Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 17:34
L’information du mardi : Florilège d’automne chez Jigal

En cet automne plutôt pluvieux (dans le nord du moins), ce ne sont pas moins de 6 romans qui sortent chez Jigal, trois nouveautés en grand format et trois rééditions de qualité en format poche. Voici donc la présentation de ces romans dont vous allez entendre parler très bientôt.

AFRICAN TABLOID de JANIS OTSIEMI :

Nouveauté grand format

Libreville. 2008. Un an avant les élections, un type est retrouvé mort sur une plage de Libreville, près du palais de la présidence de la République, une balle dans la gorge et deux doigts de la main gauche coupés. La victime est un journaliste d’investigation connu pour ses enquêtes très sensibles sur le pouvoir dont il dénonçait la corruption et la main mise sur les affaires du pays. Pour la corporation, la société civile et les associations de défense de la presse, il s’agit là, à l’évidence, d’un assassinat politique. Mais à Libreville, comme partout ailleurs en Afrique, les apparences sont souvent trompeuses…

L’information du mardi : Florilège d’automne chez Jigal

LOUPO de JACQUES OLIVIER BOSCO :

Nouveauté grand format

Loupo, Kangou et Le Chat se sont rencontrés dans l’antichambre de l’enfer, à l’Assistance Publique. Orphelin, fugueur ou petit voyou, leur galère ne faisait alors que commencer… Vingt ans plus tard, la vie, ils ont décidé de la cramer… Ils sont devenus voleurs, braqueurs et délinquants. Les casses, les flingues, le fric, l’adrénaline, la révolte, la nuit… Ils sont comme l’orage, sombres et déchaînés… Sur les tuyaux du Chat, Loupo et Kangou – son ami, son frère – écument les bureaux de poste et les banques de la région parisienne. Pour l’argent, pour le plaisir, pour le frisson glacé… Jusqu’au jour où lors d'un braquage, Loupo tire par erreur sur un môme et le blesse grièvement. Après, c’est comme dans un rêve, plus la fin approche, plus les images s’effilochent… Les flics lancés à leurs trousses, une meute des cités qui leur colle aux basques, ils deviennent des loups… Disparaître, se livrer, tuer ou être tués… L’étau se resserre, mais avant, il leur faut solder les comptes et régler définitivement l’addition…

L’information du mardi : Florilège d’automne chez Jigal

LE CHAT PONSARD du juge ANDRÉ FORTIN :

Nouveauté grand format

Ali et Léonard, deux jeunes à la dérive sont devenus hommes de main… Violences, intimidations, mitraillages et assassinats sont désormais leurs sombres quotidiens. Mais allez savoir pourquoi, Ali commence à douter, à se poser des questions… Il n’a plus envie du rôle macabre qu’on lui fait jouer… Et incidemment c’est un chat, le chat Ponsard qui, en réveillant sa conscience, va bouleverser tous les plans mis en place par deux notables corrompus en mal de pouvoir et de notoriété… Un entrepreneur aux abois, un sénateur véreux, un comptable trop honnête, une bourgeoise esseulée, un baroudeur désabusé, une secrétaire un peu folle, un inspecteur de police avide de vérité… Et le chat Ponsard qui, tel un caïd, règne sur les poubelles du quartier… Sur fond de fausses factures, de financement occulte et de règlements de comptes, leurs destins à tous vont se croiser dans un maelström dramatique, troublant et pourtant plein d’humanité.

L’information du mardi : Florilège d’automne chez Jigal

PARJURES de GILLES VINCENT :

Réédition en format poche de cet excellent polar dont mon avis est ici

Aïcha Sadia, commissaire de police, est une femme désespérée depuis la mystérieuse disparition de son compagnon Sébastien au large d’une plage. Mais quand plusieurs cadavres décapités d’ex-taulards sont découverts dans des entrepôts abandonnés de la ville, c’est elle et son équipe qui se retrouvent en première ligne. Certains indices laissent penser que quelques extrémistes pourraient avoir trouvé là, un moyen radical de remettre la peine de mort au goût du jour. À sa sortie de prison, Abdel Charif, condamné pour meurtre puis finalement gracié, leur échappe de justesse… Et pour sauver sa peau et obtenir sa réhabilitation, il propose à Aïcha un étrange marché : elle prouve son innocence, il la mène jusqu’à Sébastien… Manipulations, horreurs et parjures vont alors guider Aïcha dans une enquête libératrice !

L’information du mardi : Florilège d’automne chez Jigal

LES VIOLENTS DE L'AUTOMNE de PHILIPPE GEORGET :

Réédition en format poche de cet excellent polar dont mon avis est ici

À Perpignan, l’automne est une saison tumultueuse. Le vent violent le dispute à la pluie diluvienne. Un temps à ne pas mettre un flic dehors. Pourtant un retraité pied-noir est retrouvé dans son appartement, assassiné d’une balle dans la tête… Le sigle OAS laissé près du cadavre, la destruction quelques jours plus tard d’une stèle controversée et la découverte d’un autre ancien Français d’Algérie abattu au volant de sa voiture sèment la panique dans la communauté. Le lieutenant Sebag, qui a par ailleurs promis à sa fille de faire toute la lumière sur l’accident mortel survenu à un de ses amis, est officiellement chargé de l’enquête. Flic réputé et intuitif, il va, en traquant le tueur avec son équipe, faire ressurgir du passé un mystérieux commando ayant sévi, il y a bien longtemps, du côté d’Alger. C’est dans ce contexte que les derniers mois de poudre et de sang de la guerre d’Algérie, ses horreurs, ses espoirs, ses trahisons et ses errances vont remonter à la surface jusqu’à la nausée… Cinquante ans plus tard, il est temps de régler l’addition…

L’information du mardi : Florilège d’automne chez Jigal

PUTAINS DE PAUVRES ! de MAURICE GOUIRAN :

Réédition en format poche

Quand Laura, un amour de jeunesse devenu SDF, est venue lui parler de cette « peste des pauvres » qui semblait s’attaquer aux quartiers Nord de la ville, Clovis Narigou n’a pas immédiatement réagi. Les pauvres ? Y’en a partout, on ne les regarde même plus ! Mais quand, quelques jours plus tard, les politicards de tout bord montent au créneau pour démentir cette alarmante rumeur, Clovis se dit qu’il est peut-être temps d’enquêter ! Les pauvres et les sans-abri tombent en effet comme des mouches, décimés par une épidémie foudroyante… Le maire a beau s’égosiller pour minimiser cette étrange affaire, toute la ville est en ébullition… Quarantaine déclarée, routes fermées, état d’alerte sanitaire maximum… Marseille coupée du monde ! La tension est à son comble, le peuple gronde, les politiciens se déchaînent, les pauvres trinquent. Mais à qui profite donc le crime ?

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 17:29

L’année dernière, je faisais partie du jury pour la cinquième édition. Le site féminin Confidentielles.com lance son 6è Prix des lectrices !

Quel sera le roman plébiscité par le jury de lectrices et de blogueuses littéraires cette année ? Suspense jusqu’au 1er Octobre.

10 livres de différentes maisons d’édition participent au concours cette année, et sont jugés par notre redoutable jury composé d’internautes du site féminin Confidentielles.com, et de blogueuses littéraires.

Un seul mot d’ordre : élire LE roman coup de coeur de l’année de nos passionnées de lecture ! Le choix sera très difficile, la sélection est magnifique !

La sélection des romans comprend les 10 romans suivants :

- J’ai aimé être fidèle, Jean-Marc Rivière (JC Lattès)

- Juste avant le bonheur, Agnès Ledig (Albin Michel)

- Lundi noir, Dominique Dyens (Héloïse d’Ormesson)

- Ce que je peux te dire d’elles, Anne Icart (Robert Laffont)

- Une faiblesse de Carlotta Delmont, Fanny Chiarello (Éditions de l'Olivier)

- Shâb ou la nuit, Cécile Ladjali (Actes Sud)

- Complètement cramé, Gilles Legardinier (Fleuve noir)

- Les gens sont les gens, Stéphane Carlier (Editions le Cherche Midi)

- Tombeau pour Don Juan, Margaux Guyon (Plon)

- Si un jour la vie t’arrache à moi, Thierry Cohen (Flammarion)

Petite présentation du jury :

Cinq « Confinautes » grandes lectrices (Céline, Pascale, Estelle, Fabienne, et Adeline) et cinq blogueuses littéraires composent ce jury d’exception aussi exigeant que passionné.

Côté blogueuses, on retrouve Coline, du blog Le Bouquin du coin, Pauline, du blog Entre les pages, Mathilde, du blog Les Découvertes livresques d’Enigma, Mélissa, du blog A faim d’en lire, et Ingrid, du blog Histoire du soir.

Le 1er octobre, retrouvons-nous tous à l’Atelier 750 grammes, 60 rue du Faubourg Poissonnière pour un rendez-vous littéraire et gourmand…

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 07:16

Je vous livre tel quel une demande de participation financière aux amateurs de polars.

Je me permets de vous solliciter car aujourd’hui j’ai besoin du soutien de toute la communauté des fans de thrillers-polars français.

Je m’appelle Julien Graber et je suis auteur-réalisateur. Je prépare actuellement mon prochain court métrage : VOYOUS (vidéo de présentation : http://vimeo.com/73363920). Je souhaite, avec mon coscénariste Romain Bollengier, parler du mileu du gangsterisme français. Nous voulons confronter ce personnage au quotidien et à l'ambiguïté fascinante qu'il provoque. Un quotidien qui s'avère ennuyeux, violent et absurde. Si ces personnages sont (pour certains) au premier abord sympathiques et familiers, leur vraie nature pourra ressurgir à tout moment dans le film. En voici d’ailleurs le pitch :

« Serge et sa bande attendent leur dealer, Karim. Comme d’habitude, la ponctualité de ce dernier laisse à désirer. Serge, pour conserver la crédibilité de son groupe, va devoir prendre une décision... »

Nourris de nos recherches bibliographiques (Jérôme Pierrat, Frédéric Ploquin) et de nos références cinématographiques (James Gray, David Chase), nous voulons donc aborder le genre sous un point de vue réaliste et psychologique.

C’est un film de « gueules » comme on en fait de moins en moins en France et j’ai la chance d’avoir des acteurs de qualité qui m’ont fait confiance pour ce projet. Ainsi, Stéphane Jacquot (Pigalle la Nuit, 36 Quai des Orfèvres) et Alain Figlarz (Braquo) incarneront les deux personnages principaux.

Il s’agit donc avec Voyous de réaliser une chronique « sociale » réaliste, drôle et violente où la psychologie des personnages prend une place importante dans le récit.

Je me permets donc de vous contacter, car je suis actuellement à la recherche de soutien pour partager ce projet. Nous avons créer une page sur le site Ulule en vue de financer le tournage :

http://fr.ulule.com/voyous-shortfilm/

Toute l’équipe technique (professionnelle) a décidé de travailler bénévolement sur ce projet mais malheureusement, il y a certains points (décor, logistique) où nous avons besoin d’un peu de soutien financier.

Pourriez vous m'aider à diffuser cette page Ulule de présentation de VOYOUS ?

Dans tous les cas, n’hésitez pas à me donner votre avis sur le projet, je suis toujours intéressé par des retours. En espérant que la démarche vous plaise et ainsi que vous puissiez m’aider dans cette entreprise, je vous souhaite une bonne fin de journée.

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 18:12
L’information du mardi : Septembre chez Ska

En septembre, les feuilles tombent des arbres, les romans noirs tombent aussi de chez Ska. Je vous rappelle que Ska est un éditeur exclusivement numérique qui découvre de nouveaux talents, mais édite aussi des romans et nouvelles de plumes reconnues. Au programme de cette rentrée 2013, on y trouve rien moins que Franck Membribe, Fabrice Rinaudo, Paul Colize, Damien Ruzé et Dominique Sylvain. Vous trouverez toutes les informations sur le site http://skaediteur.net/

L’information du mardi : Septembre chez Ska

Les fugitifs de Franck Membribe

DE MA PREMIÈRE JOURNÉE passée dans le monde intermédiaire, ne subsiste plus dans ma mémoire que la vision dérisoire de la carte magnétique n°38 bis se soumettant à la pointeuse. Accessoire servile de tant d’années d’échecs. D’après le rapport de la police, on m’a retrouvé quelques heures plus tard à virevolter sous le soleil dans un jardin public, à la recherche de mon ombre perdue. Depuis le temps que ça les démangeait, les matraqueurs en uniforme me passèrent les menottes. Deux citoyens honnêtes avaient donné l’alerte. Ils faisaient une pause dans leur promenade matinale sous la frondaison d’un platane. Un vieux, une casquette incrustée sur la tête, et ce qu’il restait de sa moitié, muette comme une carpe, avait précisé le commissaire. Suivez mon regard…

Ils ont dit que j’avais étranglé Germaine avec la queue de sa souris. Et barbouillé des graffitis sur le mur du service : vive le Québec libre ! Et déféqué dans la corbeille du courrier à traiter.

Franck Membribe, catalan matinée d’helvète et réciproquement comme il se définit, nous donne présentement une histoire sombre qui ne se départit jamais d’un humour pince sans rire. Le talent de cet auteur se retrouve dans ses polars et ses romans jeunesses.

L’information du mardi : Septembre chez Ska

Liquidez vos idoles de Fabrice Rinaudo :

Nous approchons du corps de l’actrice recouvert d’un drap que tire sans hésiter Steinberg.

— Il faut abreuver les fans de détails sordides, c’est ça ? Sinon elle fait un caprice de star !

— Je passe pour la forme, Steinberg. J’étais sur les lieux du crime hier soir, je suppose qu’il n’y a pas grand-chose à rajouter. Du moins, pas grand-chose qui fera avancer l’enquête. Fais-moi parvenir ton rapport, ça calmera les nerfs de Lafarge.

Steinberg allume une clope, m’en tend une autre.

— OK pour moi, camarade, t’en auras même la primeur ! Oh, au fait, attends. (Il prend une pause, semble subitement plongé dans une intense réflexion, ôte ses lunettes, les porte à sa bouche.) Sur le tournage, reprend-t-il, si tu rencontres un vampire, un vrai, flingue-le pour moi. J’aimerais enfin pouvoir en autopsier un. J’insiste : un vrai !

Puis, les yeux exorbités, les lèvres retroussées, il dévoile ses canines, part dans un grand éclat de rire.

Je me marre vaguement avant de me diriger vers la sortie.

Voici la première publication de Fabrice Rinaudo. Ska a l’ambition de révéler les nouveaux talents, dès lors qu’apparaît une vitalité narrative, un style en devenir. Cette jeune pousse deviendra-t-elle une belle plante ? C’est dans cet espoir que réside le plaisir d’éditer.

L’information du mardi : Septembre chez Ska

Noire mémoire de Paul Colize :

C’ÉTAIT L’ANNÉE OU GAINSBOURG enfilait Birkin à longueur de journée dans toutes les radios de la ville.

Je peux vous le dire, quand on a 17 ans et que la sève monte, les soupirs d’une nana qui en prend plein le fion, ça fait flipper.

C’était aussi l’année de Woodstock, l’année où les mecs comme moi devaient choisir entre se laisser pousser les tifs jusqu’aux pectoraux ou rester des mecs. Dessiner des mouettes sur leurs jeans ou continuer à bander.

Paul Colize grimpe au zénith de la galaxie polardière en raflant bon nombre de prix pour ses romans publiés à La manufacture. Notre auteur belge connait sa consécration après la publication de trois romans édités chez Krakoen. Comme pour bon nombre d’auteurs, la nouvelle reste un terrain d’aventures stylistiques où le jeu de Colize excelle.

L’information du mardi : Septembre chez Ska

Dieu est mort de Damien Ruzé :

« IL EST MALADE TON CHIEN ou quoi !? »

Bingo. Quelle phrase ! Quelle putain de phrase ! Marcher vers l’animal qui tente de re décoller avant de choir à nouveau, groggy, camé, réacteurs coupés. Plus la force d’aboyer. “On“, puis “off“. Plus d’énergie. D’électricité. S’agenouiller près du bestiau et l’inspecter. Entendre la fillette en route vers moi, petits pas froissant l’herbe. Fermez les yeux. Deux secondes. Compter. Un, un, deux, deux. Relever la tête. Last call. Scanner le paysage. Tout le paysage. Le disséquer. Pas de blip sur le radar. Personne. Un miracle. La dernière touche. Humer le parfum du jeune corps femelle qui pose un genou à terre et prend dans ses mains la grosse gueule aux yeux révulsés. Action. Paume à l’arrière du crâne. Doux contact des cheveux couleur paille. Bouton de rose des lèvres qui articule un “Que…“ interrompu et angoissé. Avorté. Canule. Geste vif. Précis. Professionnel. Vaporisation savamment calibrée. Un seul pschittt suffit. Effet instantané. L’organisme qui se fige. Pupilles à la retourne.

Bras de Morphée. Charger l’enfant endormie sur l’épaule comme un gibier. Reculer sans précipitation jusqu’à l’orée. Bruit des ronces griffant mes jeans, comme une fermeture éclair que l’on zipperait. Réfugiée à l’abri de la canopée, pivoter et descendre à fond de train le goulet dévalant jusqu’au Range en se retenant de hurler.

Damien Ruzé vient de publier son premier roman « Fin d’Amérique » chez Krakoen. Ska a déjà publié une nouvelle « Hauts-Lieux », voici « Dieu est mort ». Une descente au cœur du mal. Un récit terrifiant au style halluciné. Un grand texte noir, un auteur à suivre.

L’information du mardi : Septembre chez Ska

Alfred de Dominique Sylvain :

ALFRED ZIZAILLAIT ENCORE mais sa chanson moustiquante sciait le cerveau. Le détective était affalé sous des étoiles bon marché. Une tentative pour se relever. Énergie, odeur, entité inhumaines, ses côtes servirent de punching-ball à un démon de l’Enfer. Il demanda grâce à une paire de jambes excitées, se prit un pied botté dans le bas-ventre. Un éclair lui déchira les tempes. Le démon braillait en chinois. Résumé : il ne fallait plus s’intéresser à la famille Lin ou ça se terminerait dans le sang. Pour faire bonne mesure, un dernier but dans le crâne. Leong reflua dans une contrée boueuse.

Dominique Sylvain, avec le talent inimitable qu’on apprécie dans ses romans publiés chez Viviane Hamy, nous propose cette chinoiserie et, litchi sur le gâteau de riz gluant, elle y fait vrombir un sacré personnage : un moustique. Une première dans le bestiaire des polars.

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 17:46
L’information du mardi : Lire en poche du 4 au 6 octobre

La rentrée littéraire, ce n’est pas que pour les sorties de romans. C’est aussi tous les salons littéraires dont celui-ci qui est dédié aux livres de poche. Lire en Poche se déroulera à Gradignan, à coté de Bordeaux. D’ailleurs, cette année, une navette gratuite au départ du centre ville de Bordeaux vous emmènera directement sur place. Une initiative qui permet de simplifier l’organisation de ceux qui veulent y assister.

Lire en Poche, salon des livres de poche, se déroulera du 4 au 6 octobre prochains à Gradignan (33). De nombreux auteurs seront présents, et parmi les auteurs de polar/thriller/romans noirs :

Ingrid Astier

Odile Bouhier

Hervé Claude

Fabrice Colin

R. J. Ellory (Grande Bretagne)

Giacometti & Ravenne

Marin Ledun

Jérôme Leroy

Dominique Manotti

Michael Mention

Anne Perry (Grande Bretagne)

Michel Quint

Laurent Scalèse

Franck Thilliez

Et bien d'autres auteurs dans de nombreux domaines (O. Adam, E. Berti (Argentine), A. Cathrine, E. Chevillard, M. Ernestam (Suède), A-M Garat, V. Goby, A. Kourkov (Ukraine), T. B. Reverdy, J. Rolin, D. Vann (USA), B. Werber...).

De nombreuses manifestations autour de ce salon sont organisées, qui intéressent les grands et les petits. N’hésitez pas à aller piocher toutes les informations nécessaires dans le programme en ligne sur www.lireenpoche.fr.

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 17:58
L’info du mardi : des idées de lecture pour tous

Comme je n’ai pas le temps de lire tous les livres qui sortent, voici quelques idées de lecture que l’on m’a fait passer et que je relaie tout naturellement.

Mourir en août par Jean-Baptiste Ferrero (Numeriklire)

Voici un livre numérique qui mérite un petit coup de projecteur pour 4,99 € :

À Paris au mois d’août, on s’ennuie sérieusement. Le meilleur remède contre l’ennui, c’est LES ennuis. Et les ennuis, Thomas Fiera les attire à un point qui n’est pas raisonnable. Ancien universitaire en rupture de ban qui suite à un drame personnel est devenu enquêteur privé, Fiera promène son spleen et son humour caustique dans le monde des entreprises sur lequel il jette un regard sceptique et blasé. Recruté par le PDG de la société MC4 pour traquer un corbeau, un sale petit délateur sournois qui le met en cause auprès des médias, Fiera, flanqué d’une équipe d’aventuriers aussi improbables que dangereux, se retrouve embarqué dans un merdier infernal où il doit se farcir de faux druides, de vrais fachos et d’authentiques tarés en tous genres. Lui et ses quatre amis provoquent une forte augmentation de l’activité des pompes funèbres qui ne doit pas grand-chose à la canicule. Y’a pas à dire : Paris au mois d’août, c’est mortel !

Plus de détails ici : Lien

L’info du mardi : des idées de lecture pour tous

Au-delà de l'illusion de Denis Grienenberger (Thot éditions) :

La vie de Marc bascule le jour où il découvre dans une librairie strasbourgeoise un petit livre d’apparence fort anodine. Brusquement, il acquiert l’une des plus incroyables facultés dont un homme puisse rêver. Mais il n’est pas seul… Marc est un homme sans histoire jusqu’au jour où il fait une découverte inouïe : un petit livre lui procure les facultés d’un passe-muraille. C’est extraordinaire et ce pouvoir va changer le cours de son existence.

Malheureusement, nous ne sommes pas dans la nouvelle de Marcel Aymé ! D’abord, cette capacité a certaines limites. Mais il y a pire ! Il la partage avec un tueur en série, impitoyable et insaisissable, mieux connu dans la presse sous le nom « la Mâchoire ». Leurs chemins vont se croiser et la frontière qui sépare l’illusion du réel lui semblera bien plus ténue qu’il ne l’avait imaginé… Très vite, le monde de la pègre et des services secrets se lance à la poursuite des deux passe-murailles pour s’approprier leurs facultés.

Accompagné d’Emmanuelle, avec qui il partagera son savoir et ses nombreuses expériences de téléportation, Marc devra affronter une traque implacable.

Plus de détails ici : Lien

L’info du mardi : des idées de lecture pour tous

La brume dans la maison de Renaud Ehrengardt (House made of dawn) :

Voici un roman édité en numérique d’une toute nouvelle maison d’édition à 2,68€ :

"Un matin vous partez au travail et vous vous voyez dans le métro, sur le quai d'en face. C'est peu agréable.

Vous arrivez à votre cabinet d'avocat et vous vous apercevez qu'il n'a jamais existé. Vous transpirez.

Et à ce moment la, vous voyez la trace de la bague à votre annulaire. Si vous aviez été marié un jour, cela ne vous aurait pas choqué, ma foi.

Alors vous vous dites qu'il est grand temps de consulter ou de trouver une solution à tout ça.

Mais en attendant, vous faites des cauchemars toutes les nuits."

Plus de détails ici : Lien

L’info du mardi : des idées de lecture pour tous

Pas plus qu’à fond de Frédéric Boy :

Vincent Torelli est un policier et motard hors normes. 2/3 du bouquin sont consacrés à la moto, 1/3 à l’enquête policière, 1/3 à l’érotisme et un dernier 1/3 à des délires en barre. Vous allez me dire, ça fait 5/3 tout ça. Ben oui, mais avec Vincent Torelli rien n’est jamais fait à moitié…

Ce roman est disponible ici à 3,08€ : Lien

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 18:07
L’information du mardi : La sélection finale du Balai d’or

Si je tiens à rendre hommage aux Balais d’or, c’est surtout parce qu’ils sont organisés par Richard, dit Le concierge Masqué. Outre que c’est un ami, c’est aussi quelqu’un avec un cœur d’or et un passionné comme j’en ai peu rencontré à ce jour. C’est aussi quelqu’un avec un courage grand comme ça, et là j’écarte les bras et vous ne les voyez pas parce qu’ils sortent de l’écran !

Les balais d’or, c’est un concours dirigé par un homme, et soutenu par un jury de plus d’une dizaine de lecteurs passionnés qui vont devoir élire le futur gagnant du balai d’or. Sera choisi aussi le détenteur du Balai de la découverte qui récompensera un premier roman.

Les deux premières éditions du Balai d’or avaient vu la consécration de Roger Smith avec Mélanges de sang et Paul Colize avec Back-up. La troisième édition promet d’être serrée au vu des titres sélectionnés. Et vous qui cherchez des lectures estivales, n’hésitez plus, vous pouvez piocher les yeux fermés dans cette liste.

Pour le Balais D’Or 2013, les 12 présélectionnés sont :

Marie Neuser pour son roman Je tue les enfants français dans les Jardins (L’écailler)

Marin Ledun pour son roman Dans le ventre des mères (Ombres Noires)

Jérémie Guez pour son roman Balancé dans les cordes (La Tengo)

Bernard Minier pour son roman Le Cercle (XO)

Marie Vindy pour son roman Une femme seule (Fayard noir)

Olivier Truc pour son roman Le dernier Lapon (Editions Métailié)

Jacques Saussey pour son roman Colère noire (Les nouveaux Auteurs)

Philippe Meyer pour son roman Un arrière-goût de rouilles (Denoël)

Eric Miles Williamson pour son roman Bienvenue à Oakland (Fayard)

Thomas H. Cook pour son roman L’étrange destin de Katherine Carr (Seuil)

Benjamin Whitmer pour son roman Pike (Gallmeister)

Sam Millar pour son roman On the Brinks (Seuil)

Pour le Balai de la Découverte 2013, les présélectionnés sont

François Médéline pour son roman La politique du Tumulte (La manufacture de livres).

Frédéric Ernotte pour son roman C’est dans la boîte (Avant-Propos Éditions)

Dorothée Lizion pour son roman Précieux cadavres (Ysec Éditions)

Tove Alsterdal pour son roman Femmes sur la plage (Actes Sud)

Frédéric Bertin-Denis pour son roman Viva la Muerte (Kyklos Éditions)

Pour plus d’informations, ainsi que pour lire les interviews du concierge masqué, n’hésitez plus à visiter son site : http://www.concierge-masque.com/2013/07/01/la-preselection-du-balai-dor-2013/

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 18:11

Je me suis amusé à répertorier les livres qui vont sortir en ce deuxième semestre 2013. Si cela peut vous servir à faire vos choix, n’hésitez pas, cela va être chargé ! Ce sera probablement le dernier billet de L’information du mardi pour cet été ! Profitez en !

Ma mort aura ton visage de Jean-Pierre Ferrière (Campanile) Date de parution : 28/06/2013.

La mort qu'on voit danser de Jean-Pierre Ferrière (Campanile) Date de parution : 28/06/2013.

Meurtres en bonus de Jean-Pierre Ferrière (Campanile) Date de parution : 28/06/2013.

Des relations de plage de Jean-Pierre Ferrière (Campanile) Date de parution : 28/06/2013.

Bronzage intégral de Jean-Pierre Ferrière (Campanile) Date de parution : 28/06/2013.

La fille au tatouage de Ohlsson, Kristina (J'Ai Lu) Date de parution : 03/07/2013.

Maraudeurs de Laurent Fétis (Lokomodo) Date de parution : 11/07/2013.

The singer's gun de St John Mandel, Emily (Rivages) Date de parution : 02/09/2013.

La maison des chagrins de Del Arbol Victor B (Actes Sud) Date de parution : 04/09/2013.

Le printemps du commissaire Ricciardi de Maurizio de Giovanni (Rivages) Date de parution : 04/09/2013.

Premiere station avant l'abattoir de Romain Slocombe (Seuil) Date de parution : 05/09/2013.

Les guetteurs de Ian Rankin (Editions Du Masque) Date de parution : 11/09/2013.

Livre du roi (le) de Arnaldur Indridason (Metailie) Date de parution : 12/09/2013.

Ecrit en lettres de sang de Bolton Sharon (Fleuve Noir) Date de parution : 12/09/2013.

Dernier lapon (le) de Olivier Truc (Points) Date de parution : 12/09/2013.

Mauvais garcons de Linwood Barclay (Belfond) Date de parution : 19/09/2013.

Justicier d'athenes (le) de Pétros Márkaris (Seuil) Date de parution : 26/09/2013.

L'instructeur de Ace Atkins (Editions Du Masque) Date de parution : 02/10/2013.

Les enquetes du commissaire leon 7 et 8 de Nadine Monfils (Belfond) Date de parution : 03/10/2013.

Coyotes de Robert Crais (Belfond) Date de parution : 03/10/2013.

Atomka de Franck Thilliez (Pocket) Date de parution : 03/10/2013.

Dernier verre a manhattan de Don Winslow (Seuil) Date de parution : 03/10/2013.

Mauvaise etoile de R J Ellory (Sonatine) Date de parution : 03/10/2013.

American taste de Criaco Gioacchino (Metailie) Date de parution : 03/10/2013.

Meurtres a gotland de Hakan Östlundh (Prisma) Date de parution : 03/10/2013.

Puzzle de Franck Thilliez (Fleuve Noir) Date de parution : 03/10/2013.

Fetiche de Mo Hayder (Presses Cite) Date de parution : 10/10/2013.

Minnet av en smutsig angel (remembrance of a sullied angel) de Henning Mankell (Seuil) Date de parution : 10/10/2013.

Violation de domicile de William Katz (Presses Cite) Date de parution : 10/10/2013.

Ange du matin (l') de Thorarinsson Arni (Points) Date de parution : 24/10/2013.

Roi lezard (le) de Dominique Sylvain (Points) Date de parution : 14/11/2013.

Le moine de Képhas de Brasi Flamand (Toucan) Date de parution : 20/11/2013.

Le berceau des ténèbres de Jean-Luc Bizien (Toucan) Date de parution : 20/11/2013.

Trop près du bord de Pascal Garnier (Points) Date de parution : 21/11/2013.

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 17:13
Souvenirs de Saint Maur en poche

Juste après avoir rencontré et discuté longuement avec Alexis Aubenque, ce fut ma première rencontre avec Hervé Commère. Et nous avons devisé de notre passion commune pour Jean Paul Dubois !

Souvenirs de Saint Maur en poche

Puis ce fut ma première rencontre avec John Connoly, qui s'est appliqué pour la dédicace, afin de décrocher le BAC ! Magnifique !

Souvenirs de Saint Maur en poche

Rencontre dans les allées de deux grands auteurs : Jacques Saussey et Gilles Caillot, les yeux ouverts !

Souvenirs de Saint Maur en poche

Voici une grande dame du thriller français, j'ai nommé Ingrid Desjours

Souvenirs de Saint Maur en poche

Dominique Manotti est une de mes auteures favorites, ses livres sont importants et je dois dire que j'étais très impressionné, comme un adolescent devant son idole

Souvenirs de Saint Maur en poche

Au détour d'une allée, je l'ai quand même trouvé, même s'il se cache derrière ses romans. Voici Monsieur Gilles Schlesser

Souvenirs de Saint Maur en poche

Vous allez beaucoup entendre parler de Paul Colize sur Black Novel dans les semaines à venir, et pour cause ...

Souvenirs de Saint Maur en poche

Un monument du polar, celui qu'on n'oublie pas et qui vous fait éclater de rire. Nadine Monfils bien sur !

Un dernier mot : Merci à vous tous, messieurs et mesdames les auteurs !

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 17:28

Vous le savez probablement, mais je le répète car je suis fou de joie. Le gagnant 2013 de la catégorie polar de Polar SNCF est Jérémie Guez avec Balancé dans les cordes. Il est indiqué aussi que plus de 19 000 personnes ont participé à ce vote, ce qui rehausse d’autant plus l’intérêt et le mérite de ce prix.

L’information du mardi : Polar SNCF 2013 puis 2014

Balancé dans les cordes de Jérémie Guez (La Tengo & J’ai lu) :

Tony est un jeune boxeur; garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l'écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l'un d'entre eux la bat et l'envoie à l'hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Mais dans ce milieu, rien n'est jamais gratuit. La faveur demandée à un prix, celui du sang. Tony, qui doit payer sa dette, entame alors une longue descente aux enfers... Balancé dans les cordes est le second roman de Jérémie Guez, l'auteur de Paris la nuit.

Il est à noter que pour l’occasion, Les éditions La Tengo ont réalisé un tirage spécial pour fêter l’événement. Mon avis coup de cœur quant à lui est ici

La saison 2014 est aussi mise sur les rails ! Pour la sélection été, vous devez choisir et voter parmi 4 romans. Inutile de vous dire que cela peut être une bonne occasion de choisir dans cette liste vos lectures de cet été. A présent, le sort de ces quatre polars est entre vos mains : à vous de les juger et d’attribuer vos notes jusqu’au 23 septembre 2013, à minuit. Pour voter, il suffit de s’inscrire sur le site http://www.polar.sncf.com/login. les quatre polars à départager sont donc :

L’information du mardi : Polar SNCF 2013 puis 2014

Des nœuds d’acier de Sandrine Collette (Denoel Sueurs froides)

Après dix-neuf mois de rapports humains violents et âpres, Théo Béranger sort enfin de prison. Démuni, et sans but particulier – il n’a personne à retrouver –, il ressent seulement le besoin de marcher. Son errance le mène au fin fond de la France, dans une région semi-montagneuse couverte d’une forêt noire et dense.

Là, kidnappé par deux frères déments, il va replonger en enfer. Un huis-clos implacable, où la tension devient insoutenable.

L’information du mardi : Polar SNCF 2013 puis 2014

Deux petites filles de Cristina Fallarás (Métaillié)

Deux petites filles de trois et quatre ans sont enlevées en plein jour ; l’une d’elles est retrouvée morte, atrocement mutilée, l’autre est portée disparue. Enceinte jusqu’aux dents, Victoria González, journaliste et détective, reçoit un chèque anonyme de 30 000 euros avec l’ordre d’enquêter sur l’enlèvement, et surtout de retrouver au plus vite la deuxième petite fille.

Flanquée parfois d’un adjoint accro à la bière brune, Victoria plonge alors au cœur de l’enfer. Elle écume les bas-fonds de Barcelone, du Raval, peuplé de prostituées, d’alcooliques et de tous les immigrés échoués là en attendant l’avenir, jusqu’aux Viviendas Nuevas, cité semi périphérique sinistrée, ghetto de pauvres où tout s’achète et se vend à ciel ouvert, y compris les pires perversions.

Entre les toxicos qui divaguent, les clodos passifs, les tueurs à gages sentimentaux, les mères folles, toute la ville semble avoir un penchant pour l’horreur et personne ne sera sauvé. Victoria elle-même a bien du mal à échapper à ses vieux démons, à son passé de petite frappe bourrée d’addictions. Seul moyen de se calmer les nerfs : la haine systématique contre d’innocents petits animaux domestiques.

L’information du mardi : Polar SNCF 2013 puis 2014

Il faut tuer Lewis Winter de Malcolm Mackay (Liana Levi)

Calum Maclean aime le travail bien fait. Et son job de tueur à gages n’a pas l’air de lui poser le moindre problème de conscience. En revanche, il est très attaché à son statut de freelance, un statut qui ne le lie à aucun gang en particulier. Aussi, quand Jamieson, un boss de la mafia locale, lui demande d’éliminer un dealer sans envergure du nom de Lewis Winter, la seule chose qui lui importe c’est de sauvegarder cette liberté. Il le prend en filature avant de passer à l’action pour mener à bien sa mission.

Malheureusement pour lui, Winter a récemment fait affaire avec un autre boss de Glasgow et son meurtre pourrait bien déclencher une guerre des gangs, dont Calum serait la première victime… Tandis que Zara Cope, petite amie de Lewis Winter et croqueuse de diamants intelligente et ambitieuse, a décidé de se servir du meurtre pour grimper les échelons, Calum devient lui-même une cible. Quant à la police, il lui sera difficile de démêler l’embrouille.

L’information du mardi : Polar SNCF 2013 puis 2014

Orchid Blue de Eoin McNamee (Editions du Masque)

Hiver 1961. L’inspecteur Eddie McCrink revient de Londres à Newry, une petite ville étriquée d’Irlande du Nord, pour enquêter sur le meurtre sauvage de Pearl Gamble, jeune fille de 19 ans retrouvée étranglée et poignardée au lendemain d’un bal à la salle paroissiale. Il faut que justice soit faite !

L’unique suspect, Robert McGladdery, un dur à cuire un peu limité, est confondu par une série de preuves indirectes et peu convaincantes ; quant au juge qui préside, il a lui-même perdu sa fille unique neuf ans auparavant, poignardée par un forcené. Dès lors, il est clair que McGladdery aura du mal à avoir un procès équitable.

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories