Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 19:30

visages-ecrases.jpgVoici mon premier roman de Marin Ledun, dont j’avais très envie de lire un livre, et je profite de la sélection pour le prix 813 pour commencer par un roman noir, très ancré dans la réalité sociale actuelle. Au passage, je remercie Holden de l’excellent site Unwalkers qui me l’a donné.

Vincent Fournier a la cinquantaine, il est marié et a deux enfants. Il a été balloté de postes en postes avant d’atterrir sur une plate forme téléphonique à répondre aux exigences des clients et d’essayer de vendre quelques forfaits téléphoniques supplémentaires. Car les objectifs sont difficiles à atteindre voire impossibles à réaliser. Il a fait une tentative de suicide et va de plus en plus mal.

Il a rendez-vous avec le docteur Carole Matthieu, qui est médecin du travail. Elle connait mieux que n’importe qui la situation des salariés, leur mal-être, leur difficultés au quotidien, et l’inhumanité qui règne dans cette entreprise. Une fois de plus, Vincent lui déclare qu’il ne dort plus, qu’il n’en peut plus. Alors elle consigne dans son rapport qu’il doit obtenir un arrêt de travail.

A la fin de son travail, elle prend sa voiture, mais s’arrête quelques pâtés de maisons plus loin, revient sur le site de l’entreprise, armée d’un pistolet, et retrouve Vincent, étourdi par le médicament qu’elle lui a injecté. Elle presse le révolver contre son menton, et suicide Vincent, pour soulager ses souffrances autant que pour dénoncer les conditions de travail qui règnent dans cette entreprise.

Ce roman a été écrit avec toute la passion et l’envie de montrer et démontrer une vision du monde du travail d’aujourd’hui. Clairement, le sujet tient à cœur à Marin Ledun, et il nous le fait sentir au travers de cette histoire de médecin du travail. Il a clairement écrit une intrigue sans concession, montrant la loi de l’objectif inatteignable et des gains optimaux, au détriment de l’humanité.

Tous les personnages y passent, grâce à une personne qui les connait mieux que tout le monde, le médecin du travail, qui recueille tous les petits maux, les petites pensées, les petits soucis, les grandes désillusions, les grandes luttes pour rester en vie selon la nouvelle philosophie : travailler pour vivre. Comme Marin Ledun a travaillé dans ce monde de standard téléphonique, il nous le fait vivre par le petit bout de la lorgnette.

Et quoi de mieux que de nous le décrire par les yeux d’une personne dérangée, stressée, à bout, qui fait partie de l’entreprise sans pour autant en faire partie ? Quel génie d’avoir choisi ce médecin qui au travers de son mal-être veut soulager les salariés qui souffrent ? Ecrite à la première personne, il nous fait pénétrer dans la psychologie de ce médecin du travail, à la fois docteur et complice des objectifs de cette entreprise.

La seule réserve que j’apporterais à ce roman, c’est son style haché qui colle mal avec la personnalité du docteur ; j’aurais aimé des phrases plus construites qui donneraient à montrer l’éducation et le dilemme de la personnalité du médecin. Et puis, j’y ai trouvé une certaine répétition sur certains messages tels que « les objectifs sont inatteignables » qui apparait plusieurs fois. Malgré cela , il est écrit sur la quatrième de couverture : « Un roman noir à offrir de toute urgence à votre DRH », ce qui est accrocheur; il faut que tout le monde le lise, alors lisez le !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2011
commenter cet article

commentaires

gridou 18/01/2013 17:02

Me voici de retour 1 an et demi plus tard...Livre lu !! (j suis pas du genre pressée moi...)
J'ai adoré !!! - y compris le style haché que tu lui reproches (légèrement). Je vais de ce pas en tester un autre du même auteur d'ailleurs !

Pierre faverolle 18/01/2013 18:55



He He tout vient à qui sait attendre. Heureux que tu aies plus qu'apprécié


BIZ



mimipinson 20/07/2012 06:09

Je l'ai commencé pour le jury Points......et je dois dire qu'il me happe.Je ne pense pas qu'il va trainer sur ma table, celui-là !!!

Pierre faverolle 20/07/2012 14:00



ça ne m'étonne pas. C'est un excellent bouquin, et un favori pour la victoire finale



Foumette 26/09/2011 01:17


C'était le premier Marin Ledun que je lisais et je suis conquise!!! Une vraie tornade ce livre....j'en ressors secouée et chamboulée!!! Un grand livre!! Je vais certainement lire "Modus Operandi"
de lui....trop envie d'en lire d'autres!!! Ta chronique est trop bien en tout cas!!!!


Pierre faverolle 26/09/2011 07:07



Merci, merci et merci. Pour mon cas aussi, ce fut le premier Marin Ledun et pas le dernier, je te l'assure !



La petite souris 24/09/2011 07:45


pas encore lu, ca viendra! ca viendra :)


Pierre faverolle 24/09/2011 08:22



Salut Petite souris, un roman à lire assurément, un des meilleurs romans français aux cotés du Varenne et de Jeremie Guez. Là, je suis sur que je vais te décider à le lire ! Ha Ha


A bientôt



Xavier 23/09/2011 09:16


Le meilleur roman de l'auteur à coup sur, j'ai lu la première fois pratiquement d'une traite et ce n'est pas un sujet qui me passionne. Les premières pages accrochent vraiment, impossible de
lâcher.
J'aime beaucoup aussi son premier roman paru, Modus Operandi.
Il faut vraiment soutenir cet auteur qui le mérite.


Pierre faverolle 23/09/2011 20:50



Salut Xavier, je vais lire ses précédents car je suis curieux de voir sa progression. Et je vais suivre ce qu'il va produire aussi. Il me semble qu'on devrait le voir bientôt dans mes coups de
coeur !


A bientôt



alain 22/09/2011 20:51


Un roman "coup de poing"


Pierre faverolle 23/09/2011 20:46



C'est le cas de le dire !



Jean-Marc Laherrère 22/09/2011 11:40


Je n'ai pas lu tous les romans de Marin Ledun, mais de ceux que j'ai lus, celui-ci est le plus abouti. Bonne idée donc de commencer par là.


Pierre faverolle 22/09/2011 15:30



Salut Jean Marc, je vais prochainement en lire un autre ... car je suis curieux de ce qu'il a écrit auparavant. Je te dirai


A bientôt



gridou 22/09/2011 10:13


J ai très envie de decouvrir cet auteur moi aussi. Je vais peut etre commencer par celui là...


Pierre faverolle 22/09/2011 15:28



Salut Gridou, N'hésite pas alors.


A bientôt



Claude LE NOCHER 22/09/2011 07:09


Salut Pierre
Je n'ai rien à cacher : j'ai voté en faveur de ce roman de Marin Ledun pour les Trophées 813. Un grand roman noir sociologique, comme je les aime.
Juste une précision sur le style : n'oublie pas que la narratrice stressée gobe à longueur de journée des médicaments pour tenir le coup.
Amitiés.


Pierre faverolle 22/09/2011 15:27



Salut Claude, pour le trophée, j'hésite car outre que ce roman est très bon, Marin Ledun est aussi un auteur jeune qu'il faut soutenir. Je suis d'accord sur ton argumentaire, mais je trouve qu'il
aurait du alterner des passages au style moins expéditif, pour nous faire ressentir les moments où elle est vraiment stressée. Mais, la critique étant facile, je finirai par ceci : LISEZ CE LIVRE
!


NB : j'aurais tant aimé lui mettre un coup de coeur ... SNIF



Paco 21/09/2011 21:40


Un problème de société qui est bien connu, et ça me fait étrangement penser à une entreprise réelle... On ne dira pas laquelle.

Je le lirai dès que j'aurai applati ma PAL. Merci pour cette chronique. Cordialement. Paco


Pierre faverolle 21/09/2011 21:53



Salut Paco, ce roman est à lire, ça c'est sur. En parler, c'est bien, mais agir, c'est mieux, non ? En tous cas, c'est un des livres importants de 2011.


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories