Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 19:30

maelstromAlors que j’avais fait un petit clin d’œil à mon ami Bruno et son blog Passion Polar à propos d’un jeu pour gagner Maelstrom de Stéphane Marchand, l’auteur m’a gentiment offert son roman dédicacé. Voici donc ce thriller prenant.

Tout commence avec le meurtre de Robert Galway. Adepte des plus incroyables sports à haute sensation, il a été jeté du 52ème étage pour un dernier saut à l’élastique avec un lest de 30 kilogrammes, et s’écrase sur le trottoir. Dexter Borden du FBI se retrouve sur le coup et trouve un indice lui demandant de contacter un écrivain en manque d’inspiration : Harold Irving. Il l’appelle au téléphone mais celui-ci a toutes les difficultés à répondre : il est menotté à son lit.

En effet, Harold vient de passer une nuit de folie avec une prostituée du nom de Katsumi. Celle-ci l’a attaché au lit et lui a fait l’amour dans toutes les positions, tout en le filmant avec un caméscope. Quand Dexter débarque chez Harold, il est écrit au mur en lettres de sang : « Je suis venu vous dire que vous allez mourir », et c’est signé Le Maestro. Puis tout leur est expliqué dans un message : Ils doivent lui obéir sinon il fera exploser des bombes. D’autres cadavres vont suivre avec des indices. A eux de trouver la clé de l’énigme s’ils veulent le rencontrer.

Le Maestro connaît tout d’eux et a tout prévu. Il leur annonce qu’il sait que Dexter est homosexuel et que personne au FBI ne le sait. Il sait que Harold a abusé de drogues et d’alcool et qu’il a oublié son passé et qu’il faudra qu’il fouille sa mémoire. Il a embauché une experte légiste, Franny Chopman, qui fera les autopsies pour eux. Ils n’ont qu’à se laisser mener et obéir. Le jeu de pistes ne fait que commencer. Et Harold va être obligé de retourner vers un passé cauchemardesque.

Ce roman a tous les ingrédients du page turner (comme ils disent de l’autre coté de l’Atlantique) : Un tueur machiavélique bigrement calculateur, un mystère lié au passé, un héros (?) amnésique au cœur du massacre, un flic impliqué malgré lui dans l’affaire, des belles jeunes femmes, et une action qui se situe aux Etats-Unis. Le mot d’ordre est l’action, la rapidité, alors l’auteur écrit des phrases courtes, de courts dialogues, des chapitres courts, et ça se lit bigrement (trop ?) vite.

Contrairement à ce qui est écrit sur la couverture, où il est marqué Thriller, j’ai plutôt eu l’impression de suivre une enquête, mouvementée certes, plus qu’un bouquin sous haute tension. Cela est peut-être du au fait que je l’ai lu pendant le week-end de la Pentecôte et que j’étais détendu ! Le style de l’auteur vise le rythme, avec peu de place à des descriptions, des chapitres courts passant d’un personnage à l’autre. Ceux-ci sont d’ailleurs suffisamment bien dessinés pour qu’on ne soit pas perdus. Je m’attendais aussi à des scènes sanglantes, mais je dois dire que c’est très acceptable, je ne me suis jamais caché les yeux, je n’ai pas sauté de passages.

Au global, ce fut une lecture très distrayante sur une affaire bien mystérieuse et il m’a manqué quelques petits trucs pour être complètement emporté : tout d’abord, les lieux sont peu décrits et d’ailleurs je me demande pourquoi l’auteur a situé le roman aux Etats-Unis. Ensuite, j’aurais aimé plus de présence et d’épaisseur pour les personnages féminins, Franny et Katsumi. Enfin, l’indice final pour trouver le Maestro m’a semblé tomber comme un cheveu sur la soupe. Par contre, la fin est génialement bien trouvée. Bref, lisez ce roman, c’est un bon thriller à apprécier avec un jus de tomate bien rouge.

Deux avis complémentaires sont disponibles sur le net chez Oncle Paul et Dup.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2011
commenter cet article

commentaires

Oncle Paul 21/06/2011 08:21


Bonjour Pierre
juste pour te dire que j'ai apporté deux compléments à mon article
Amitiés


Pierre faverolle 21/06/2011 09:59



Salut Paul, j'y vais de ce pas. A bientôt



Oncle Paul 20/06/2011 17:15


Eh bin voilà
Je viens de lire ton billet et je suis quasiment d'accord sur tout. Que les lieux soient peu décrits justement cela me plait. On est aux States, cela se suffit. L'auteur n'a pas eu à effectuer des
recherches longues et fastidieuses, sauf s'il connait Frisco et la Pennsylvanie, et le récit s'en trouve alléger. Quant à l'épaisseur des personnages féminins, je ne parle pas du physique, je
trouve que cela ajoute un peu plus de mystère jusqu'à la fin. Un épilogue à double, voire triple détente.
Amitiés


Pierre faverolle 20/06/2011 17:46



Salut Paul, On est d'accord, j'ai juste pointé ce que j'aurais aimé avoir dans ce livre pour en faire un chef d'oeuvre. J'aime bien être imprégné des lieux, j'aime bien entrer dans les
personnages, et la fin est trop bien, très surprenante. Stephane Marchand est un auteur à suivre dans le genre Page Turner ... Amitiés



Oncle Paul 20/06/2011 08:21


Bonjour Pierre
Transmission de pensée ? Justement il est prévu que je poste ma chronique aujourd'hui. Donc je repasserai comme dit la lingère qui fait des repas sages. A bientôt
Amicalement


Pierre faverolle 20/06/2011 10:19



Salut Paul, pareil pour moi, j'attends ton billet


A bientôt



gridou 19/06/2011 23:10


grrrr....je ne l ai pas encore reçu...


Pierre faverolle 20/06/2011 07:05



Salut Gridou, Pateince, patience, et bonne lecture


A bientot



Richard 19/06/2011 22:29


Et en plus, il sera publié au Québec ... !


Pierre faverolle 20/06/2011 07:04



Salut Richard, j'en connais un qui va s'éclater !


A bientôt



Lystig 19/06/2011 21:58


sympa l'écrivain !
(ferait-il comme certains écrivains français qui situent leurs romans aux états-unis ? comme Marc Lévy et Guillaume Musso, entre autres, rien que pour citer ces dexu auteurs, il y a pléthore
!).
je n'aime guère le jus de tomate, mais je siroterai autre chose quand il sortira en poche...
(l'attente est longue, dure et difficile de résister à la tentation, mais cela me laisse patienter en compagnie de qq 350 livres !)


Pierre faverolle 20/06/2011 07:04



Salut Lystig, 350 livres ? Effectivement, tu as du boulot !


A bientôt



Bruno 19/06/2011 21:44


salut mon ami !! content de lire que le roman t'a séduit ! je devrai le lire normalement debut juillet si tout va bien. Ton billet me met l'eau à la bouche en tout cas ! et merci encore d'avoir
fait la promo du concours!


Pierre faverolle 20/06/2011 07:03



Salut Bruno, Ben de rien ! Merci d'être passé


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories