Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 20:30

PotensRetour sur une lecture qui date un peu. Après Echo que j’avais pris beaucoup de plaisir à lire, il me tardait de lire la deuxième aventure du couple Patrik Vivier / Garance Hermosa. Ingrid Desjours semble être quelqu’un de doué pour batir des intrigues tordues et complexes avec une psychologie des personnages fouillée.

Charlotte Delaumait est mère de cinq enfants, a 35 ans, et vient de se faire assassinée chez elle dans sa cuisine.  Elle a été ébouillantée puis poignardée à de multiples reprises. C’est son fils Quentin qui la découvre et est naturellement sous le choc. Il s’avère que Charlotte faisait partie d’un club, Potens, regroupant des individus ayant un Quotient Intellectuel très élevé. Le policier Patrik Vivier mène l’enquête avec l’assistance de la psychologue Garance Hermosa. Celle-ci va s’inscrire dans ce club un peu particulier, pour essayer de découvrir l’identité de cet assassin.

Garance est rapidement persuadée que c’est dans ce club qu’elle doit chercher le tueur. Charlotte était une personne dépravée, passant d’un amant à l’autre, faisant un enfant avec certains de ses membres, et accumulant des détails dérangeants sur chaque membre qui pouvaient servir pour un éventuel chantage. Au nombre de ces potentiels suspects, on trouve le compagnon actuel de la victime, Jérémie Taudel, qui n’a pas d’alibi, le bavard Deplavat, l’omniprésent Vasili, Boisseau le patron de Charlotte, ou bien Albin Pomeni qui brigue la présidence de Potens. Alors que Potens ressemble plus à des réunions de salon de thé, Garance découvre qu’il pourrait cacher un groupe nommé Alpha Pi, dont le but serait de réunir une élite visant à obtenir de plus en plus de pouvoir et d’influence.

Garance, elle, n’est pas au mieux depuis la mort de sa sœur Felicia. Elle se plonge dans cette enquête, pour oublier, pour ne pas se retrouver seule, pour se donner un objectif. Elle se renferme sur elle-même et refuse toute aide de Patrik. Alors que les pistes se multiplient, les petits secrets de chacun se dévoilent sans que l’identité du tueur n’apparaisse. Garance est elle apte à résoudre cette affaire, ou bien se fait elle simplement manipuler par un esprit machiavélique ?

On retrouve dans ce roman toute la facilité de Ingrid Desjours à dérouler une intrigue complexe, basée essentiellement sur la psychologie des personnages. Et, par rapport au précédent opus, Echo, Potens a permis à Ingrid de franchir un pas : C’est tout aussi passionnant, mais moins bavard, moins démonstratif. Et comme c’est remarquablement écrit, sans grandes descriptions mais avec beaucoup de fluidité, le plaisir du lecteur est au rendez vous.

Le premier aspect qui m’a plu, c’est l’évolution du personnage de Garance, qui n’est plus aussi sure d’elle-même, mais qui est une personne qui souffre, qui doit surmonter un drame personnel. Par contre, le personnage de Patrik passe un peu au second plan, ce qui est dommage.

Le deuxième aspect qui m’a plu, c’est cette description de ce petit monde des génies, qui sont forcément à part, mais qui par voie de conséquence se replient sur eux-mêmes. Ces gens d’une intelligence supérieure deviennent sous la plume d’Ingrid Desjours des névrosés, avec chacun des déviances, des défauts, voire des maladies mentales. C’est un bien triste paysage.

Le troisième aspect de ce livre, c’est le nombre de personnages important et je dois dire que j’ai mis un peu de temps à mettre un nom sur un personnage. Si les profils des personnages sont très fouillés, la façon de nourrir l’intrigue au fur et à mesure, par petits dénouements, par petites révélations m’a donné un peu de mal. J'ai l'impression que, par rapport à Echo, on y perd en enthousiasme et en spontanéité mais on y gagne en efficacité de la narration. Mais, encore une fois, la fin du livre mérite que l’on lise ce livre.

Ingrid Desjours a quand même l’art de trouver des intrigues tordues et de nous mener par le bout du nez de façon assez incroyable. Dans ce livre très recommandable, je vous assure de passer un bon moment pour peu que vous soyez adepte de romans policiers avec des profils psychologiques poussés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2010
commenter cet article

commentaires

Ingrid DESJOURS 04/12/2010 14:32


Moi si, j'ai quelque chose à ajouter : merci pour vos très gentils commentaires ! J'espère que mon 3e roman sera à la hauteur de votre enthousiasme et de vos attentes. Comme je le disais à
Dupinette dans une interview : ce sont les lecteurs qui font l'auteur. Pas le droit de vous décevoir, donc.
Avec toute mon amitié,
Ingrid


Pierre faverolle 04/12/2010 16:54



Bonjour Ingrid, je suis enchanté de vous accueillir à nouveau chez Black novel. Je l'attends ce 3ème opus, avec impatience. Vais-je devenir un Indrid addict ? Probablement.Mais je ne plains pas.


Amitiés



Dup 02/12/2010 21:06


Je guette ton avis sur Léviatemps alors...
Maxime Chattam est tellement changeant dans sa "production" qu'à mon avis, il peut faire autant d'heureux que de...désappointés dirons-nous!

Quant à Ingrid Desjours, comme tu le soulignais fort bien, avec juste deux premiers livres, elle suscite pas mal d'engouement...et je pense qu'elle le mérite ! Si on aime le côté thriller
psychologique of course !


Pierre faverolle 03/12/2010 07:11



Je n'ai pas grand'chose à ajouter. C'est exactement cela.


A bientôt



Dup 02/12/2010 14:06


Bienvenue parmi les fans d'Ingrid cher Pierre !
Moi, j'adore me faire mener ainsi par le bout du nez, et par-dessus tout d'être surprise, roulée dans la farine...
Je te conseille, si tu aimes ça, le dernier petit polar que je viens de lire. Il se lit très vite, et côté surprise, on est plus que gâté !


Pierre faverolle 02/12/2010 20:32



Salut Dup, je ne sais pas si je suis fan, mais impatient de lire le prochain, ça oui. J'ai vu ta critique sur Eclipse d'une nuit d'hiver et je le note. D'ailleurs, tu as du remarquer que j'ai
aussi suivi ton conseil pour Leviatemps qui est en cours. Pour les avis, ce sera pour bientôt. Et d'ailleurs ...


A bientôt



gridou 02/12/2010 09:51


Cette Ingrid Desjours m'intrigue...


Pierre faverolle 02/12/2010 11:26



Je comprends ... Je compatis ... (je plaisante). J'ai lu ses 2 romans cette année, et j'ai été effaré qu'elle ait déja une telle liste de fans. Elle sait créer l'attente, et donc on en attend
beaucoup (alors que Potens n'est que son 2ème). Ceci dit, elle sait batir des intrigues tordues, raconter des histoires, faire vivre des personnages, en un mot, elle est douée. Je lirai sans
aucun doute son prochain ... que j'attends avec impatience


A bientôt



Richard 02/12/2010 01:12


Tout à fait d'accord !


Pierre faverolle 02/12/2010 06:27



Merci.A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories