Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 17:45

Voici donc le premier billet de cette nouvelle rubrique Oldies, où je vais découvrir d’anciens romans. C’est une façon aussi de fouiller dans la malle de l’histoire du polar, et de remettre en lumière des romans que l’on a tendance à oublier avec les sommes de nouveautés qui sortent chaque année.

Noel-au-chaud.jpgLe premier auteur que je vous propose de découvrir est Georges Jean Arnaud, un auteur très prolifique, puisqu’il a écrit sous son propre nom et sous des pseudonymes plus de 400 romans. né le 3 juillet 1928 à Saint-Gilles-du-Gard, et est l’auteur de La compagnie des glaces, d’une centaine de polars et de romans d’espionnage ainsi que de quelques dizaines de romans érotiques. Il a reçu de nombreux prix littéraires depuis ses débuts dont :
le prix du Quai des Orfèvres 1952 pour Ne tirez pas sur l'inspecteur

la Palme d'Or du roman d'espionnage 1966 pour Les égarés

le prix Mystère de la critique 1977 pour Enfantasme

le prix Apollo 1988 pour La Compagnie des glaces

le prix RTL grand public 1988 pour Les moulins à nuages (Source Wikipedia)

Noel au chaud, paru initialement au Fleuve Noir dans la collection Spécial Police, a été réédité en 2010 chez Plon dans la regrettée collection Noir Rétro. Voici le sujet de ce polar passionnant par la description d’un petit village provençal.

Région de Toulon. Raymonde Mallet, veuve de 76 ans, vit seule dans une grande maison. Tout le village a les yeux braqués sur elle et aimerait bien qu’elle vende sa propriété pour que le gigantesque projet immobilier voit le jour. Entre sa voisine et amie Augusta Pesenti, qui se montre envahissante et Mme Hauser l’assistante sociale qui veut l’envoyer trois semaines en vacances dans une résidence de personnes âgées, Mme Mallet tient bon envers et contre tous.

Noel-au-chaud-2.jpgLa solution serait de louer un grand garage situé à droite du parc au fils de Augusta, Laurent, qui va perdre son emploi de mécanicien automobile et de loger toute la famille Pesenti. Ainsi, elle ne serait plus seule et pourrait rester chez elle. Le seul inconvénient serait la cohabitation avec ses voisins et en particulier la petite Léonie. Mais les choses ne vont pas exactement se passer comme Raymonde l’avait prévu.

C’est un sacré portrait de mamie (même si elle n’a jamais eu d’enfants) auquel on a droit ici, une mamie déterminée, butée et imaginative, prête à tout pour arriver à ses fins, à savoir rester dans sa maison. Elle va utiliser son entourage, manipuler ses voisins pour résister au harcèlement venant des autres, avides d’argent, pressés de faire bâtir le nouveau complexe immobilier qui rapportera tant d’argent au maire et toute sa clique.

Sans jamais juger ni les uns ni les autres, en se contentant de décrire les actes des personnages et en les agrémentant de dialogues savoureux, GJ.Arnaud construit son intrigue avec beaucoup d’ingéniosité, et sans que le lecteur n’ait la moindre idée du dénouement qu’il nous réserve. Et si le style est bien loin de ce que l’on trouve actuellement, le plaisir de la lecture, quand on se fait mener par le bout du nez, est là.

Du duel par dialogues interposés avec Augusta, de la résistance envers l’assistante sociale, des tentatives de séduction pour attirer la petite Léonie, de l’ambiance des petits villages où tout se sait, où tout se raconte, ce roman, qui est à classer dans les très bons polars français, vous fera passer un excellent moment et il serait dommage de le négliger. D’ailleurs, je compte sur les érudits du polar pour m’indiquer les meilleurs polars de GJ.Arnaud. Si ce n’est pas un appel du pied …

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans Oldies
commenter cet article

commentaires

gridou 13/09/2012 09:39

Bonne idée cette nouvelle rubrique !!! ;)

Pierre faverolle 13/09/2012 21:02



Merci gridou, et puis ça permet de faire baisser les stocks ... A suivre chaque début de mois !


A bientôt



beat 08/09/2012 21:47

et voilà je suis mordue ...... lol ......

Pierre faverolle 09/09/2012 08:54



Aie ! Attention à ne pas attraper la rage !


A bientôt



Serge 31 04/09/2012 00:06

Et je pourrais rajouter... non, je plaisante (même si effectivement une paire de titres me viennent encore en tête), je veux juste préciser que G.J. Arnaud sera l'un des invités de l'édition Sang
d'Encre 2012 à Vienne, en novembre prochain, là même où va se tenir la prochaine AG de 813...

Pierre faverolle 04/09/2012 09:57



Merci de cette précision. Je ferai un billet d'information au mois de novembre. Quant à aller à Vienne, c'est un peu loin pour moi et en novembre, j'hiverne avec une tonne de bouquins !


Merci et à bientôt



Claude Le Nocher 03/09/2012 20:19

Ah, Pierre, je m'aperçois que j'ai oublié de citer "Tendres termites", "Un petit paradis", "Traumatisme", "La tribu des vieux enfants", "Raison perdue", "La vasière", "La défroque"... Non, ne crois
pas que je fais exprès d'en citer à outrance. Tous ces titres furent vraiment des plaisirs de lecture.
Amitiés.

Pierre faverolle 03/09/2012 21:45



Stop ! N'en jetez plus ! Merci à tous !



Oncle Paul 03/09/2012 15:39

Bonjour Pierre
Normalement tu aurais dû présenter ce roman mi-décembre, mais bon c'est pas grave. A la liste des nos amis Serge et Claude, j'ajouterai Les Jeudis de Julie, Les enfants de Périlla, L'homme Noir et
bien d'autres. Mais bon, il y en a tellement qu'il est difficile de faire un choix sauf celui d'exhaustif.

Pierre faverolle 03/09/2012 21:44



Salut Paul, mon dieu, je pensais que l'on m'en donnerai 2 ou 3. D'un autre coté, il y a plus de chance que j'en ai au moins un ... Merci encore et à bientôt


 



jackisbackagain 03/09/2012 12:48

Hello Pierre,

Le moins que je puisse dire, c'est que tu nous présentes un auteur prolifique. 400 romans, à peine imaginable, non ?
Je le mets fissa bien au chaud dans ma "liste d'envies".
Géniale idée que de promouvoir des polars/romans noirs "d'un autre âge".
Amitiés,
Jean

Pierre faverolle 03/09/2012 21:43



Salut Jean, A force de fréquenter le blog de Claude Le Nocher et Paul Maugendre, je me suis dit que je ratais quelque chose. Alors, je vais piocher, un peu au hasard, pour faire découvrir nos
aieux du polar.


A bientôt



Claude LE NOCHER 03/09/2012 06:37

Salut Pierre
Parmi les très bons G.J.Arnaud, ajoutons à l'excellente liste de Serge, "Bunker-parano", "Ami-ami flic", "Je ne vivrai plus jamais seule", "Drôle de regard", "Profil de mort", "Le coucou", ou
encore "Notre oncle de Cincinnatti", c'est dire que la liste est longue de tous les romans à (re-)découvrir. Les deux points forts de cet auteur : les personnages (vous l'avez tous deux souligné)
et le thème de "la maison" (ou du lieu de vie). On ne perd jamais son temps quand on lit G.J.Arnaud, c'est toujours palpitant.
Amitiés.

Pierre faverolle 03/09/2012 21:42



Merci Claude, je complète ma liste ...Je ne vais jamais m'en sortir !


A bientôt



Serge 31 03/09/2012 01:05

Tu résumes très bien le talent et savoir-faire d'Arnaud: une économie de moyens au service d'histoires prenantes, servies par des personnages superbement campés. Se méfier de son style en apparence
désinvolte, en apparence seulement, qui a tôt fait de nous envouter pour mieux nous conduire vers le mot FIN. Parmi ceux qui m'ont envouté, justement: "Tel un fantôme", "Plein la vue" (chute finale
en une seule phrase), "Brûlez-les tous" et bien plus encore "Bunker Parano", "Le coucou" et "Ami ami flic"...

Pierre faverolle 03/09/2012 21:41



Merci Serge, je note tout ça, je fouille pour voir si je n'en aurais pas un ou deux qui trainent, et sinon, je pars à leur recherche ... Merci et à bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories