Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 19:30

Rouge ConnemaraDe Seamus Smyth, je garde un bon souvenir de Trois accidents et un suicide, un roman qui, par son humour noir et méchant m’avait fait passer un excellent moment. Dans ce roman, on ne change pas le style avec une histoire liée aux orphelins irlandais confiés à l’église catholique et traités comme des esclaves.

Irlande, 1949. Une femme accouche de jumeaux. Elle est trop pauvre pour les élever et la police les lui enlève pour les confier à des orphelinats effroyables – les « goulags irlandais » – gérés par l'Eglise. Réduits en esclavage, affamés, battus et abusés, les petits souffrent le martyre. A l’âge de neuf ans, Sean, l’un des jumeaux meurt sous les coups. Robert « Red » Dock, son frère, jure qu’il vouera sa vie à le venger. De l’Eglise, de l’officier de police qui les a placés et du reste de sa famille, qui les a abandonnés.

Pendant des années, il médite et organise son implacable vengeance. D’abord, enlever le dernier-né du policier qui les a retirés à leur mère, et confier l’enfant à un orphelinat de bonnes sœurs, dans le Connemara – où la petite, rebaptisée Lucille, connaîtra l’enfer. Puis attendre vingt ans de plus pour faire de la jeune femme l’instrument inconscient de sa vengeance délirante...

Red Dock a tout prévu, sauf que sa route criminelle croiserait celle d’un psychopathe, orphelin à l'enfance brisée comme la sienne. Car Picasso séquestre et torture des jeunes femmes, dont il peint le portrait moribond...

J’ai copié ce résumé sur le site de Fayard, car je l’ai trouvé très bien fait. Comme d’habitude, Seamus Smyth ne fait pas dans la dentelle. Ce n’est pas son genre, il n’a pas de tendresse dans sa narration en stock, son genre, c’est plutôt le bulldozer à base de remarques méchantes et humoristiques, inconvenantes et décapantes. Son personnage de Red Dock n’a pas de sentiment, et n’a pas d’autre but que de se venger et d’y consacrer sa vie.

Clairement, c’est un personnage que vous allez détester, ses pensées vont vous révulser, vous rebuter, peut-être même allez vous refermer le livre ! Mais au milieu de ces chapitres nauséabonds écrits à la première personne, vous aurez droit à des passages plus doux où vous pourrez respirer de l’air pur, ceux consacrés à Lucille (écrits à la troisième personne).

Si le sujet est polémique et mérite que cela se sache, Seamus Smyth a plutôt construit un thriller. Ce qui à mon avis, donne moins de poids à son message, et à sa dénonciation des exactions de l’église catholique. Et quand apparaît le psychopathe, l’auteur s’en donne à cœur joie pour décrire des horreurs mais je pense que le livre n’avait pas besoin de cet artifice. Finalement, d’un roman dénonciateur, Seamus Smyth en a fait un thriller, et j’ai trouvé cela bien dommage. Si je me suis bien amusé, car j’aime bien ces romans où je déteste les personnages, j’aurais tout de même préféré un roman plus engagé et dénonciateur. Mais ce n’est clairement pas le style de Seamus Smyth qui préfère être et rester méchant. Accrochez vous ! C'est tout de même une lecture décoiffante.

Pour être complet, vous devez lire sur le même sujet, mais avec un traitement différent Le martyre des magdalènes du maître Ken Bruen (Folio)

Un grand merci à Lilas et aux éditions Fayard noir. Ce roman sortira le 14 septembre 2011 chez Fayard Noir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2011
commenter cet article

commentaires

Claude Le Nocher 12/09/2011 20:18


Salut Pierre...
"- Que faisiez-vous le dimanche 28 août, M.Le Nocher ?
- Ben, euh, j'en sais rien, moi... En tout cas, une chose est sûre, ce jour-là je n'ai pas lu la chronique de l'ami Pierre..."
Comme toi, j'aime ce genre de personnages détestables, et Seamus Smyth sait magnifiquement les mettre en scène. Seule petite divergence, le qualificatif de "thriller" qui ne convient pas, selon
moi. Noir suspense, si l'on veut (on trouve les formules qu'on peut). Il est clair que Seamus Smyth reste un auteur à suivre de près.
Amitiés.


Pierre faverolle 12/09/2011 20:48



Salut Claude, oui un auteur à part avec un style à lui, qui se complait à décrire des personnages odieux ! Je le suis, je le suis ! Amitiés


A bientôt



Catherine 29/08/2011 23:44


Bienvenue à Oakland : j'en suis environ aux trois quarts, j'aime beaucoup, c'est assez "dur" mais génial !
Rouge Connemara : noté ainsi que son précédent mais je ne sais pas quand je les lirai.


Pierre faverolle 30/08/2011 06:33



3 suicides et 1 accident m'avait beaucoup amusé. Même style méchant au service d'un scénario en béton. Un bon thriller, quoi !



Catherine 29/08/2011 14:14


Je note ce roman ; en général les Irlandais ne font pas dans la dentelle. Je suis en train de lire Bienvenue à Oakland, d'Eric Miles Williamson, un auteur américain d'origine irlandaise, ce qui est
est aussi le cas de son personnage (chez Fayard aussi).


Pierre faverolle 29/08/2011 20:45



Bienvenue à Oakland est mon prochain. Pour celui là, il va falloir t'accrocher, car Seamus Smyth ne fait pas dans la dentelle. (Voir ma réponse précédente à Gridou). Reviens par ici m'en parler à
l'occasion.


A bientôt



gridou 29/08/2011 09:11


C'est inspiré d'une histoire vraie ? Il me semble avoir entendu parler il y a quelques temps d'une histoire d'orphelinat pas net en Irlande...


Pierre faverolle 29/08/2011 20:44



Salut Gridou, Les orphelinats ont été confiés à l'église qui utilisaient les enfants comme de véritables esclaves. En 1990, le premier ministre, comme ses prédessesseurs, était au courant de la
situation et s'est excusé publiquement pour avoir fermé les yeux pendant des décennies. Cette histoire n'est absolument pas véridique, mais l'auteur a voulu montrer les ravages sur les jeunes
enfants. Je suis un peu sceptique sur la forme mais j'abonde sur le fait qu'il faut en parler ! Voilà !


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories