Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 19:30

Sang des pierresAprès L’heure trouble et L’écho des morts, voici le troisième roman de Johan Theorin, dont les caractéristiques tiennent en un mot : Atmosphère. Celui-ci n’échappe pas à la règle.

Nous sommes sur l’île d’Öland, pendant les vacances de Pâques. La fonte des neiges est en cours et la nature reprend ses droits. Gerloff Davidsson, 83 ans, vient de voir mourir de vieillesse un de ses amis, l’ancien gardien du cimetière Torsten Axelsson. Alors, comme il pressent sa fin proche, il décide de revenir chez lui. Il décide donc de quitter la maison de retraite pour revenir chez lui, où il va apprécier le temps qui passe et lire enfin les carnets intimes de sa femme.

Comme le printemps arrive à grands pas, de nouveaux Suédois arrivent pour s’occuper de leurs riches résidences. Gerloff va donc avoir l’occasion de rencontrer de nouveaux voisins. C’est le cas de Max et Vendella Larsson. Vendella connaît bien la région pour y avoir passé son enfance et aime à faire revivre les légendes des Elfes et des Trolls. Max est plutôt un homme taciturne et secret qui prépare un livre de recettes de cuisine et prépare de futures conférences.

Vendella adore le footing et va courir avec Peter Mörner qui vient d’arriver lui aussi. Il a repris la maison de son oncle Ernst Adolfsson, l’ancien tailleur de pierres. Peter vient sur l’ile avec sa fille Nilla gravement malade et son fils Jesper, qui passe son nez plongé dans sa Game Boy. Lorsqu’un incendie ravage les entrepôts de son père Jerry, Peter doit aussi loger ce dernier, qui n’est autre que le propriétaire d’une entreprise de revues pornographiques.

Encore une fois, Johan Theorin prend la cadre de l’île d’Öland, et encore une fois, il imagine de toutes pièces le village où se déroule l’action. Action ? Euh pardon. Johan Theorin n’est pas spécialement connu pour faire des romans d’action. Et d’ailleurs l’intérêt n’est pas là. Dans ce roman, qui est situé au printemps, il ne peut pas déployer son talent à faire vivre des paysages mystérieux.

Qu’à cela ne tienne ! il parsème l’histoire des légendes entre les Elfes et les Trolls, les gentils et les méchants. Il parait qu’ils se partageaient l’île, et qu’ils se sont combattus à un endroit situé près de la carrière de pierres, ce qui a donné à la pierre une couleur rouge sang. Vendella, l’un des personnages de cette histoire a vécu son enfance sur cette île, et elle a toujours vécu en compagnie des Elfes, faisant de ces histoires une part de son passé.

Les personnages sont d’ailleurs ceux qui font avancer l’intrigue. On retrouve avec énormément de plaisir Gerloff, ce qui me manquait dans la précédente enquête, mais aussi Peter, un beau portrait de père dépassé par les événements, obligé de se confronter au passé de son père et d’assumer l’héritage bien peu glorieux que celui-ci lui laisse.

Alors, oui le rythme est lent. Mais les scènes, décrites dans des chapitres courts, s’enchaînent avec une logique implacable, pour faire avancer une intrigue qui peu à peu s’enfonce dans des abîmes qui font une telle opposition avec la beauté du printemps. Et l’on est d’autant plus surpris quand Johan Theorin nous jette à la figure une scène choc : on est tellement bien installé dans notre confort que cela nous frappe d’autant plus fort.

Ce troisième tome m’a semblé à la fois très différent des deux autres, et avec tant de ressemblances aussi. Car il y a tant de maîtrise dans les descriptions de la vie de tous les jours, tant de facilité à passer d’un personnage à l’autre, tant de fluidité dans l’écriture, que c’est un vrai plaisir à lire. Mais rappelez vous bien, que si vous cherchez un roman avec de l’action, ce roman n’est définitivement pas pour vous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2011
commenter cet article

commentaires

find cell 02/02/2012 13:58

This post was mentioned on Twitter by Rom1, Eric Nahon and Bertrand GRAVETHE, Alibi . Alibi said: Entretien avec l'auteur norvégien Jo Nesbo

Pierre faverolle 02/02/2012 20:52



??



background check 12/01/2012 09:53

, j'ai vraiment l'impression d'être passé à côté de quelque chose...tant pis !

Pierre faverolle 12/01/2012 14:35



Il n'est jamais trop tard, les livres sont publiés en poche !



Lystig 13/05/2011 14:10


lui, il est déjà noté !


Pierre faverolle 13/05/2011 14:24



Si tu en as déja lu, tu ne seras pas déçue !


A bientôt



Vonnette 29/04/2011 14:58


Mais à force de lire des critiques positives sur les livres de Théorin, j'ai vraiment l'impression d'être passé à côté de quelque chose...tant pis !


Pierre faverolle 29/04/2011 15:14



Je crois qu'on ne peut pas tout lire ... Je suis passé à coté de Camilla Lackberg et ma curiosité me dit que j'ai tort de ne pas essayer par exemple


A bientôt



Hannibal le lecteur 29/04/2011 01:55


On est donc sur la même longueur d'ondes encore une fois.
Pas d'action ? C'est vrai que c'est lent et qu'il ne se passe pas grand chose pendant une bonne partie du roman, mais après... J'ai beaucoup aimé la fin, avec cette course-poursuite comment dire,
particulière (je n'en dis pas plus).


Pierre faverolle 29/04/2011 11:51



Salut Hannibal, quand je dis "pas d'action", c'est parce que je préfère prévenir les futurs lecteurs que le rythme est lent comparé aux thrillers speedés. Mais bon, nos avis sont similaires !


A bientôt



vonnette 28/04/2011 21:54


Je n'ai pas accroché à "l'heure trouble" et j'ai abandonné le bouquin dans son milieu, mais à force de lire des critiques positives, je crois que je vais essayer de nouveau...et peut-être lire les
suivants !


Pierre faverolle 29/04/2011 11:49



Salut, Vonnette, si tu n'as pas accroché sur le 1er, il y a peu de chances que tu aimes celui là !


A bientôt



Oncle Paul 28/04/2011 09:42


Bonjour Pierre
Un roman d'atmosphère comme tu dis, et s'il n'y a pas beaucoup d'action, quoi que, c'est un roman très agréable. Simenon lui aussi excellait dans ce genre, utilisant beaucoup l'atmosphère dans ses
romans, et c'est une recette qui marche toujours.
Bonne journée


Pierre faverolle 28/04/2011 10:01



Salut Paul, je n'ai jamais lu de Simenon, je sais j'ai tort. C'est pour cela que j'ai du mal à trouver un auteur comparable à ce qu'il écrit. Cela change de ce que l'on a l'habitude de lire.


A bientôt



gridou 28/04/2011 09:41


c'est une série ou les 3 sont indépendants ?


Pierre faverolle 28/04/2011 09:58



Salut Gridou, les 3 sont indépendants, même si on retrouve certains personnages d'un livre à l'autre. Je pense qu'il vaut mieux commencer tout de même par le premier qui veint de sortir en poche
(l'heure trouble). Si tu n'aimes pas ... tu n'aimeras pas les suivants. Cela fait donc un test à pas cher !


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories