Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 18:06

Dans oeil du gabianAprès Le crépuscule des gueux de Hervé Sard et Amères Thunes de Zolma, voici l’une des nouveautés Krakoen de 2012. Cela s’appelle Dans l’œil du gabian, c’est signé Françoise Laurent, et c’est un polar humoristique très distrayant.

Week-end de Pâques 2010. Gégé est un joyeux retraité d’une soixantaine d’années qui va quitter Nice pour rejoindre Le Grau du Roi pour aider son fils Arthur et sa belle fille Capucine à s’occuper de leurs triplés. Les journées sont bien occupées entre les biberons, les siestes, les couches à changer. D’ailleurs, ce week-end, la famille et les amis sont réunis pour le repas pascal, autour d’un bon barbecue et de bonnes bouteilles.

Le soleil tape, les gabians lorgnent la nourriture, et l’un d’entre eux laisse tomber en plein milieu de la table du repas une oreille humaine sectionnée. Elle semble fraîche, et comporte deux anneaux bien particuliers que l’on trouve aux Etats-Unis. Tout de suite, Jessica, une photographe, reconnaît les boucles d’oreilles de Denis, membre d’une association qui a pour but de protéger les mouettes.

Annabelle, l’amie de Denis et Jean Baptiste, un professeur de l’éducation nationale sanctionné pour avoir giflé un de ses élèves, complètent la petite bande de joyeux drilles. Ils vont en parallèle de la gendarmerie, suivre l’enquête et compter les corps qui vont s’amonceler.

Le narrateur Gégé va nous narrer cette intrigue avec tout l’humour et le détachement qui fait que l’on va déguster cette histoire avec délectation. Ce n’est donc pas une intrigue à proprement parler, mais une chronique entre amis qui, à coup de curiosités ou d’informations va créer de petits rebondissements, gentiment décrit avec tout le détachement cynique d’un retraité à l’humour noir débridé.

C’est une sacrée bande de joyeux personnages, décrits soit avec tendresse, soit avec amour, soit avec méchanceté, par notre Gégé national. Ses remarques sont toujours acerbes, bien trouvées, et le mérite de Françoise Laurent, c’est d’avoir tenu le rythme d’un bout à l’autre du livre. Le compliment que je ferai, c’est que Gégé mérite de monter sur le podium aux cotés de Mémé Cornemuse (l’héroïne de Nadine Monfils).

Si vous cherchez un roman distrayant, décrit par un retraité un peu trop curieux, avec des personnages de gendarmes qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à Laurel et Hardy qui vont et qui viennent, des pistes qui deviennent de plus en plus nombreuses, bref un bon polar divertissant, alors ce livre est pour vous.

Les avis de l’Oncle Paul et Jean Marc

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2012
commenter cet article

commentaires

La petite souris 08/04/2012 10:14

j'espère le lire pendant ces vacances ! je te dirai !

Pierre faverolle 08/04/2012 12:10



N'hésite pas, et puis, tu me dois Meurtres aux poissons rouges avant !


A bientôt mon ami



Oncle Paul 05/04/2012 10:30

Bonjour Pierre et merci pour le lien
Ce titre me rappelle une pièce de théâtre jouée dans les années 60/70 qui s'intitulait Vos gueules les mouettes.
Cela n'a rien à voir mais bon les associations d'idées parfois ...
Amitiés

Pierre faverolle 05/04/2012 20:49



Salut Paul, de rien pour le lien, ce fut une lecture fort drole malgré les sujets graves abordés. Une autre façon de regarder le monde comme tu dis.


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories