Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 17:47
Fin d’Amérique de Damien Ruzé (Krakoen)

Cette chronique pourrait s’appeler A la découverte d’un nouvel auteur. Alors, retenez bien ce nom, Damien Ruzé, car il se peut bien que vous en entendiez parler dans un futur proche. Cet auteur a un incroyable talent pour allier force psychologique des personnages et brossage d’ambiance. Voici Fin d’Amérique, un fantastique roman policier.

2004, Loiret. Une voiture est découverte dans la Loire. Le lieutenant Zollinger de la police judiciaire est appelé sur les lieux. Il s’avère que cette voiture aurait participé à un braquage d’un bar quelques jours auparavant. Lors de leur fuite, les voleurs ont percuté une jeune fille en scooter, qui est dans un état critique à l’hôpital. Zollinger ouvre le coffre, suivant une sorte de sixième sens … et découvre à l’intérieur le cadavre d’un jeune homme.

Rapidement, le corps livre son identité, il s’agit de David Lagardière, jeune acteur de films X sous le nom de Woodendick pour la taille de son appendice. Mais c’est aussi le fils du célèbre homme politique Jean Marc Lagardière, qui a participé à quelques magouilles financières avec des puits de pétrole en Ukraine. Entre les jaloux des films pornographiques, les histoires de cœur, les trafiquants de drogue et les truands de haut vol, qu’ils soient de l’est de l’Europe ou de France, Zollinger va avoir fort à faire pour démêler les fils de cette intrigue complexe.

Le plaisir de lire un livre commence par sa couverture. Si celle de Fin d’Amérique est sobre, noire avec un cerf agrémenté de quelques taches de sang, elle est en fait cartonnée, d’un carton épais comme l’était celle de la Série Noire d’antan. Cela donne une impression de sérieux, d’importance, et cela se démarque de ces couvertures cartonnées souples qui se cornent au moindre transport. Vous allez me trouver maniaque ? Peut-être. C’est aussi la raison pour laquelle je m’étais abonné à France Loisirs il y a fort longtemps avant qu’ils ne décident de passer aux couvertures souples. C’est donc avec un énorme plaisir que j’ai ouvert ce livre.

Et dès les premières pages, il est clair que Damien Ruzé est un auteur avec un style très littéraire, très posé. A force de lire des romans avec des phrases tronquées, des dialogues d’une demi ligne, on oublie que l’on est capable de raconter une histoire de façon littéraire, que l’on est capable de faire monter la tension en écrivant bien, clair et explicite, mais juste ce qu’il faut. Et si dans les dialogues apparaissent des anglicismes ou des abréviations, c’est pour mieux nous imprégner de l’époque. Et cela montre un sacré décalage avec le style que je n’ai pas trouvé désagréable.

Le personnage de Zollinger occupe le centre de l’intrigue, puisque l’histoire est racontée à la première personne. Dans la façon d’aborder la psychologie du personnage, dans la façon de raconter sa vie quotidienne, j’y ai retrouvé du Philippe Djian, cette manière d’être explicite mais pas trop dans la fouille psychologique du personnage principal. Ce flic n’est pas alcoolique, il abuse juste de café et de cigarettes. Il n’est pas divorcé ni veuf, il est juste amoureux et a peur de s’engager, préfère se plonger dans son enquête plutôt que de se poser des questions sur sa vie privée.

On y retrouve aussi au travers de ces 5 chapitres et 360 pages beaucoup de références et beaucoup de styles différents. Et ce que j’ai trouvé extraordinaire, c’est que Damien Ruzé est à l’aise et convaincant dans tous les styles. Que ce soient les scènes intimistes ou les scènes d’action, les déductions ou les dialogues, ce roman est un petit joyau de plaisir de lire. Si les chapitres sont longs, c’est aussi pour mieux nous imprégner du récit déroulé par Zollinger, avec un talent littéraire incroyable. Et puis, Zollinger étant un chasseur, nous avons droit à des passages de chasse dans les bois d’une beauté saisissante, qui m’ont rappelé Deer Hunter (Voyage au bout de l’enfer en français) du génialissime Michael Cimino.

Enfin, le dernier chapitre, ou peut-être devrais-je dire la dernière partie est d’une tension incroyable. Et je peux vous dire que lire cent pages en apnée, sans respirer, c’est dur. J’ai terminé ce roman réellement emballé et un peu rouge (à force de ne pas respirer). Et si cela se termine par le mot Fin, je n’ai qu’un regret : c’est le risque de ne pas retrouver Zollinger. Hey, Monsieur Ruzé, ne pourriez-vous pas faire comme M.Finger, c'est-à-dire nous écrire une autre enquête de Zollinger ?

L'avis de l'oncle Paul est ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2013
commenter cet article

commentaires

The Cannibal Lecteur 03/08/2014 11:11

Coucou,
Je suis tombée sur le livre dans une bouquinerie, je ne me suis pas fait mal, mais il a fini de végéter dans leurs étagères parce qu'il vient d’intégrer mon écurie ! Bon, avant son galop d'essai, il y aura un petit peu de temps parce que mon cheptel au haras est assez imposant ! mdr

En tout cas, cet achat, c'est à cause de ta chronique ;-)) Sorry, mais je dois avoir parfois des excuses et là, tu me sers d'excuse et je te remercie.

Pierre FAVEROLLE 05/08/2014 09:57

Nous sommes un certain nombre comme ça !

The Cannibal Lecteur 05/08/2014 07:24

Merci, Pierre ! Je reconnais bien là ton sens du dévouement profond ! mdr Mais j'ai appris à varier mes excuses, pas que tout retombe sur le (la) même blogueur/euse. Yvan est numéro un des excuses bidons ! Les promos, aussi... faire monter le PIB du pays ou les chiffres du bouquiniste. Bref, je ne suis pas sans ressources ;-))

Pierre FAVEROLLE 04/08/2014 09:34

Tu sais, je peux servir d'excuse, mais aussi de serpillère ... si tu en as besoin ...

GRAHS (Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Sologne 19/01/2014 11:30

objet : notre salon des livres adultes de Lamotte-Beuvron
aMadame, Monsieur,
Le GRAHS organisera en 2014 son 5ème salon régional du livre et autres productions culturelles en Sologne intitulé « Le Printemps des Livres ».
Cette année nous avons souhaité développer cette manifestation avec la création d’une soirée musicale, audiovisuelle et littéraire le samedi soir. Cette soirée est ouverte aux exposants et elle permettra de rencontrer un public différent de celui du dimanche.
Notre salon « classique » se déroulera le dimanche avec la poursuite des animations de la veille.
Lors de ces deux jours, nous accueillerons comme les années passées, des écrivains, des éditeurs, ainsi que des musiciens, des photographes, des cinéastes et d’autres artistes. L’ensemble se déroulera dans la convivialité habituelle à la Salle des fêtes de Lamotte-Beuvron.
Les exposants qui le souhaitent sont les bienvenus à partir du samedi soir.
Les dates et horaires retenus sont :
- samedi 19 avril, à partir de 19 h 30, soirée musicale, audiovisuelle et littéraire.
- dimanche 20 avril 2014, de 10 h à 19 h, salon du livre.
Nous serions heureux de vous compter parmi les participants.
Vous trouverez en PJ ainsi que sur notre site Internet www.grahs.1901.org toutes les informations concernant cette manifestation. Si vous souhaitez vous joindre à nous le bulletin d’inscription est à nous retourner au plus tard au 15 mars 2014
Pour toute information complémentaire n’hésitez pas à nous joindre par téléphone au 02.54.88.25.70 (permanences les lundis et vendredis après-midi).
Bien à vous,
L’équipe du GRAHS
Le Samedi 19 et le dimanche 20 avril 2014 à la Salle des fêtes de Lamotte-Beuvron
le Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Sologne,
organise son 5ème salon régional intitulé :

Le Printemps des Livres
et autres productions culturelles en Sologne

Le but est de promouvoir les ouvrages, productions culturelles sonores et visuelles et de faire connaître les auteurs, musiciens, réalisateurs, photographes, éditeurs dans notre région. Ainsi tous ceux qui enrichissent culturellement la Région Centre et la Sologne sont les bienvenus.
Les conditions sont les suivantes :
Pour le samedi seul : 6 € la table*. Pour le dimanche seul : 12 € la table*.
Pour le samedi et le dimanche : 15 € la table*. *Table de 120x80 cm.
Repas du dimanche midi : 12 € par personne (apéritif, vin et café/thé compris)
Ce déjeuner pris en commun est un moment de convivialité et d’échange entre les participants. Nous vous demandons de bien vouloir réserver vos repas lors de votre inscription.
Vous pouvez réserver le nombre de table souhaité ; néanmoins, pour ne pas nuire à la diversité, l’organisateur se réserve le droit de limiter la taille des emplacements.
Pour une question d’organisation votre réservation accompagnée du règlement par chèque à l’ordre du GRAHS devra nous parvenir avant le 15 mars 2014
Les inscriptions, accompagnées du règlement, seront prises en compte dans l’ordre d’arrivée.
Vous retrouverez toutes les informations sur notre site internet.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bulletin d’inscription « Le Printemps des Livres ». Samedi 19 et dimanche 20 avril 2014.


NOM : Prénom : Nom de la société ou autre :

Adresse :

Code postal Ville

Tél : Port : Courriel : @

Auteur Editeur Association Musicien Réalisateur Photographes. Autre : précisez :

Titres des productions récentes présentés (+ année de parution) :
- -
-
- -

participera au « Printemps des Livres » et souhaite réserver :
nombre Total
Table samedi à 6 €
Facture : oui ou non Table dimanche à 12 €
les factures seront remises
lors du salon
Table samedi dimanche à 15 €
Branchement électrique Gratuit dans la limite des possibilités
Repas à 12 €
Total

Les inscriptions, accompagnées du règlement, seront prises en compte dans l’ordre d’arrivée

Réservation et inscription avec règlement par chèque à l’ordre du GRAHS avant le 15 mars 2014.

GRAHS 14 rue de Beauce 41600 Lamotte-Beuvron

Didier 29/08/2013 01:29

salut, tu as eu l'adjectif juste Pierre : costaud. Belle découverte que cet auteur, son style, les dialogues. J'attends avec impatience une nouvelle enquête.
Cdt
PS : par contre un peu galère pour avoir le livre sur commande parce que pas dispo chez le libraire.

Pierre FAVEROLLE 29/08/2013 07:06

une info en or pour toi : la nouvelle enquête est en cours d'écriture. Nul doute que tu en entendras parler ici !
A bientôt

gridou 15/07/2013 19:33

Intéressant d'avoir mis l'article de Paul en lien. ça ouvre le débat ( auquel je m'abstiens de participer car je n'ai pas lu ledit roman).

Pierre FAVEROLLE 15/07/2013 21:09

Il ne te reste plus qu'à t'y mettre ! BIZ

Oncle Paul 15/07/2013 15:12

Bonjour Pierre
Merci pour le lien... ! D'autant que mon avis est plus réservé. D'ailleurs il y a eu un petit échange dans les commentaires entre l'auteur et moi-même. Mais on a le droit de ne pas être d'accord ?
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 15/07/2013 21:09

Mais tout à fait Paul, j'ai même lu vos échanges après avoir écrit mon avis. L'auteur a aussi eu la gentillesse de m'envoyer un message personnel. Bref, je suis aux anges et je respecte bien entendu ton avis, qui est aussi important que le mien ! Amitiés

Jean 15/07/2013 11:32

Je lirai la chronique de l'oncle Paul dans la foulée mais ta formidable chronique emporte mon adhésion. D'autant je je l'ai à portée de main. Laisse-moi poursuivre ma lecture de "On the Brinks" que qui tu sais. Amitiés. Jean.

Pierre FAVEROLLE 15/07/2013 21:08

Bon je te pardonne pour cette fois ci. Amitiés

Claude LE NOCHER 15/07/2013 06:07

Salut Pierre
Je compte bien lire celui-là dans quelques jours. Tu fais bien de souligner le soin apporté à la présentation du livre, couverture rigide, ça devient une exception bien agréable.
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 15/07/2013 06:23

Salut Claude, c'est la première chose qui m'a plu ... Et en plus, ce qui est à l'intérieur est du même niveau : costaud. Amitiés

gruz 15/07/2013 05:53

Respirer, inspiré l'ami Pierre :-)

Pierre FAVEROLLE 15/07/2013 06:22

C'est bon !

Collectif polar 14/07/2013 22:52

Il faut vraiment que je le découvre... Merci pour cette chronique cher Pierre.

Pierre FAVEROLLE 15/07/2013 06:22

Mais de rien. Bonne lecture et à bientôt

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories