Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 20:30

rivière noireComme tous les ans au mois de février, nous avons la chance de lire les aventures de nos Islandais préférés. Qu’on se le dise : les romans de Analdur Indridason sont toujours d’un très bon niveau, celui-ci ne fait que confirmer la règle.

Un samedi soir comme un autre. Un jeune homme passe de bar en bar, à la recherche d’une femme. Dans sa poche, il a du rohypnol, plus connue sous le surnom de drogue du viol. Il rencontre une jeune femme, avec un T-shirt de San Francisco comportant une petite fleur. Deux jours plus tard, le jeune homme est retrouvé égorgé dans son appartement du centre de Reykjavik. Le jeune homme ne porte qu’un T-shirt de San Francisco. Il n’y a aucune trace d’effraction, ni de lutte, comme s’il s’était laissé égorger. Dans la veste du jeune homme, on trouve une boite de Rohypnol.

Erlendur n’est pas là, il a décidé de prendre des vacances pour aller visiter les fjords de l’est. En son absence, c’est Elinborg qui s’occupe de l’enquête. Sous le lit du jeune homme assassiné, elle trouve un châle féminin. Comme elle est adepte de cuisine, elle reconnaît aussitôt l’odeur dont est imprégnée l’étoffe : il s’agit d’épices utilisée dans la cuisine tandoori. Les pistes étant peu nombreuses, elle va fouiller dans le passé de la victime en interrogeant ses connaissances.

Et bien voilà ! Analdur Indridason a décidé de se passer de son héros récurrent, avec une excuse logique : Erlendur a décidé de prendre des vacances pour retourner sur ses terres natales. En son absence, l’enquête est reprise en main par Elinborg. Cela donne l’occasion à Indridason de repartir de zéro et de fouiller la psychologie de l’enquêtrice comme si c’était le premier roman d’un nouveau cycle. En cela, vous pouvez lire cette histoire sans avoir lu les précédents.

Avec Erlendur sur le devant de la scène, les autres personnages étaient plus ou moins transparents. Indridason nous démontre toute sa qualité de narrateur, fouillant par le détail une personne, décrivant sa psychologie par une analyse minutieuse des actes quotidiens, mais aussi par ses réactions pendant l’enquête. C’est à la fois subtil, très bien fait, et réalisé de main de maître. Indridason est plus qu’un auteur capable de décrire par le détail un héros récurrent, il est un formidable auteur qui aime ses personnages.

Cet avis ne serait pas complet si je ne parlais pas de l’enquête. D’un crime à propos duquel on ne sait rien, il bâtit petit à petit son raisonnement, assemblant les petits détails pour arriver à un final pour le moins surprenant. La minutie que Elinborg apporte à cette analyse en dit long aussi sur son mode de pensée. Et cette minutie se retrouve dans le style de Indridason. Tout y est décrit sans fioritures mais avec beaucoup de détails. N’y cherchez pas un roman avec du rythme, mais plutôt un roman policier exemplaire sur le fond et la forme. Du grand art, dont le résultat est aussi passionnant qu’impressionnant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2011
commenter cet article

commentaires

Sharon 02/03/2011 20:19


Si je respecte le rythme de lecture commune (avec une autre blogueuse, Lasardine, nous allons lire toutes les enquêtes d'Erlendur à raison d'une par mois), je devrais lire ce titre en juillet.


Pierre faverolle 02/03/2011 20:34



Un sacré challenge, mais que de plaisir en perspective ! Bonne lecture et rendez vous chez toi pour en parler. A bientôt



Lystig 18/02/2011 20:00


moi aussi !


Pierre faverolle 18/02/2011 20:33



Bonnes vacances et bonnes lectures


A bientôt



Lystig 18/02/2011 17:28


AH AH AH !


Pierre faverolle 18/02/2011 18:25



Pardonne moi ... je suis en vacances ce soir ... alors c'est un peu l'euphorie !



Lystig 18/02/2011 17:21


infernal !

et j'achète les indridason...


Pierre faverolle 18/02/2011 17:24



C'était juste pour te taquiner !



Lystig 18/02/2011 14:58


je vais attendre la sortie en poche !


Pierre faverolle 18/02/2011 17:19



Salut Lystig, alors ? Pas fan ? ou bien tu as trop de lectures en cours ? Il est vrai que le début d'année a été infernal. Et le mois de mars ne va pas être mieux !


A bientôt



Hannibal le lecteur 17/02/2011 23:38


Content de voir que tu as aussi beaucoup aimé.
Un roman consacré à Sigurdur Oli ? Si ça se confirme, je suis curieux de lire ça, même si comme beaucoup, j'ai du mal avec ce personnage.


Pierre faverolle 18/02/2011 05:02



A mon avis, tous les fans d'Indrisdason sont comme nous


A bientôt



cynic63 17/02/2011 18:08


Heureusement qu'on n'est pas obligé d'aimer les "héros" des livres qu'on lit! D'ailleurs, c'est bien la spécialité de certains auteurs de nous en présenter de bien détestables. Par contre, il faut,
à mon avis, que le propos ou l'écriture soient à la hauteur. Je me souviens d'un roman de Karin Alvtegen où aucun personnage n'était à "sauver" (ou presque) et j'avais trouvé cela excellent. Pour
Indridason, la difficulté, c'est qu'on est dans une série avec personnages récurrents,...Par contre, et je pense que tu as raison, voir ce néo-conservateur se débrouillait avec une enquête peut
donner quelque chose de "réjouissant".
A bientôt


Pierre faverolle 17/02/2011 20:33



ça met l'eau à la bouche.



cynic63 17/02/2011 16:02


Allez Pierre, je vais prendre mon mal en patience: je déteste Sigurdur Oli mais Elinborg, même si elle est sexy comme un jour de pluie, m'a bien plu ici. D'après quelques sites islandais, Erlendur
réapparaît non pas dans le prochain mais dans le suivant. Total: on le reverra dans deux ans...


Pierre faverolle 17/02/2011 17:58



Salut Cynic, personnellement, je n'aime pas non plus Sigurdur. Mais ça peut être drole de lire un livre sur quelqu'un qu'on n'aime pas. ça nous arrive souvent d'ailleurs avec les romans noirs !
Et puis, comme Sigurdur est brouillon et rentre-dedans, je me demande comment il peut mener une enquête digne de ce nom. Franchement, ça risque d'être drole !


A bientôt



RichardMerci 17/02/2011 12:49


Une de mes prochaines lectures ... assurément !
Indridason est un de mes préférés.
Merci!


Pierre faverolle 17/02/2011 13:22



Si tu es fan, tu vas adorer. Indridason nous montre une autre de ses facettes en montrant dans un seul livre la psychologie d'un seul personnages (alors que jusqu'à maintenant, il était plutôt
centré sur Erlendur).


De rien et à bientôt



gridou 17/02/2011 10:00


Il est vraiment temps que je teste cet auteur...J'ai 'la femme en vert' à lire...


Pierre faverolle 17/02/2011 11:34



La femme en vert est un excellent début, et probablement le meilleur de la série. A bientôt pour en reparler



cynic63 17/02/2011 10:00


Un assez bon roman en effet. Malheureusement, il semble qu'on ne retrouver pas vraiment Erlendur dans le prochain (si l'éditeur respecte l'ordre de parution) car il sera centré sur Sigurdur Oli,
"le pénible"


Pierre faverolle 17/02/2011 11:33



C'est ce que je me demandais ... Indridason va-t-il passer en revue ses personnages. On va voir s'il est capable de montrer la même compassion avec Sigurdur. Une tache pas facile !


A bientôt



alain 16/02/2011 22:00


Il est dans ma pile...


Pierre faverolle 17/02/2011 11:32



Bonne lecture alors et à bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories