Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 21:24

Voilà un livre que j’avais mis sur ma liste avant même de lire un quelconque avis sur la toile ou dans les revues. Car sa réputation est telle que, pour un fan de roman noir, il est indispensable à lire.

Elihu Willsson a créé la petite ville minière de Personville. Lors des grèves des miniers, il a été obligé de faire appel à la pègre locale pour étouffer ces mouvements sociaux. Mais, en contrepartie, il doit maintenant laisser prospérer les truands dans sa ville. Il installe son fils Donald à la tête des journaux locaux, et celui-ci décide de mener une croisade contre ceux qui gangrène la ville. Donald fait appel à une agence de détectives privés de San Francisco, qui envoie notre narrateur. Quand il arrive en ville, Donald se fait tuer, et notre détective privé va commencer à nettoyer la ville de tous ses hors-la-loi.

Donc je me suis attaqué à un monument du roman noir. Cet ouvrage est à peu près l’équivalent de Victor Hugo pour la littérature française, ou Emile Zola pour le roman social du XIXème siècle. Car effectivement, il ne s’agit pas que d’une histoire de truands ou de policiers pourris. J’avais une image pessimiste des romans des années 20, par rapport à tout ce que j’ai lu. J’avais peur d’une vision de la société que j’aurais trouvé datée. C’est pour cela que j’ai mis autant de temps à lire ce livre. Et je peux vous dire que finalement je l’ai avalé.

Evidemment, tous les fans de roman noir l’auront déjà lu, auront admiré le travail des traducteurs. J’avais lu un article dans Le Nouvel Observateur qui montrait la différence entre la première traduction et la nouvelle. Il n’y a pas photo ! Ce travail a manifestement été fait avant tout dans le respect de l’œuvre originale. Et là, je salue bien bas. C’est un travail d’orfèvre.

Car, le style est une des qualités essentielles de ce roman. Quelle efficacité !  J’ai été épaté par la façon qu’a, par exemple, Dashiell Hammett de décrire les personnages. Tout tient en une phrase. Deux grand maximum. Et tout de suite, on visualise le type, ou le lieu. Les dialogues sont du même tonneau : courts, percutants, efficaces. Voici un exemple pris au hasard :

"Dick Foley était un Canadien au visage pointu et irascible, de la taille d'un adolescent. Il mettait des talons pour se grandir, parfumait ses mouchoirs et se montrait extrèmement économe en paroles."

Vous connaissez beaucoup d'auteurs aussi efficaces ? Moi pas. Ou très peu.

L’intrigue bénéficie d’un rythme effarant : Quand on prend le bouquin, ça va tellement vite, qu’on a du mal à le lâcher. Ça va dans tous les sens, ça tire à tout va. Et l’auteur n’oublie pas la psychologie du personnage, puisque, après avoir décidé d’être le bras de la justice, le narrateur va petit à petit tomber du coté obscur de la force (clin d’œil humoristique à destination des quelques fans de science fiction guerre des étoilesque qui se seraient égarés sur ce blog).

Certes, certaines scènes ou attitudes ou expressions sont clairement estampillées années 20. Mais je souhaite de tout cœur que cet article vous ait donné l’envie de lire ce roman, qui pour nous, amateurs de romans noirs, est l’équivalent de la bible. Le plaisir de lecture est garanti, la découverte d’un univers garantie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2009
commenter cet article

commentaires

Romain C. 29/09/2010 12:50


Sur les 3 romans d'Hammett que j'ai lus, "La Clé De Verre" est le plus réaliste. C'est plaisant, mais j'ai toujours une préférence pour "Le Faucon Maltais".

Merci pour votre conseil de lecture. Je l'ai scrapbooké :
https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/427/

J'espère trouver le premier roman du cycle en librairie, et commencer par en lire une partie pour me faire une idée (il ne faut pas compter sur les éditeurs pour qu'ils mettent de larges extraits
en ligne).


Pierre faverolle 29/09/2010 21:16



De rien. Dans les excellentes lectures de "vieilleries", il y a aussi le dernier baiser de James Crumley, chroniqué sur Black Novel. Excellentissime et tellement moderne.



Romain C. 26/09/2010 19:55


Ce que vous recensez comme des qualités m'apparait comme des défauts. La description des personnages me parait trop sommaire, l'intrigue trop dense, la psychologie des personnages est zappée (le
chapitre où le narrateur a un coup de blues est un peu comme un cheveux sur la soupe). Le plus perturbant pour moi était la façon dont le narrateur résout les intrigues de PersonVille : il semble
avoir des révélations divines.

Je n'ai pas pour autant détesté Moisson Rouge. Il a son charme. J'ai adoré le personnage de Dinah Brand (avec collants filés...).

J'ai lu Le Faucon Maltais dans la foulée et j'ai trouvé que Hammett avait sensiblement progressé en 2 ans. Les personnages gagnent en épaisseur, la densité des évènements est plus réaliste...

Je vais poursuivre avec la clé de verre.

Ce sont mes premiers romans noirs.


Pierre faverolle 26/09/2010 21:50



Merci pour cet avis documenté. Je ne suis pas fan de vieux romans, mais j'y ai vu tant d'inspiration pour les générations actuelles (le rythme, les descriptions, l'action, les personnages). Je
n'ai pas lu le faucon maltais, mais je le note ... quand j'aurais le temps !


Essaie du Ken Bruen et le cycle Jack Taylor, ça devrait te scotcher.


Merci encore et à bientot



jeanjean 20/12/2009 16:16


à propos de "Hammett", le film de Wim Wenders est une chouette curiosité. Avis aux amateurs, et l'histoire du tournage est assez rocambolesque aussi.


Pierre faverolle 20/12/2009 17:45


Connais pas. Faut que je voie ça


cynic63 19/12/2009 07:46


Entre ces différentes nouveautés et la liste à lire, essaie le "Hammett" de Joe Gores (j'en avais parlé). Si tu as un peu de temps bien sûr


Pierre faverolle 19/12/2009 08:45


Je note, je note ...
Merci


Emeraude 18/12/2009 20:20


quel programme de lecture ! (tu sais que Tapply étant mort il y a peu, si tu as aimé dérive sanglante, tu liras casco bay et le prochain (et dernier) est prévu pour mars) (d'ailleurs, petite
question : tu ne lis que des nouveautés, c'est fait exprès ?)
Bref, tout ça pour dire que j'ai esssayé deux fois de lire le hammett, sans grande réussite... ça viendra peut être un jour !


Pierre faverolle 18/12/2009 21:09


En fait, j'achète beaucoup de livres en fonction de ce que je lis ici (les blogs) et là (les différentes revues). Donc je lis pas mal de nouveautés. De temps en temps, j'intercale une "vieillerie",
que j'ai dans une de mes bibliothèques. Et comme ça fait plus de vingt ans que je lis du noir, effectivement, je lis beaucoup de nouveautés. Pour Casco bay, je l'ai et je vais essayer de le lire
avant mars, date de sortie de Dark Tiger. Pour le Hammett, tu dois attendre le bon moment, je pense. J'ai attendu sept mois avant de le lire. A +


cynic63 16/12/2009 17:45


Quel idiot je fais: "quarto" et pas "quatro". Avec ce volume, on est habillé pour l'hiver...


Pierre faverolle 16/12/2009 21:04


J'avais compris ... ne t'inquiète pas. Je ne l'ai pas mis sur ma liste car je vide un peu les excédents avant Noel. Pour ton info, Dérive sanglante de Tapply fini hier. Un jour en mai attaqué de
Pelecanos commencé ce soir. Et puis après, normalement, La Religion de Willocks car les vacances me servent à venir à bout des pavés. A +


cynic63 16/12/2009 13:07


Le quatro qui vient de sortir reprend quelques perles. Pour l'efficacité d'Hammett dans les descriptions, c'est une grande caractéristique chez lui. Déjà dans les nouvelles du "Continental Op.",
c'est le cas.


Pierre faverolle 16/12/2009 15:40


Merci du commentaire. J'apprends, j'apprends. 2009 aura été l'année de la découverte de classiques.


Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories