Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 19:30

Cotton PointFaisant partie du jury www.meilleurpolar.com, pour cette année, voici un roman faisant partie de la sélection 2011, et écrit par un maître du roman noir : Pete Dexter. Accrochez vous !

Nous sommes dans les années 50, à Cotton Point, petite ville de la Géorgie. Une épidémie de rage s’est déclarée, et Rosie Sayers, petite fille de 14 ans, va acheter des munitions au magasin de Paris Trout pour protéger sa famille des renards. « Les gens de couleur s’arrêtaient sur le seuil et attendaient. Les Blancs entraient et se servaient eux-mêmes ».

Sur le chemin du retour, Rosie se fait mordre par un renard, et sa mère, très croyante, croit qu’elle est envoûtée par le diable. Elle la répudie et Rosir est recueillie par Mary McNutt. Le fils de la famille, Henry Ray Boxer, vient de contracter un emprunt pour s’acheter une voiture. Malheureusement, un camion de bois emboutit la voiture et Henry Ray refuse de payer la voiture.

Mais Paris Trout n’est pas de cet avis. Ce qu’il prête, on doit lui rembourser, quels que soient les moyens. Il débarque armé de pistolets avec un comparse qui s’appelle Buster Devonne, et fait un carnage dans la maison, tuant la petite Rosie et blessant mortellement la mère Mary. Mais dans ce coin des Etats-Unis où Paris Trout fait tout le commerce de la ville, la justice n’est pas forcément la même pour tous.

Ce roman est un roman noir, très noir. Ne cherchez pas une once de pitié ou de dégoût envers les protagonistes de cette histoire. Pete Dexter se veut extrêmement précis dans ses descriptions, analytique dans les situations, et complet dans les psychologies des personnages. Il ne se gêne pas pour faire un portrait au vitriol d’un personnage abominable et ignoble, et si vous pensez que le début du livre résumé ci-dessus est déjà dégueulasse, ce n’est rien par rapport à la suite de l’histoire.

Pete Dexter ne juge pas ses personnages, mais il les place au centre de l’intrigue, construisant son roman en chapitres donnant le point de vue de chacun : Rosie la petite fille noire de 14 ans assassinée, Hanna la femme de Trout victime de son mari, Harry Seagraves l'avocat de Trout et Carl Bonner l'avocat représentant Hanna pour sa demande de divorce. Chacun a ses motivations propres et n’est (excusez le jeu de mots) ni blanc ni noir. Chaque psychologie est bien construite, complexe, réaliste, horrible parfois, avec des motivations cartésiennes dans un monde qui change.

Car c’est une démonstration éclatante que nous fait Pete Dexter : L’abolition de l’esclavage puis l’égalité entre Blancs et Noirs va changer la société et les règles qui la régissent mais les gens, eux, doivent changer leur mentalité, ce qui est plus long. Et puis, les riches ont plusieurs moyens de s’en sortir, sachant que Trout est un personnage qui a su se rendre indispensable car gérant le seul commerce de proximité qui fait vivre la ville. Ce Cotton Point se révèle un excellent roman qui amène de nombreuses réflexions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2011
commenter cet article

commentaires

Online Scams 22/12/2014 12:02

The review was quiet infesting. Fasten your seat belts. Here we go!!! The review has been done on the novel part of the 2011 selection, written by a master of noir: Pete Dexter. I simply love the entire plot of the novel.

Yan 27/05/2011 23:31


Cotton Point est, sans conteste, un des meilleurs livres de Pete Dexter. J'ai aussi un faible pour Train et, dans un style très différent, Deadwood. Dexter, je pense, est un des très grands du
roman américain contemporain.


Pierre faverolle 28/05/2011 08:15



Salut, J'en ai pas mal en stock. Il va falloir que je m'y mette sérieusement !


A bientôt



Oncle Paul 26/05/2011 17:50


Excès de nostalgie, qui sait ? Mais j'opine du chef à ta proposition de petit remontant


Pierre faverolle 26/05/2011 18:07



A notre santé !



Oncle Paul 26/05/2011 16:22


Bonjour Pierre,
je suis comme Gridou, j'ai un faible pour les années cinquante et les précédentes. Peut-être parce que je les ai moins connues que les années soixante et les suivantes. J'étais né, mais à part
quelques fugaces souvenirs, disons depuis la moitié des années cinquante, à chaque fois c'est une découverte. Tandis que les romans placés dans un contexte actuel m'indiffèrent, nous souvent trop
souvent confrontés à la réalité pour pouvoir rêver.
Amitiés


Pierre faverolle 26/05/2011 16:36



Salut Paul, tu nous fais un excès de nostalgie ? Bon allez, je te donne un petit remède : un petit apéro ce soir et ça ira mieux ! Pour revenir au roman, il est très fort ce Pete Dexter !


A bientôt



gridou 26/05/2011 10:57


Hum...les années 50, j'aime bien...
Y'a un autre A.Varenne ??? Pas encore attaqué le kabyle mais je suis en train de dévorer le cerf volant (message un peu codé que tu décryptera sans problème, j'en suis sûre !)


Pierre faverolle 26/05/2011 11:22



Salut Gridou, celui ci est très noir. J'ai beaucoup de Pete Dexter mais je n'en avais lu aucun par manque de temps (tu sais maintenant que j'achète beaucoup et que je stocke ... en prévision de
la retraite peut-être !). Pour Antonin Varenne il a écrit 4 romans qui sont le fruit de vos entrailles (lu et chroniqué), le gateau mexicain (pas encore lu), Fakirs et le mur. Pour le cerf
volant, je t'en souhaite une bonne lecture ...


A bientôt



mimi54 14/05/2011 15:31


en effet, j'ai Fakirs à la maison.....donc si je pouvais le lire.....


Pierre faverolle 15/05/2011 08:31



Alors, n'hésite plus et saute dedans (si j'ose dire) ! Tu peux voir mon article coup de coeur mais aussi aller faire un tour chez Gridou, la dernière en date à avoir suivi mon conseil. Grosses
émotions en perspective, grand moment de lecture.


A bientôt



mimi54 14/05/2011 13:52


Pour l'instant j'en ai lu 2 sur les 4.....je suis dans les temps !!!
Comme tous lecteurs, je n'arrive pas à me discipliner sur mes achats , emprunts, et partenariats...alors je suis toujours sur le fil du rasoir


Pierre faverolle 14/05/2011 15:06



2 sur 4 pour moi aussi. A raison d'un par mois, ça devrait le faire. Et puis, il me reste 1 Antonin Varenne à lire si jamais on arrive à le rencontrer ... ce qui serait super !



mimi54 14/05/2011 13:29


Bonjour

Je fais également partie du jury pour les éditions Points, hormis les 4 titres reçu dès le départ( cotton point, les visages, origine, et les brumes du passé...) as -tu reçu d'autres titres? J e
m'inquiète un peu de ne pas avoir de nouvelles....
Merci de ta réponse

Mimipinson


Pierre faverolle 14/05/2011 13:43



Bienvenue au club. Reçu le Valentin Musso mais pas Qiu Xialong. Ils ont un peu de retard, je pense qu'il faut être patient !L'article de Cotton point ne paraitra pas avant quelques jours, le
temps que je le retouche, tu l'as donc lu en avant première !


A bientôt Mimi.



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories