Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 18:15
Purgatoire des innocents de Karine Giebel (Fleuve noir)

Il est vrai qu’à force de lire du bien des romans de Karine Giebel, je me rends bien compte que je n’en lis pas assez. A ce jour, je n’en ai lu qu’un seul, que j’avais trouvé excellent d’ailleurs, et qui était Les morsures de l’ombre. Comme j’ai eu la chance d’être sélectionné parmi les participants du partenariat de Book en stock, j’ai donc lu (mais le terme dévoré conviendrait mieux à ma lecture) son dernier roman en date. Et je peux vous dire que c’est un excellent thriller, qui joue sur toutes les cordes de l’émotion. Fichtre !

Le roman commence de façon fort classique, puisqu’il s’agit d’un braquage d’une bijouterie qui commence mal. Raphael Orgione vient de monter un hold-up avec son frère William et deux complices Fred et Christel. A la sortie de la bijouterie, une voiture de flics les attend. La fusillade fait rage, un policier tombe, une passante meurt et William est touché, salement amoché. Ils s’enfuient et se réfugient à 300 km de là, dans un village proche de Châteauroux, chez une vétérinaire.

Elle se nomme Sandra, et Raphael la prend en otage le temps qu’elle remette son frère sur pied. Son mari, qui se nomme Patrick, est gendarme et est absent de la maison pour quelques jours. Quand Patrick va rentrer, le rapport de force va évoluer, et pas forcément dans le sens que l’on imagine.

La grande force de Karine Giebel, c’est de forger des personnages aux psychologies inoubliables, et de nous toucher avec des émotions qu’elle va nous arracher au plus profond de nous-mêmes. Et quoi de mieux qu’un huis-clos pour fouiller, décortiquer, découper, détailler des personnages. Outre Raphael et William, dont les liens sont très forts, se soutenant l’un l’autre, il y a Fred et Christel qui forment un couple « je t’aime moi non plus », puis Sandra qui de victime devient de plus en plus étrange et forte. Et puis, il y a Patrick … bref, vous l’aurez compris, des personnalités très marquées, exacerbées, extrêmes, pour nous pousser dans nos retranchements dans la suite de l’histoire.

L’autre grande force de Karine Giebel, c’est de jouer avec les personnages comme avec des pions. L’histoire passe en premier, il est très difficile de savoir où elle veut nous emmener et on est d’autant plus surpris quand elle nous assène en une phrase, une scène choc, suffisamment évocatrice pour qu’elle nous marque au fer rouge. Karine Giebel déroule son intrigue et peu importe qu’elle choque le lecteur ou pas, avec une logique implacable. Elle n’est pas là pour ressentir de l’empathie ou de la pitié, et donc le lecteur qui commençait à bien aimer un personnage est très surpris quand il arrive sur un passage où il s’en prend plein la figure. Karine Giebel ne juge pas ses personnages, elle n’en place pas un au dessus des autres, ce sont juste des acteurs au sens hitchcockien du terme, au service de l’intrigue. C’est redoutablement efficace quand il s’agit de surprendre le lecteur.

Enfin, l’écriture est d’une fluidité rare. Le style Karine Giebel est facilement reconnaissable, fait de dialogues excellents et de phrases courtes voire coupées. On n’y retrouvera pas de descriptions sans fin, tout est laissé à la disposition du lecteur pour qu’il se fasse sa propre idée du décor, des portraits des personnages. Cela participe aussi à l’imprégnation de lecteur dans l’histoire, et c’est d’autant plus marquant quand un des personnages que l’on a imaginé nous même meurt soudain, au détour d’une page.

C’est donc un roman sous haute tension, qui m’aura fait passer par toutes sortes d’émotion et en cela c’est définitivement et indéniablement très réussi. Et même si parfois c’est un peu gros, difficilement croyable, j’ai couru comme un malade devant cette histoire pour arriver à une conclusion du livre extraordinaire. Ce roman va vous faire passer par une quantité incroyable d’émotions parmi celles qui jonchent votre palette, jusqu’à une petite larme à la fin. C’est un thriller excellemment réussi que je vous conseille fortement.

J’en profite pour remercier les filles de Book-en-stock et les éditions Fleuve Noir pour m’avoir permis de lire ce formidable roman. J’en profite pour vous signaler que sur Book-en-stock, le mois de septembre, c’est justement le mois de Karine Giebel, et que c’est l’occasion d’aller poser plein de questions à cette auteure pleine de talent. Allez y de ce pas, c’est ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans 2013
commenter cet article

commentaires

Chris 24/01/2014 18:53

Ce livre est le livre de trop pour Karine Giébel. Tortures sur des enfants et meurtres de fillettes viennent côtoyer des scènes de pédophilie! Il y a des séances de psy à offrir à madame.
Ce livre est à vomir!

Pierre FAVEROLLE 24/01/2014 19:46

Merci pour ton ressenti Chris. Je n'ai pas parlé de cet aspect car cela ne m'a pas choqué lors de la lecture. A croire que soit j'ai lu pire, soit je suis passé outre. ceci dit, tu soulèves un vrai sujet : Doit on écrire des horreurs pour faire un thriller ?
A bientôt

Lystig 08/09/2013 21:01

je compte bien le lire prochainement (je surveille la bibiothèque)

Pierre FAVEROLLE 08/09/2013 21:03

Saute dessus dès que tu le voies revenir !

Foumette 05/09/2013 15:47

Waouhhh ce que j'ai adoré ce livre!!!! Une bombe atomique qui m'a zigouillé quelques neurones et m'a fait verser des grosses larmes à la fin!!!! Très bel article...je sens que tu vas prendre goût à ce genre de lecture toi!!!héhé!!!! Des Bisous....

Pierre FAVEROLLE 05/09/2013 19:44

j'en lis toujours un de temps en temps quand j'en ai envie. Et quand c'est bien fait comme ici, c'est du pur plaisir ! BIZ

Romaric AUBERTIN & Dr Voggle 05/09/2013 15:33

Bonjour,
Je suis surpris de trouver sur Overblog un critique littéraire ô combien juste et "professionnel" ! Je n'ai pu résister à cliquer sur j'aime pour vous encourager, et je souhaiterai également vous poser la question suivante: vous qui avez l'habitude de critiquer les Thrillers, oseriez-vous l'expérience de réaliser une critique sur l'un des Thrillers ( version livre bien entendu ! ) que j'ai écrit ? Ils sortiront prochainement entre Septembre et Novembre de cette année, l'un d'eux débute une série "novatrice", les autres sont des mini-thrillers axés autour d'un sujet sensible: la pédophilie.

Dans l'attente de votre réponse, je vous souhaite une bonne continuation et espère que vous ne cesserez de partager votre opinion au sujet des livres ! Vous êtes tout bonnement excellent !

Cordialement

**********************************************************************************************************
Vous aimez la lecture ? Vous préférez les textes courts ? Vous êtes passionné de littérature ? Les thrillers vous captent l'attention ? Le fantastique vous enchante ? La science-fiction vous branche ? Le steampunk vous vaporise ?
Qui que vous soyez, vous trouverez votre contentement sur http://storycraft.overblog.com

Bonne lecture et à bientôt !

Pierre FAVEROLLE 05/09/2013 19:41

Bonjour, merci pour ces compliments. Je suis ouvert à tout et il vaut mieux me contacter via l'adresse mail présente sur cette page en haut à droite. A bientôt

gruz 05/09/2013 12:04

J'étais vraiment curieux de lire ton avis sur ce bouquin, Pierre. Déjà parce que ce genre de livre n'est pas obligatoirement ton "cœur" de lecture et ensuite parce que tu sais en général bien décrire les choses. Le moins qu'on puisse dire c'est que je ne suis pas déçu ;-). Très bel avis, qui décrit bien la dimension et le style de cette lecture, tout comme les émotions qu'on peut ressentir. Une fois de plus, bravo

Pierre FAVEROLLE 05/09/2013 19:39

Merci beaucoup, j'en rougis !

Dup 05/09/2013 11:25

Terriblement efficace, voilà, c'est le bon terme pour désigner la plume de Karine. Ravie que ce livre t'ai plu autant qu'à moi :)

Pierre FAVEROLLE 05/09/2013 19:39

Oh que oui et merci encore !

Carine 05/09/2013 07:09

Excellemment réussi ... nous sommes bien d'accord ! Une superbe chronique qui nous fait parfaitement ressentir toutes les émotions générées par ta lecture. Définitivement une grande auteure ... Un de mes coups de cœur 2013. Amitiés Pierre.

Pierre FAVEROLLE 05/09/2013 19:38

Je n'ai rien à ajouter

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories