’autres trompent la censure en situant leurs intrigues hors des frontières nationales, ou en imaginant des confessions ironiques du criminel : car au fond, qu’est-ce que le crime et la justice dans une dictature ? Littérature populaire, le Krimi fait ainsi entendre une autre voix de l’Allemagne. Et s’il reflète le pouvoir policier au quotidien, il esquisse aussi un portrait du petit peuple et de la pègre – réelle ou fantasmée.

Mais surtout, il se révèle en actes un champ de bataille idéologique investi par des écrivains juifs, tel Michael Zwick, ou des résistants comme Adam Kuckhoff et John Sieg, qui payèrent leur engagement de leur vie.

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 18:11
L’information du mardi : Si vous cherchez des polars …

L'Envol des faucons de Mark Zellweger (Editions Eaux Troubles)

Suite à la crise libyenne, Mark Walpen a complété son entreprise de consulting en marketing par un département de géostratégie, le Sword. Celui-ci, devenu le seul service secret non gouvernemental, indépendant et neutre au monde, est renforcé par une unité de combattants issus des meilleures forces spéciales du monde, on les appelle les Faucons.

Une prise d’otages a lieu. En même temps, une série d’attentats touche différentes ambassades européennes, créant ainsi la panique. Ces événements sont revendiqués par une mystérieuse « Armée de Libération Arabe ».

Les Faucons traquent les auteurs de cette vague d’attentats et recherchent surtout leurs têtes pensantes de l’Égypte à Dubaï en passant par Oman et Montreux.

Mark Zellweger est un universitaire spécialisé en stratégie et en marketing, diplômé de grandes Business School. Il a fait une partie de sa carrière dans l'industrie à des postes de direction dans les domaines de stratégie et de marketing, bien entendu. Par la suite, il a créé un cabinet de consulting.

En parallèle, il a été approché par des agences de renseignements bien connues et il a accepté de devenir conseiller stratégique, notamment auprès de divisions action.

Fidèle à ses principes d'éthique, il veut rester discret et en aucun cas ne veut s'exprimer sur son passé.

L'expérience de Mark Zellweger auprès de services action de renseignement n'a à ses yeux d'intérêts que dans la mesure qu'il connaît le fonctionnement de l'intérieur et a une vision critique. Ses romans ne veulent en aucun cas êtres des brûlots, des documentaires.

Il utilise son expérience pour camper des personnages, des situations qui pourraient êtres réelles.

L’information du mardi : Si vous cherchez des polars …

Cible royale de George Arion (Genèse éditions)

À la chute de l’empire soviétique, les temps sont troublés à l’Est. La Russie cherche à reprendre la main sur ses anciens satellites. Les nouvelles indépendances nationales se gagnent à coups de violence et de convulsions. Les haines ancestrales se réveillent.

Au sein de ce grenouillage politique, le président russe est particulièrement agacé par l’émancipation de la Roumanie. Il rêve de reprendre la main, et même, comme l’a un jour imaginé Staline, de rayer ce pays de la carte. Il élabore alors une incroyable machination : faire assassiner à Bucarest, au milieu de la foule, le jour de Pâques, le Roi Michel Ier en exil depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour ce faire, est recruté le plus cruel des tueurs à gages, Fred Coler, surnommé « L’homme aux mille visages ».

Les services secrets roumains ont vent du projet d’assassinat. Tout doit être fait pour éviter le drame. Trois jeunes espions sont chargés de déjouer la machination. Commence alors une course contre la montre, dans laquelle sont impliqués la CIA, le KGB, le Mossad, et bien sûr, le SRI (services secrets roumains). Et les lieux où se déroule l’action s’enchaînent à toute allure : Bucarest, Moscou, Las Vegas, Los Angeles, Vienne, Versoix, Tel-Aviv.

Dans la tradition des romans de Tom Clancy, Ian Fleming ou John Le Carré, George Arion livre ici un page turner haletant et une vision inédite de l’Europe de l’Est d’hier et d’aujourd’hui.

Romancier de grand renom en Roumanie, George Arion est également poète, essayiste et journaliste. Il est actuellement directeur des Éditions Flacăra, président du Prix Flacăra et du Romanian Crime Writers Club.

Né en 1946, il débute en littérature dès 1966, par la publication de recueils de poésies. Mais c’est en 1983 qu’il commence sa carrière de romancier. Avec Attaque dans la bibliothèque (non traduit), George Arion ouvre la voie au renouveau du polar roumain, en l’éloignant de l’utilisation propagandiste qui en était faite à l’époque.

George Arion est considéré comme l’une des figures de proue du roman policier en Roumanie.

L’information du mardi : Si vous cherchez des polars …

Celui dont le nom n’est plus de René Manzor (Kero)

« Londres, au petit matin. Sur une table de cuisine, un homme vidé de ses organes. Devant une vieille dame sous le choc, l’inspecteur McKenna a sa mine des mauvais jours. Pourquoi cette femme à la vie exemplaire a-t-elle massacré l’homme qu’elle a élevé comme son fils ? Ça n’a aucun sens. Pourtant, tout l’accuse. Deux jours après, ça recommence. Un homme tué de façon similaire par la personne qui l’aime le plus au monde. Toutes les vingt-quatre heures, un nouveau supplicié. Tous ces meurtres ont comme point commun des présumés coupables éplorés et une épitaphe en lettres de sang où l’on peut lire :

Puissent ces sacrifices apaiser l’âme de Celui dont le Nom n’est plus.

Trois destins vont se lier autour de ces meurtres incompréhensibles.

McKenna, flic irlandais, père de quatre garçons, veuf depuis un an et fou de chagrin. Dahlia Rhymes, criminologue américaine, spécialiste en meurtre rituel et satanique, désignée pour comprendre les ressorts des assassins. Nils Blake, avocat qui a rangé sa robe, mais remonte au créneau pour défendre ces coupables pas comme les autres.

Trois destins, et trois vies détournées à jamais de leur cours. »

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 17:13

Dans un salon de polar, aussi gigantesque, on passe son temps à discuter de polar, à rencontrer des auteurs, des lecteurs ... et j'ai passé une journée extraordinaire. Des quelques photos que j'ai faites, voici une idée des souvenirs avec lesquels je suis revenu :

George Pelecanos venu dédicacé son dernier roman Le double portrait

George Pelecanos venu dédicacé son dernier roman Le double portrait

James Ellroy The Master, en discussion avec Mickael Mention

James Ellroy The Master, en discussion avec Mickael Mention

Alexis Ragougneau, auteur de la Madone de Notre Dame, très sympatique

Alexis Ragougneau, auteur de la Madone de Notre Dame, très sympatique

Dominique Sylvain, surprise de me voir "en vrai" !

Dominique Sylvain, surprise de me voir "en vrai" !

Le temple du polar que j'ai quitté à regret

Le temple du polar que j'ai quitté à regret

J'en profite pour remercier tous les lecteurs et en particulier les Readers (ils se reconnaitront). Je fais de gros bisous à mon ami Richard (Mister President) et Foumette (Fais gaffe à ce que tu dis !).

Parmi les auteurs rencontrés, merci encore du fond du coeur à Jeremie Guez, Gaelle Perrin, Paul Colize, Antoine Chainas, Claire Favan, Gilles Caillot, Frédéric Jaccaud. Pardon à ceux que j'ai oubliés.

Pour finir, Un immense merci pour cette heure de discussion, assis au soleil sur les marches de Quais du Polar, à Monsieur Claude Mesplede.

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 17:56
L’information du mardi : Le polar made in France

Les éditions Points agrémentent leurs sorties de ce mois d’un nouveau slogan : le polar made in France. Pour l’occasion, ce sont quatre nouvelles sorties qui vont porter haut l’étendard de nos auteurs.

Guerre sale de Dominique Sylvain :

Un pneu enflammé autour du cou : c’est l’atroce mise à mort réservée à un avocat spécialiste des relations franco-africaines. Cinq ans plus tôt, l’assistant de Lola Jost a subi le même sort, précipitant son départ à la retraite. La voilà qui reprend du service. Et tant pis si ses ex-confrères n’apprécient pas qu’elle mette son nez dans les magouilles de la Françafrique, sujet pour le moins… brûlant.

Ce polar fait aussi partie de la sélection Meilleurpolar.com

Vous trouverez mon avis ici

L’information du mardi : Le polar made in France

Arab jazz de Karim Miské :

« L’auteur, d’un bout à l’autre en verve, n’a pas eu à beaucoup forcer le trait pour signer LE thriller made in France qui fait aujourd’hui... jazzer. »

Le Figaro Magazine

Ahmed Taroudant, jeune marginal, ne lit que des polars. Quand il trouve sa voisine pendue à son balcon, un rôti de porc à ses côtés, il sort de sa léthargie. Est-ce le meurtre symbolique d’un fou de Dieu ? Avec Rachel Kupferstein et Jean Hamelot, flics cinéphiles et torturés, Ahmed enquête au cœur d’un 19e arrondissement cosmopolite où ripoux, caïds et fondamentalistes se livrent une guerre sans pitié.

L’information du mardi : Le polar made in France

Du son sur les murs de Frantz Delplanque :

« A déguster avec un vinyle des Who en fond sonore et un verre de jurançon sur la table de chevet. »

Libération

Tueur est un métier épuisant. À soixante-quatre ans, Jon Ayaramandi prend sa retraite et s’installe dans le Sud-Ouest. Il lit, écoute du rock garage avec le patron du Cap’tain Bar et dorlote la fille de Perle, sa voisine. La disparition du compagnon de Perle fait voler en éclats ce quotidien de rêve. Jon se lance à sa recherche au rythme d’une bande-son endiablée… et reprend bientôt du service.

L’information du mardi : Le polar made in France

400 coups de ciseaux et autres histoires de Thierry Jonquet :

« De livres en livres, Jonquet n’en finissait pas de désigner la barbarie, la bêtise, les guerres fratricides. Il autopsiait notre monde d’aujourd’hui en fabriquant des histoires souvent prémonitoires. Lui qui avait l’allure d’un père peinard, carburait à la révolte et s’engouffrait dans la littérature comme ultime chance de rester debout, digne malgré la folie de notre société. »

Télérama

Dans une ville en ruine, un homme dresse des mygales ; curieuse profession par les temps qui courent… Boycotteur des musées, Giulio préfère monter une « expo SDF » pour esthétiser la souffrance. Quant à Isabelle, alcoolique involontaire, elle embauche un clochard pour assassiner son mari. Des êtres abîmés et dysfonctionnels dans une société barbare. Le paysage est noir, l’humour, salvateur, aussi. Grinçant, tendre, drôle, désespéré : ce recueil illustre toutes les facettes de l’œuvre de Thierry Jonquet.

L’information du mardi : Le polar made in France

Brèves de noir (Collectif) :

Les lauréats de Quais du polar :

Caryl FÉREY, Olivier TRUC, Antonin VARENNE, Antoine CHAINAS, Serge QUADRUPPANI, DOA., Marcus MALTE, François BOULAY et Franck THILLIEZ présentent :

Pour fêter les 10 ans du prix « Quais du polar », chacun des 9 lauréats des années passées a composé une nouvelle policière inédite : elles sont réunies dans ce recueil. On a, entre autres, le privilège d’assister à un dialogue entre Edward Snowden et des agents russes du FSB, de suivre un cours de cuisine qui dérape en crime passionnel, et de participer à une virée dans le Sahara qui tourne mal… Du suspense psychologique à l’action la plus impétueuse, du thriller à l’humour, toutes les nuances du noir sont ici explorées !

« Pour qui aime la littérature policière dans tous ses états, noir, thriller, polar nordique ou "crime fiction" US, des plus pointus et littéraires au plus grand public, Lyon est un rendez-vous incontournable.»

Marianne

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 18:10
L’information du mardi : Des idées de polars

Voici une liste d'idées de polars pour ceux qui seraient en manque d'inspiration pour leurs achats. Je rappelle que L'information du mardi est, comme son nom l'indique, un bulletin d'information et que par conséquent, je n'ai pas lu ces ouvrages (ou du moins pas encore).

Dix jours pour mourir de Jean Claude Thibault (Editions Helene Jacob)

Ce recueil propose deux longues nouvelles.

Dix jours pour mourir :

Policier singulier puisque le tueur en série se trouve être un virus qui frappe les humains immergés dans la forêt africaine.

Frappés d’impuissance, car retenus en otage par des autochtones rebelles dans cette forêt primaire, les Blancs vivent dans la plus grande angoisse. Quel est ce virus ? Quel est son vecteur de propagation ? Quel sera le prochain contaminé ?

Un médecin noir – lui aussi otage – tente de persuader les dissidents noirs qu’ils ne sont aucunement immunisés. En vain. Pour tous, le danger mortel rôde…

Mortelle tricherie :

D’un fléau à l’autre… Cette fois, l’agent pathogène potentiellement mortel est une création de l’homme : le produit dopant. Ce dopage en milieu sportif professionnel qui s’étend au monde amateur !

Deux morts, et l’anxiété de l’innocent accablé par les apparences. Traqué, il déploie des efforts désespérés pour se disculper et… venger la mort de son copain !

L’information du mardi : Des idées de polars

La suite ne sera que silence de Christian Bindner (Le passeur)

Quatre heures, le temps du délibéré de la cour d’assises qui juge Baptiste Chauvalet pour avoir assassiné le tortionnaire de son fils de 7 ans. Quatre heures de la vie d’un homme à la fois victime et bourreau, peut-être en route vers la perpétuité. « Le procès de la légitime vengeance », titre la presse.

Sous le poids de l'attente silencieuse, la mémoire se met à parler. Les événements qui ont mené à l’enlèvement de son fils reviennent à Baptiste avec violence. Histoires dans l'histoire, il rapporte à son propre drame ses souvenirs de procès bouleversants auxquels il a assisté en tant que dessinateur judiciaire : l’affaire du petit Grégory, François Besse, les bébés congelés, Outreau…

Dans ce palpitant roman puzzle, Christian Bindner brouille avec adresse les lignes de son récit. Il fait ressurgir les bribes du passé tourmenté de son héros, ses contradictions d'honnête homme devenu meurtrier par amour de son enfant. Il révèle aussi les coulisses secrètes de ce grand théâtre qu'est un procès d'assises et trace d'une écriture enlevée, la mince frontière entre le bien et le mal.

L’information du mardi : Des idées de polars

La cour des innocents de Fabien Pesty (Paul & Mike éditions)

La cour des innocents est un recueil de 15 nouvelles écrites par Fabien Pesty.

On y croise une famille de juillettistes dont le départ en vacances au moment du Tour de France prend une tournure inattendue, un grand bandit dont l’ascension et la décadence nous sont contées à travers une boite de cigares, des personnages à la mémoire qui flanche ou qui subissent la vieillesse de plein fouet. Certains font de « drôles » de rencontres, d’autres vivent dans un monde où être « décrocheur de toiles d’araignées », « envoyeuse de CV »… est un métier à part entière. Etc.

Fabien Pesty nous entraine dans son univers bien particulier avec des récits courts et variés. Il signe avec La cour des innocents, paru chez Paul&Mike, son premier recueil de nouvelles. Trois d’entre elles ont déjà remporté des prix littéraires*, les autres sont totalement inédites.

*Les valises a obtenu le 1er prix Jugon-les-Lacs 2010, La caissière du péage de Chatuzange-le-Goubet le 1er prix Fontaine-Française 2011 et Passage à tabac le Prix spécial du Jury du Prix Don Quichotte 2012.

L’information du mardi : Des idées de polars

Olé de Hugues Bernard (Editions Volume)

Nîmes, féria. Dans les rues de la ville la fête bat son plein. Mais une série de meurtres violents vient troubler les festivités. Plusieurs toréadors sont retrouvés morts dans des circonstances plus qu’étranges. Tout laisse penser à des mises en scènes macabres de corrida. Le commandant Déborah Pringeon, fraichement débarquée de Paris, mène l’enquête avec l’aide de son fidèle bras droit, le lieutenant Mathias Doria. Une enquête à vive allure entre corrida et militants pour la cause animale.

L’auteur :

Après des études d’art, Hugues Bernard a intégré le monde des start-up à Paris. Mais il décide de tout laisser et part vivre dans un poids lourd aménagé pendant quelques années, entre Europe et Afrique. Militant libertaire, il nous amène dans un univers entre activisme et modes de vies alternatifs. Il est l’auteur d’une pièce de théâtre publiée aux éditions de l’Harmattan, Nouvel Arrivage.

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories