Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 17:50
Les justes de Michael Wallace (MA éditions)

Si j’ai choisi ce roman dans ma liste himalaillesque de livres, c’est par curiosité pour la communauté des Mormons, dont on entend souvent parler. Michael Wallace étant issu de cette communauté, j’en attendais forcément beaucoup.

Ce roman se déroule dans la communauté des Mormons de Blister Creek. Cette communauté est dirigée par le patriarche Kimball et pratique la polygamie. Leur règle de vie est de respecter les Saintes écritures et de se développer en faisant beaucoup d’enfants. Une nuit, Amanda veut s’enfuir en emmenant sa fille, mais elle est retrouvée au petit matin égorgée et la langue arrachée et sa fille couchée dans son lit. La façon de la tuer rappelle un châtiment réservé aux traitres qui parlent trop.

Dans la communauté de Harmony, le patriarche Christianson veut marier sa fille Eliza avec un des Mormons de Blister Creek. Il envoie donc sa fille et son fils Jacob avec deux objectifs : trouver un mari à Eliza et découvrir l’auteur de ce meurtre. Jacob, qui fait des études de médecine, est un être doué promis à un grand avenir et il va tenter de dénouer les fils de ce mystère tout en respectant les souhaits de sa sœur qui ne veut pas se marier tout de suite car elle ne se sent pas prête.

C’est un polar bien classique auquel on affaire ici, avec des personnages gentils et des êtres malfaisants. Nous aurons droit à des fausses pistes, voire même à la clé de l’énigme ou du moins au nom de quelques uns des meurtriers aux deux tiers du bouquin, mais la vérité sera bien plus horrible que prévue, surtout si l’on considère que nous sommes dans une communauté de bien, qui respecte à la lettre les Saintes Ecritures.

Je dois dire que si l’intrigue ne m’a pas transporté, les dialogues sont remarquablement bien faits et j’ai trouvé ce que je cherchais : une description de la vie de ces gens si proches de nous (enfin des Américains car je ne sais pas s’il en existe en France). Il est étrange de se dire que ces gens qui sont bien insérés dans notre vie moderne pratiquent encore la polygamie. De même, ceux qui sont chassés du clan sont appelés les Garçons Perdus, les gens du monde extérieur les Gentils.

On y apprendra aussi que cette communauté est régie par un conseil de sages, qu’ils respectent les messages de l’église, que les femmes ne choisissent pas leur mari, que ce meurtre ne peut avoir été commis que par quelqu’un d’extérieur car ils sont naturellement bons. Et malgré cela, ce roman va nous montrer que la folie expansionniste est mondiale, qu’elle touche tout le monde, même les Mormons.

Sans scène ultra violente, et sans juger cette communauté, même si Jacob et Eliza lors de leur conversation disent honnêtement ce qu’ils pensent, Michael Wallace en profite pour nous montrer avec beaucoup de justesse ce petit monde, tout en montrant beaucoup de respect et d’amour pour ses personnages. Le fait que Michael Wallace soit issu d’une communauté mormone fait beaucoup dans cette description réaliste de ces gens et de leur vie. Reste que ce roman est le premier d’une trilogie et que je me demande bien ce qu’il va trouver pour son deuxième roman sans se répéter. Ma curiosité est piquée au vif, après cette lecture fort agréable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2013
commenter cet article

commentaires

Le Papou 13/07/2013 23:10

Un polar chez les Mormons, intéressant. Je le note, merci.
Le Papou

Pierre FAVEROLLE 14/07/2013 08:54

Mais de rien, Papou, à ton service

Oncle Paul 08/07/2013 10:13

Bonjour Pierre
En voyant le titre je pensais qu'il était dédié à ces nombreux Français qui ont caché durant la Seconde Guerre Mondiale les enfants Juifs. Mais bon, en lisant ton papier je me suis aperçu que je m'étais trompé et c'est un véritable plaisir de découvrir une communauté atypique. Les Mormons ont déjà fait l'objet de nombreux romans dont du Sang sur l'autel (si je me souviens bien du titre) d'un de tes auteurs préférés Thomas H. Cook. Sinon, tu risques de découvrir des Mormons près de chez toi, on ne sait jamais, car bon nombre d'entre eux sillonent les routes de France à la recherche d'informations généalogiques.
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 08/07/2013 19:42

Salut Paul, merci de l'info, ça tombe bien, Du sang sur l'autel, je l'ai en stock ! Quant à rencontrer des Mormons près de chez moi, je ne sais pas bien comment les reconnaitre ... Amitiés

Jenny 08/07/2013 08:22

Bonjour,
Merci beaucoup pour cette analyse. Je l'ajoute dans ma liste des "A lire".
Bonne journée.

Pierre FAVEROLLE 08/07/2013 19:40

Salut Jenny, tu vas apprendre plein de choses. C'est à mon avis le but de Michael Wallace.
A bientôt

Claude LE NOCHER 08/07/2013 06:41

Salut Pierre
Il y a la même proportion de malfaisants chez ces fondamentalistes mormons comme ailleurs, ce que nous suggère l'auteur. L'intrigue est d'un niveau correct, mais c'est effectivement le contexte qui fascine. Pour cette raison, j'espère que ce roman connaîtra un certain succès en France, car il le mérite.
Amitiés.
(->Bruno : les Mormons officiels de Salt Lake City ont quand même "toléré" la polygamie jusque dans les années 70, même si elle n'était plus un précepte autorisé)

Pierre FAVEROLLE 08/07/2013 07:02

Salut Claude, j'en attendais une visite de cette communauté que je connais mal. Mission accomplie avec le plaisir de lecture en plus ! Amitiés

Sandrine 08/07/2013 06:33

Un polar quasi ethnologique...

Pierre FAVEROLLE 08/07/2013 07:01

C'est tout à fait ça

La Petite SOuris 07/07/2013 20:32

Bonsoir Pierre,
Alors oui en France il y a des mormons mais ils sont peu nombreux. Et non, les mormons ne sont pas polygames, du moins ne le sont ils plus depuis.....1889. Il y a certes encore des cas de polygamie mais cela reste rare et le fait d'une poignée d’irréductibles qui se mettent de fait hors de leur église, dont il ne font plus partie ( la polygamie est d'ailleurs interdite aux USA).

Pierre FAVEROLLE 08/07/2013 07:01

Salut Tie souris, en fait il explique que la communauté de Blister Creek a conservé le droit de polygamie. C'est bien fait. Amitiés

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories