Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 17:27

United colors of crimeJe ne connaissais pas Richard Morgiève et en regardant sa bibliographie, je m’aperçois qu’il est l’auteur d’une trentaine de romans. Ce United colors of crime, même s’il n’est pas facile d’accès, est un livre ambitieux, très ambitieux et plutôt réussi. Et un grand merci à Holden pour cette découverte.

En 1951, aux Etats Unis, en plein Maccarthysme. Chaim Chlebeck, fossoyeur de la mafia de 31 ans, est en cavale après avoir supprimé Bobby 5 As. Au passage il a récupéré une grosse somme d’argent. Alors qu’il est sur le point d’atteindre le Mexique, il se fait agresser par une bande de Mexicains et est abandonné sur le bord de la route. Mais il a la peau dure.

Dirk, un scientifique allemand qui a aussi servi d’agent double pendant le deuxième guerre mondiale, le récupère et le soigne à l’aide de sa femme Dallas, une indienne borgne qui porte un œil de verre. Entre ses délires et ses réflexions, Chaim va repenser sa vie et envisager de quitter la mafia. Mais cela ne va pas forcément être facile dans ce pays rugueux.

Ce roman ressemble à un western, à un roman noir au pays des fermiers texans. Ce n’est pas une course contre la montre mais une course contre la mort. Le personnage de Chaim, s’il court pour éviter des tueurs, ou des dangers, galope aussi contre lui-même, contre ses démons. C’est un homme froid, sans sentiments, qui se croit obligé de trouver une cause pour se sentir vivant et utile.

Le roman est très centré sur Chaim, L’auteur détaille tout ce qu’il voit, tout ce qu’il fait, tout ce qu’il pense. A la fois roman de la résurrection, roman de la rédemption, il est aussi roman de la dénonciation. Sa vision nouvelle de ce pays, puisqu’il vient de débarquer aux Etats Unis après avoir connu la guerre en Pologne permet de montrer l’Amérique sous son vrai jour, un pays violent à l’image de l’ambiance, n’hésitant pas à comparer par exemple le massacre des Indiens au génocide juif par les nazis, ou n’hésitant pas à dénoncer le pays de la consommation et du fric.

D’un sujet noir sur le destin d’un homme vivant dans l’obscurité et cherchant sa lumière, Richard Morgiève en a fait une peinture des grands espaces. Si le roman renvoie à chaque fois vers Cormac McCarthy période récente, il rappelle tous les auteurs des grandes plaines, en rajoutant sa pierre à l’édifice. Certes, il y a de l’admiration pour ce pays, mais il y a tant de haine envers les hommes.

Le style est sans concession, dur, abrupt, parfois difficile à suivre, fait de petits chapitres coupés de petites scènes, très cinématographique. Il y a très peu de dialogues. C’est le genre de roman qui nécessite de la concentration, pas forcément facile d’accès, mais la récompense est au rendez vous pour ceux qui s’aventureront sur les pistes du Texas, à la rencontre de personnages tous plus bizarres les uns que les autres. C’est un roman à part, dans lequel on a droit à de tels moments de pureté, de beauté, de violence aussi. La limite entre polar et littérature n’a jamais été aussi ténue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2012
commenter cet article

commentaires

holden 19/07/2012 09:44

ahhhhhhhhhhhhhhhhhhh
merci mon ami, j'ai adoré, tu as bien résume ce livre
petit ovni en fait, mais grand livre

Pierre faverolle 19/07/2012 21:39



Merci à toi Holden pour cette lecture. Elle n'est tout de même pas facile d'accès, tu avoueras !


A bientôt



Oncle Paul 15/07/2012 20:02

Ah Pierre !
Richard Morgiève est un bon, je dirais même plus, c'est un très bon. Mais sais-tu qu'il a commencé sa carrière, chez Sanguine sous le pseudo de Bauman : Branq'à part notamment.
Amitiés

Pierre faverolle 15/07/2012 20:58



Salut Paul, non je ne savais pas. C'est une découverte pour moi. J'ai bien aimé mais celui ci n'est pas facile d'accès, tout de même. Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories