Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 18:49
raison du douteIl y a des auteurs que je suis, dont j'achète tous les livres les yeux fermés. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais il suffit d'un livre qui me marque pour que je sois fidèle. Carofiglio fait partie de ceux là. Auparavant édité chez Rivages, on m'avait prêté les 2 premiers titres (Témoin involontaire et Les yeux fermés) que j'avais lus aussitôt. C'est pour Les yeux fermés que j'avais eu un coup de foudre. Voici donc la nouvelle enquête de Guido Guerrieri.
Giodo Guerrieri est applelé à la prison de Bari pour défendre un prévenu appelé Fabio Paolicelli, dit Fabio Ray-Ban. Celui-ci a été condamné en première instance pour trafic de drogue. Lors d'un voyage de vacances avec sa femme et sa fille dans le Montenegro, il est arrêté avec 40 kilos de cocaine dans sa voiture. Son avocat, Maître Macri Corrado s'est présenté lui même à Fabio pour assurer sa défense mais il n'a pas fait grand'chose pour le défendre.
Mais Guido connaît Fabio. Quand il était plus jeune, Fabio et sa bande de fascistes avaient agressé Guido pour lui voler sa parka. Comme il avait refusé, Guido s'était fait tabassé dans la rue, dans l'ignorance générale des passants. Par la suite, Fabio avait été impliqué dans l'assassinat d'un communiste sans être inquiété. Quand il rencontre la femme de Fabio, Natsu Kawabata, d'origine japonaise, il prend la décision de défendre un homme qu'il souhaite du fond du coeur voir croupir en prison. Et l'enquête commence.
Pourquoi est-ce que j'aime cet auteur ? Je me suis posé cette question en écrivant cet article.
D'abord, il y a le personnage de Guido. Il a la quarantaine, est divorcé, aime les femmes la boxe et les livres. Ici, il est taraudé par l'envie d'avoir un enfant, mais sa dernière copine en date vient de partir un an pour les Etats Unis. Il a une excellente répartie, mais il a un problème : il ne dit pas toujours ce qu'il pense. Et c'est très bien fait par Carofiglio, car il ponctue ses dialogues de pensées qui souvent n'ont rien à voir avec ce que Guido répond. Et cela donne des passages truculents.
Car l'humour est omniprésent, soit directement car Guido est un personnage humain et foncièrement optimiste, malgré ce qui arrive dans sa vie privée, soit indirectement par des remarques ou des pensées qui sont parfois décalées par rapport à la situation.  Et d'ailleurs, Carofiglio fait partie de ces auteurs qui adorent leurs personnages. Cela se sent à la lecture et c'est pour cela que c'est aussi agréable à lire.
La qualité de l'intrigue est aussi un des arguments forts, mais il y a aussi une véritable autopsie de la justice italienne. Dans ce roman, le sujet est les doutes d'un avocat envers un personnage antipathique et le fait qu'on ne convoque pas un confrère avocat; ça ne se fait pas. Et si, en plus, on tombe amoureux de la femme de son client, cela devient compliqué à gérer.
Enfin, l'écriture est limpide, simple, tellement simple. Parfois, on a droit à des traits de poésie, comme souvent dans la littérature italienne. Mais là où Grisham met son style au service de son intrigue, Carofiglio met son style au service de ses personnages. C'est baeucoup plus prenant et psychologiquement bien plus passionnant.
J'espère vous avoir donné envie de lire Gianrico Carofiglio. Celui-ci n'est pas mon préféré, mais comme tous les bons auteurs, il vaut mieux les lire dans l'ordre en commençant par Témoin involontaire (fous rires garantis) puis Les Yeux fermés (Génial) pour finir par celui ci qui est très bon, avec son humour léger, nostalgique et désenchanté, un excellent portrait d'un quarantenaire en proie à ses doutes et ses cicatrices.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2010
commenter cet article

commentaires

Xavier 21/02/2012 05:55

Tu as tout dit ou presque. Il a l'art pour mettre ses personnages parfois dans situations de choix ou plutôt face à un dilemne, c'est ce qui fait aussi la force de la trame. J'ai préféré aussi Les
yeux fermés.

Pierre faverolle 21/02/2012 06:39



Salut Xavier Carofiglio a créé un personnage désabusé, et son humour fait que ses livres sont de purs plaisirs ! Les yeux fermés ? Génial !


A bientôt



Brize 06/06/2010 17:39


Lu "Témoin involontaire". Zéro fou rire (eh oui !). Davantage de précisions dans mon billet demain (si c'est pas du suspense, ça ;) !)...


Pierre faverolle 06/06/2010 21:39



J'y serai ...



Brize 29/05/2010 20:53


Bon, j'ai emprunté "Les raisons du doute" parce que ma bibliothèque n'avait que celui-ci... mais je lis ton article et comme je n'aime pas découvrir un héros récurrent en cours de route(et en plus
tu dis que celui-ci n'est pas ton préféré), je pense que je vais rapporter le livre et que j'achèterai "Témoin involontaire" pour commencer par le commencement !


Pierre faverolle 30/05/2010 08:39



Témoin involontaire est effcetivement le premier. Mon préféré, c'est Les yeux fermés, très court, très fort. Bonne lecture avec Carafiglio



gwenaelle 29/04/2010 20:54


Complètement d'accord! :-)


Pierre faverolle 30/04/2010 08:15



Merci du commentaire et ravi que tu sois fan



Hannibal le lecteur 21/04/2010 20:16


C'est mon troisième Carofiglio, et comme toi, j'ai été très vite conquis par cet auteur (dès Témoin involontaire en fait).
Par contre, j'ai fait ce qu'il ne fallait pas faire selon toi, à savoir rater Les yeux fermés. Je pourrai donc me rattraper en attendant une prochaine traduction. La 4e enquête de Guerrieri est
déjà sorti de l'autre côté des Alpes. "Le perfezioni provvisorie", soit littéralement "Les perfections provisoires" : tout un programme !
Ma chronique sur ces Raisons du doute très vite.
En tout cas, Carofiglio, c'est du très bon, vous pouvez y aller... les yeux fermés !


Pierre faverolle 22/04/2010 07:23



Merci de ce message. Je n'ai rien à ajouter.



Dominique 19/04/2010 09:25


N'ayant lu aucun polar de lui je vais suivre votre conseil et commencé par des poches si il y en a, j'ai lu plusieurs billets sur celui ci tous très positifs donc je vais me laisser tentée


Pierre faverolle 19/04/2010 10:03



A mon avis, il faut les lire dans l'ordre en commençant donc pat Témoin involontaire chez Rivages Noir (donc en poche). Après, il ne faut pas rater Les yeux fermés (mais je crois pas qu'il existe
en poche, ou pas encore). Bonne lecture !



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories