Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 19:21

surveille tes arrièresDans le milieu du roman noir, il était un personnage à part. Donald Westlake était un comique prolifique génial. Voici donc le dernier roman paru à ce jour qui est une aventure de Dortmunder.

Arnie Albright, receleur de son état et... relation 'professionnelle' de John Dortmunder. Personne ne le supporte, et lui-même ne se supporte plus, à tel point que « quand il se rase, il tourne le dos au miroir ». Poussé par ses proches, Arnie fait donc une cure au Club Med, pour se changer. Et ça marche ! Il devient plus sympathique. Dès son retour, il contacte John Dortmunder pour une affaire dont il a eu l’idée pendant sa cure.

Pendant sa cure, Arnie a fait connaissance avec Preston FareWeather, un personnage encore plus odieux que lui : il a divorcé de cinq femmes et ne veut rien leur laisser. Elles se ont donc liguées contre lui pour qu’il ne lui reste rien, d’où son exil au Club Med dans les Caraïbes. Arinie le fait parler et apprend qu’il a un appartement à New York avec plein d’œuvres d’art. Comme il est en exil, l’appartement est vide et libre sauf deux fois par mois, lors de la tournée d’une société de sécurité et lors d’une société de nettoyage.

Arnie qui est en train de devenir un personnage fréquentable propose ce cambriolage à Dortmunder et son équipe. Vider un duplex vide situé sur la cinquième avenue ne parait pas compliqué, d’autant plus qu’il est desservi par un ascenseur particulier et que l’alarme est un modèle usuel. Récupérer un camion, le garer dans le garage où est rangée une BMW et vider l’appartement en une nuit, on ne voit pas comment Dortmunder peut rater ce coup là.

Seulement, voilà ! Le bar dans lequel ils préparent tous leurs coups, le O.J. Bar & Grill est tombé entre les mains de la pègre. Les mafiosi utilisent les crédits du bar pour acheter des affaires (caisses enregistreuses, bouteilles…) pour ensuite tout déménager et ainsi mettre en faillite le bar. Dortmunder ne peut pas laisser faire cela, et il va devoir gérer cette affaire en parallèle de son cambriolage.

On retrouve tout ce qui fait la force dans ce roman : Un style limpide et simple, des personnages toujours aussi bien décrits et réalistes, des situations loufoques amenées doucement pour que le lecteur image bien la scène, des dialogues hilarants, une histoire vraisemblable et délirante.

Et, à la limite, je n’ai pas envie de rajouter quelque chose. C’est drôle, enlevé, ça se lit très vite et on sourit ou on rit à toutes les pages. Si vous cherchez un livre sérieux ou noir, passez votre chemin. Ici tout est fait pour passer du bon temps. C’est bien fait, c’est tout simplement à lire.

A noter à la fin du livre une liste de toutes les aventures de Dortmunder que je vous conseille de lire pour passer un excellent moment de rigolade. Et vous n’êtes pas obligé de les lire dans l’ordre, mais tous sont indispensables. Enfin, Rivages vient de sortir deux romans de Donald Westlake que sont Argent facile et le génialissime Mort de trouille. Lisez Donald Westlake.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jean-Marc Laherrère 16/08/2010 09:05


Pour ceux qui veulent rire avec Westlake, en plus de la série Dortmunder, je passe ma vie à conseiller Aztèques dansants qui, d'une part, est l'un des plus drôle, et d'autre part démarre sur un
prologue qui est une des plus belles, et des plus originales description de New York que je connaisse.


Pierre faverolle 16/08/2010 14:25



Salut Jean Marc


Merci de la précision, et je rajouterai Mort de trouille qui est excellent aussi


A bientot



jeanjean 11/08/2010 14:23


je vais faire mon rabat-joie, mais j'ai toujours eu du mal avec Dortmunder. Mais je me soigne, je me soigne, avec les premiers Westlake et avec Parker...


Pierre faverolle 14/08/2010 09:14



Salut Jeanjean


Je sais, tu préfères Parker, moi c'est Dortmunder. Mais tu devrais changer d'avis avec Bank Shot, qui sortira l'année prochaine. Je l'avais trouvé dans un vide grenier et c'est hilarant.


A bientot



Gwenaelle 09/08/2010 17:50


Un auteur que j'aime aussi sans avoir beaucoup lu de lui... Je consomme avec modération! Mais là, ton billet me donne des envies de razzia...


Pierre faverolle 14/08/2010 09:05



Westlake, c'est soit du fou rire, soit du rire grinçant. Coté fou rire, je te conseille mort de trouille qui vient de sortir en poche chez rivages noir


A bientot



Richard 08/08/2010 21:35


Westlake est un auteur tout à fait jouissif, une fête de lecture, une explosion de phrases qui font sourire.
J'adore cet auteur ... et dire qu'il écrivait encore à 75 ans !!!


Pierre faverolle 14/08/2010 09:04



Salut Richard


Il va nous manquer, je crois. Le meilleur hommage qu'on puisse lui rendre, c'est d'en parler autour de nous.


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories