Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 17:31
Lames de fond de Chris Costantini (Editions Glyphe)

Après la critique dithyrambique de RTL dans c’est à lire, il fallait que je lise ce roman. Ayant raté l’auteur à Saint Maur, voici donc ma séance de rattrapage.

Thelenious Avogaddro dit « Thel » est un ancien policier à New York qui s’est reconverti en détective privé. Alors que son ami John Davenport lui installe internet dans son tout nouveau bureau, une jeune femme débarque dans son bureau. Elle vient de recevoir un appel d’un avocat lui annonçant la mort de son père, alors qu’elle est sensée être orpheline depuis l’âge de 4 ans. Après son adoption, elle a pris le nom d’Ingrid Malowre.

L’avocat en question lui envoie une carte postale représentant un paysage de Tanzanie, et expédiée d’Afrique en 1945. Ingrid qui sait qu’elle est née en Allemagne lui demande de faire le jour sur ses origines, d’autant plus qu’elle est atteinte d’une maladie incurable et qu’elle n’en a plus que pour quelques semaines. Thel, qui vient d’embaucher Carol une acienne collègue de la police va se lancer dans cette enquête dans l’espoir de récupérer la moitié de l’argent de l’héritage … s’il y en a un.

Vous l’aurez deviné, ce roman (puisque je n’ai pas lu les romans précédents de Chris Costantini) est un hommage non déguisé à Raymond Chandler et son détective Phillip Marlowe. Et c’est un hommage réussi tant j’ai eu l’impression de lire une aventure de Marlowe au 21ème siècle. Et que c’est amusant de partager des enquêtes avec un personnage réticent envers les nouvelles technologies. Donc, l’enquête va se dérouler « à l’ancienne », à base d’interrogatoires, de voyages et de révélations.

Vous l’aurez compris, le personnage principal est fan de jazz, et le style légèrement nonchalant rappelle les rythmes lancinants de certains morceaux. On s’attache immédiatement à Thel, personnage éminemment sympathique, qui va démêler les fils de cette intrigue avec beaucoup de logique. Car Chris Costantini aura pris soin de semer des indices … Bref, tous les codes sont là.

Et le sujet, me direz vous ? Comme Ingrid est une personne âgée, c’est du coté de la deuxième guerre mondiale qu’il se situe, et en particulier au sujet de l’or des nazis, ces cargaisons qui ont disparu et que les Allemands auraient essayé de sauver pour former à l’étranger le quatrième Reich. Faisant preuve d’une grande recherche documentaire et d’une grande facilité pour nous informer sur cette énigme historique, je dois dire que ce roman est une franche réussite. Bref, ce Lames de fond est une très bonne lecture qui va me pousser à lire les précédents romans de Chris Costantini.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2013
commenter cet article

commentaires

testing omnitech support 26/11/2014 12:43

I was very curious to read the review of the novel Tidal Waves by Chris Costantini. I read about this novel from various sources and I was planning to buy this book. This review helped me get an overall idea about the subject handled in the book.

mimipinson 25/07/2013 05:28

Moi aussi je suis une fan de la rubrique c'est à lire..... hélas je n'ai pas le temps de tous les lire...mais je ne suis jamais déçue des choix de Bernard Poirette.

Est-ce que par hasard tu fais voyager tes livres?

Pierre FAVEROLLE 27/07/2013 08:13

merci

mimipinson 26/07/2013 19:32

d'accord
Bon voyage !!

Pierre FAVEROLLE 26/07/2013 18:36

je peux le faire ... mais pour le moment, c'est moi qui voyage. On se recontacte par mail à la rentrée.
A bientôt

The Cannibal Lecteur 22/07/2013 18:57

Hum, c'est embêtant, voilà que l'envie folle d'ajouter ce livre à ma liste à lire augmente au fur et à mesure que je regarde la page....

Zut, encore un blog à boycotter en raison d'augmentation flagrante d'envie d'acheter de livres ! :)

Pierre FAVEROLLE 26/07/2013 18:35

trop tard !

The Cannibal Lecteur 25/07/2013 12:43

et bien, c'est réussi ! M'en fiche, moi, commissaire Juve, je vais t’attraper, nom di d'jû de nom di djû !

Pierre FAVEROLLE 22/07/2013 21:04

Effectivement, mon objectif est de faire vivre les libraires ! HA HA HA (A lire avec le ton de Fantomas)
A bientôt

Oncle Paul 22/07/2013 10:16

Bonjour Pierre
Bien aimé ce roman d'aventures et ce personnage de Thel que j'avais découvert dans A pas comptés paru chez Michel Lafon et réédité chez J'ai Lu
Costantini est également musicien de jazz donc un univers qu'il prolonge dans ses romans même d'une façon sous-jacente
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 26/07/2013 18:34

Salut Paul, Suffisamment pour que je veuille lire les précédents, en tous cas. Amitiés

Marine 22/07/2013 07:29

J'ai tout comme toi apprécié ce roman mais n'en ai toutefois pas fait une chronique dithyrambique et je partage ton avis quant au personnage de Thel.
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 22/07/2013 21:02

J'ai vraiment beaucoup aimé ce style et ce personnage volontairement has been. Au point de resigner pour une prochaine lecture
Amitiés

Lystig 21/07/2013 23:13

lu aussi !
et même conclusion : lire les précédents !

Pierre FAVEROLLE 22/07/2013 06:24

Merci de ton conseil. Je m'en vais donc acquérir les précédents
A bientôt

Evy-Sirène 21/07/2013 21:11

J'aime beaucoup ce genre je note pour mes lectures bonne soirée biz evy

Pierre FAVEROLLE 22/07/2013 06:24

De rien Evy, à ton service.
A bientôt

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories