Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 17:17
L’information du mardi : Polar SNCF & Livre de poche

Polar SNCF sélection automnale :

La sélection estivale de polar SNCF a livré son verdict. Je vous rappelle que tout le monde peut participer ; pour cela, il suffit de s’inscrire sur le site, de lire les romans proposés et de voter. La gagnante de la sélection estivale est donc Sandrine Colette avec Des nœuds d’acier. Nous la retrouverons donc en finale aux cotés des deux autres gagnants. Il est temps maintenant de voter pour la sélection automnale, et pour cela, 5 romans sont présentés. Vous avez jusqu’au 16 décembre à minuit pour attribuer vos notes.

L’information du mardi : Polar SNCF & Livre de poche

Le linguiste était presque parfait de David Carkeet

On traite le séduisant linguiste Jeremy Cook de trou-du-cul devant l’une de ses charmantes assistantes, et tout fout le camp! D’autant que l’un de ses collègues de l’institut d’étude du langage des nourrissons, un individu discret et obsédé par l’étrange notion de « contre-amitié », vient d’être assassiné.

Du jour au lendemain, Jeremy va devoir élucider un meurtre, rédiger une conférence dont l’intitulé change tous les matins, faire le joli cœur et, plus important encore, découvrir – grâce à la linguistique et à quelques coups tordus – d’où sortent ces foutues rumeurs sur lui. Qui a dit que la vie d’un linguiste était un long fleuve tranquille ?

David Carkeet crée un monde d’extravagances et d’antipathies, où se croisent un flic érudit dont la suffisance intellectuelle n’a d’égale que son aversion pour le crime, un directeur despotique dont les règles frisent la démence, et des chercheurs à l’esprit alambiqué.

L’information du mardi : Polar SNCF & Livre de poche

Le matériel du tueur de Gianni Biondillo

Pourquoi un détenu, petit délinquant apparemment sans histoire, est-il libéré dans des conditions particulièrement sanglantes par un commando mafieux ? La commissaire d’une unité d’élite, Elena Rinaldi, se lance à ses trousses, assistée de mauvaise grâce par l’inspecteur Ferraro, un de ses ex. Avec l’aide de Lanza, hurluberlu génial de l’Agence européenne, ils découvrent qu’ils pourchassent en réalité un tueur redoutable, échappé des brûlantes brousses d’Afrique et des camions du trafic d’esclaves.

Il poursuit seul une vengeance implacable et toute personnelle. Haile l’Érythréen a tout pour inquiéter : l’anonymat, la cruauté, l’intelligence et une volonté de fer, spartiate, militaire. Le matériel du tueur.

Gianni BIONDILLO, prolifique auteur-architecte milanais, est né en 1966 à Milan où il vit. A été traduit en France Pourquoi tuons-nous ? (Joëlle Losfeld, 2006), best-seller en Italie qui a été suivi de La Mort au cœur (Gallimard, 2009).

En 2003, G. Biondillo a créé avec un groupe d’intellectuels, artistes et écrivains, le blog Nazione Indiana, devenu une référence de la vie culturelle dans la péninsule. Le Matériel du tueur, suite des aventures de l’inspecteur Ferraro, a obtenu le prestigieux prix Giorgio Scerbanenco au Festival noir de Courmayeur.

L’information du mardi : Polar SNCF & Livre de poche

Né sous les coups de Martyn Waites

1984 : Margaret Thatcher est au pouvoir, les mineurs sont en grève. "Deux tribus partent en guerre", pour reprendre un tube célèbre. À Coldwell, cité minière du Nord, les mineurs ont lutté quasiment jusqu'à la mort, mais ça n'a pas suffi : manipulant l'opinion, recourant à la violence policière, les Tories avaient, à l'époque, méthodiquement cassé les reins du mouvement ouvrier. Pour les vaincus, le prix de la défaite sera exorbitant : vingt ans plus tard, Coldwell est une ville sinistrée, gangrenée par tous les fléaux sociaux.

Histoire d'un affrontement impitoyable aux conséquences dévastatrices, histoire de criminels qui prospèrent sur la misère, histoires d'amour contrariées, tragiques, mais aussi poignantes, Né sous les coups est la fresque de tout un monde mis à terre qui lutte pour survivre sur deux générations, baignant dans la musique anglaise des années 70 et 80.

Originaire du nord de l'Angleterre, Martyn Waites s'est passionné pour le théâtre, puis pour le roman noir sur les pas d'Ellroy, Burke, Crumley et Robin Cook. Né sous les coups est son premier roman.

Mon avis est ici

L’information du mardi : Polar SNCF & Livre de poche

Tu n'as jamais été vraiment là de Jonathan Ames

Joe, ancien marine et ex-agent du FBI, a eu son compte de scènes de crimes. Et ce n'est pas sa vie sentimentale ou amicale qui va lui mettre du baume au cœur : solitaire et tourmenté, il ne se lie à personne. Lorsqu'un homme politique de premier plan l'engage pour exfiltrer sa fille adolescente des griffes de la prostitution, il découvre un réseau de corruption inimaginable.

Quand la seule personne à qui il tient encore est enlevée, Joe renonce à sa promesse de ne pas faire de mal. Et s'il y a quelqu'un qui sait tuer pour la vérité, c'est bien Joe...

Né en 1964 Jonathan Ames est le créateur de la série HBO Bored to Death, inspirée d’une de ses nouvelles du recueil Une double vie, c’est deux fois mieux, publié aux Editions Joëlle Losfeld, ainsi que Réveillez-vous, Monsieur !

Il vit à New York

L’information du mardi : Polar SNCF & Livre de poche

La vie est un tango de Lorenzo Lunar

Puchy a toujours dit que le quartier était un monstre. Je l'ai entendu dire tant de fois que j'ai fini par me l'imaginer moi-même ainsi : une pieuvre pourvue d'un million de tentacules. »

Léo Martin est depuis peu commissaire de quartier à Santa Clara, ville de province cubaine. Sa routine : faire face aux business illégaux, aux règlements de comptes et aux coups tordus des petites frappes du coin.

Léo enquête sur une contrebande de lunettes de soleil quand un jeune homme se fait assassiner. Quels sont les liens entre ces deux affaires ? Les amis et collègues de Léo sont-ils tous irréprochables? Dans La vie est un tango, c'est tout un quartier qui prend vie, peuplé de rumeurs et de faux-semblants.

Lorenzo Lunar est né à Santa Clara (Cuba) en 1958. Il a été sélectionné pour le prix Dashiell Hammett (meilleur roman noir en espagnol) pour son premier roman publié en France, Boléro noir à Santa Clara (L'Atinoir, 2009). L'auteur a reçu le prix Plume de Cristal en janvier 2013 à Cuba, qui récompense l'écrivain le plus lu de l'année écoulée.

L’information du mardi : Polar SNCF & Livre de poche

Le prix des lecteurs du Livre de Poche :

J’ai eu l’occasion et la chance cette année de participer au grand prix des lecteurs du Livre de Poche, dans la catégorie Polars. Les résultats sont connus depuis cette semaine est le grand gagnant est Jussi Adler Olsen avec Miséricorde :

Voici le compte des voix :

- 54 votes pour = Miséricorde de Jussi Adler Olsen,

- 22 votes pour = Trois accidents et un suicide de Seamus Smyth,

- 13 votes pour = Adieu de Jacques Expert,

- 13 votes pour = Volte-face de Michael Connelly.

- 10 votes pour = Le Livre de Johannes de Jorgen Brekke,

- 9 votes pour = La Tulipe du mal de Jörg Kastner,

- 4 votes pour = Elle savait de Lee Child

Je vous rappelle le sujet de Miséricorde ainsi que le lien vers mon avis ici

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encre. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Mørck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ... Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l'inspecteur Mørck, est un véritable phénomène d'édition mondial. Les raisons d’un fol engouement ? Deux personnages sympathiques et attachants, et une histoire à l’efficacité démoniaque. Marianne Payot, L’Express.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article

commentaires

The Cannibal Lecteur 02/10/2013 13:14

J'ai lu Miséricorde et j'ai aimé l'histoire, la manière dont elle était présentée (on est dans la pièce avec Merete).

Les autres, une fois de plus, sont plus que tentants !

Pierre FAVEROLLE 07/10/2013 20:27

:)

The Cannibal Lecteur 07/10/2013 12:53

PTDR ! En effet, ça doit être ça... :D

Pierre FAVEROLLE 06/10/2013 12:28

CIA : Confédération des Imbéciles Alcooliques ?

The Cannibal Lecteur 06/10/2013 11:02

Le Lotto (oui, deux "t" à Lotto en Belgique), j'y joue de temps en temps, mais pas de chance au jeu... le braquage de banque serait une solution. J'y travaille et je potasse tous les livres sur le sujet.

Si tu as des sources, là, je suis preneuse ! :D et vlan, je vais être traquée par la CIA !

Pierre FAVEROLLE 06/10/2013 10:59

deux solutions s'offrent à toi : le braquage de banque ou le loto !

The Cannibal Lecteur 06/10/2013 10:27

C'est trop aimable de ta part... *voix glaçante* PTDR

Merci de nous faire partager toutes ces lectures, en tout cas, parce que c'est aussi grâce aux blogueurs que je trouve des auteurs avec des livres super, tant pis pour ma bourse..

Pierre FAVEROLLE 04/10/2013 19:12

pour partager ma douleur de ne pas pouvoir tout lire ...

The Cannibal Lecteur 04/10/2013 15:52

Alors, pourquoi nous soumets-tu au même traitement ? :D

Pierre FAVEROLLE 03/10/2013 20:58

Si tu savais ...

The Cannibal Lecteur 03/10/2013 13:26

Toi aussi, tu les subis, les tentations ?? :D

Pierre FAVEROLLE 02/10/2013 21:50

C'est de l'info, je ne les ai pas encore lus ! Et les tentations, ça me connait !

filamots 01/10/2013 22:49

Que voilà un article intéressant, pour les autres propositions et surtout le roman de cet auteur Nordique. Je vais de ce pas lire votre critique au sujet de ce livre. Je dois dire que mon impression sur la noirceur du premier livre de Collette Sandrine m'a vraiment impressionné par sa noirceur, mais surtout par l'interview de l'auteur si discordante vis à vis du contenu du livre. Mais un roman reste de la fiction après tout. Du moins c'est ce qu'elle affirme, du moins....Presque :) J'ai souris en l'écoutant.
J'avais été très séduite aussi, pour un premier roman et ceci dans un tout autre domaine de : "Seul le silence" qui pour moi reste imprégné dans mon cerveau. J'ai eu de la chance, je débutais dans la lecture des romans de ce type.

Pierre FAVEROLLE 02/10/2013 05:43

Tu en as pour tous les styles, à toi de choisir. La vie est un tango est très bien. Ainsi que Né sous les coups

Claude LE NOCHER 01/10/2013 20:07

Salut Pierre
Faut-il rappeler que Sandrine Collette a déjà été récompensée par le Grand prix de Littérature policière 2013 ( http://action-suspense.over-blog.com/grand-prix-de-litt%C3%A9rature-polici%C3%A8re-2013-les-vainqueurs ) Pourquoi ne pas laisser des chance à d'autres auteurs ?
Il est vrai que le Prix des lecteurs du Livre de Poche a récompensé un roman ayant déjà reçu le Prix des lectrices de ELLE. Ah la la, on s'demande pourquoi les jurés manque tant d'originalité (^_^).
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 01/10/2013 20:52

Salut Claude, tu as raison, j'aurais pu le préciser. Mais la sélection SNCF est un vote ouvert au public et la liste était connue depuis juin. Pour le Livre de poche, là encore 130 jurés votent en toute impartialité. Ce sont surtout ceux qui sélectionne les romans qui manquent d'originalité je pense. Encore que Polar SNCF propose toujours des auteurs peu connus. Je suis en train de lire La vie est un tango et c'est très bien, très original, une autre vision de Cuba que celle donnée par leonardo Padura. Amitiés

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories