Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 11:00

Tous les vendredis midi, retrouvez la suggestion de Black Novel : un livre de poche. Et n'oubliez pas le principal : lisez.

Cette semaine :Aller simple de Carlos Salem (babel noir)

A bientôt.

 

4ème de couverture :

Aller-simple.jpg«Une musique mélo, fade et fausse, s'égrenait mollement, une voix rachitique chantait El día que me quieras comme s'il s'était agi d'une chanson insignifiante sans nom et sans histoire. J'enlevai le casque et Charly me demanda :
- Vous comprenez maintenant pourquoi je dois le tuer ? Vous me comprenez, Octavio ?
Je hochai la tête. Je ne comprenais toujours pas ce qui le poussait, le soupçon d'une possible folie traversa à cloche-pied la cour de mon esprit avant que je ne l'en chasse.
Mais au fond, j'étais d'accord avec lui.
Moi aussi, j'avais envie d'assassiner Julio Iglesias.»
Lorsque sa tyrannique épouse succombe brusquement dans un hôtel marocain, Octavio éprouve un mélange de panique et de soulagement. C'est le moment que choisit Soldati, chanteur de tango amateur, vendeur de glaces dans le désert et escroc à ses heures, pour débouler dans sa vie. Et la petite existence morne du timide Octavio devient une épopée délirante où l'on rencontrera des truands boliviens, des hippies échoués loin de Katmandou, un prix Nobel de littérature qui n'a jamais écrit une ligne, un chat acariâtre, une équipe de cinéma perdue dans le désert, des footballeurs en état de grâce, un nuage agaçant et... Carlos Gardel.


Mon avis :

Amateurs de littérature noire humoristique, ce roman est pour vous. Du début à la fin, on rit énormément lors de ces aventures loufoques agrémentées de culture sud-américaine. On pourrait croire que Carlos Salem a écrit un livre casse gueule, mais son numéro d’équilibriste fonctionne jusqu’au bout. Quand je parle de plaisir, ce livre en est un très bon exemple.

Mon billet plus détaillé sur ce roman est .

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans Une idée de lecture
commenter cet article

commentaires

cynic63 11/12/2010 11:19


Mes quelques réserves ne signifient pas, encore une fois, que je n'ai pas adhéré. Sauf que par moment, je n'adhérai tout simplement plu trop au propos. Cela reste, toujours selon moi, un roman très
hautement recommandable


Pierre faverolle 11/12/2010 11:45



Yes. Si j'ai déformé tes propos, je m'en excuse ... Un livre à lire de toutes façons.


A bientôt



One More Blog in the Ghetto 11/12/2010 08:04


J'avais moi aussi chroniqué ce livre farfelu et picaresque (mais pas que...), et 6 mois après sa lecture, je reste sur cette impression de lecture jubilatoire que j'avais eue alors. Je plussoie à
cette recommandation de lecture.


Pierre faverolle 11/12/2010 09:03



Plussoie, plussoie, mon ami ! J'ai le même avis, j'en garde aussi un bon souvenir


Bonne journée et à bientôt



Claude Le Nocher 10/12/2010 20:27


Salut Pierre,
Oui, je confirme (à Paul et à toi) que j'avais adoré, et que (comme le dit Cynic) le délire peut finir par lasser. Sauf que les scènes finales sont bien pensées. Donc, j'ai adhéré... ainsi qu'au
roman suivant. "Un peu d'humour dans ce monde de brutes", c'est sympa, non ?
Amitiés.


Pierre faverolle 10/12/2010 21:31



Salut Claude, tout à fait d'accord avec toi, avec les réserves d'un non hispanisant (c'est comme ça qu'on dit?). Je n'ai pas encore lu le suivant, mais il est dans une de mes bibliothèques.


Amitiés et à bientôt



cynic63 10/12/2010 15:47


Bien aimé mais il fait partie de ceux dont je n'ai pas parlé...Ceci dit, j'ai trouvé que ça traînait un peu en longueur tous ces délires et je n'étais pas mécontent de le terminer...Sentiment
mitigé donc...


Pierre faverolle 10/12/2010 16:48



Salut Cynic, je vois ce que tu veux dire, j'avais apprécié le coté délirant, un sacré numéro d'équilibriste ... mais je comprends que si on ne rentre pas dedans, on risque de trouver ça long.
Merci de cet avis


A bientôt



Paul Maugendre 10/12/2010 14:56


Bonjour
Si c'est vraiment un livre humoristique, alors là oui c'est pour moi, car le roman noir manque cruellement d'humour depuis quelques années. C'est dommage, et la lecture en est tellement plus
agréable.
Amicalement


Pierre faverolle 10/12/2010 16:45



Salut Paul, je ne peux que te conseilller de lire mon billet complet sur Aller Simple, et d'aller lire celui de Jean Marc d'Actu du noir qui m'avait convaincu. Je crois même que Claude Le Nocher
avait été dythirembique à l'époque. J'ai juste regretté que les citations espagnoles issues des chansons ne soient pas traduites, et comme je ne parle pas espagnol ...


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories