Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 18:03

Muraille de laveVoici donc le dernier roman en date de Arnaldur Indridason, et nous avons la chance d’avoir une livraison annuelle de très bon niveau, voire exceptionnelle. Après La rivière noire, qui était un bon roman policier centré sur Elinborg, c’est au tour de Sigurdur Oli d’être mis au centre de l’intrigue.

La vie privée de Sigurdur part en vrille. Son ménage avec Berthora est terminé, ils se sont séparés et cela semble irréversible. Sa mère, divorcée aussi, juge qu’il aurait pu mieux gérer sa vie, et son père doit passer sur la table d’opération pour sa prostate. Alors qu’il semble bringuebalé de droite et de gauche, sa vie professionnelle est menée avec rigueur. D’ailleurs, le roman s’ouvre sur une réunion d’anciens camarades de lycée. Tous ont formidablement réussi, dans le domaine des affaires ou de la finance, ont de superbes femmes, de superbes maisons, reviennent de superbes vacances. Cela fait tache d’huile avec le quotidien d’un policier.

Lors de cette réunion, un de ses amis Patrekur lui fait part que son beau frère Hermann pratique l’échangisme avec sa femme et qu’il fait l’objet d’un chantage de la part de la femme avec qui il a couché. Elle s’appelle Lina, vit avec son mari Ebby et pratique fréquemment l’échangisme. Patrekur demande à Sigurdur de raisonner Lina. Quand il arrive, celle-ci est mourante, agressée à coups de battes de base-ball. En parallèle, Andrès, un sans papier lui donne des indices qui pourraient l’aider à résoudre une affaire de pédophilie sur laquelle il a enquêtée jadis.

Après la rivière noire, je m’étais aperçu que le personnage de Erlendur me manquait cruellement. C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai attaqué La muraille de lave, et je dois dire que ce roman est à classer dans les très bonnes enquêtes de la série. Car Arnaldur Indridason est un grand auteur de polar, et ce n’est une surprise pour personne si je vous dis que l’intrigue, je devrais dire les intrigues, est menée de main de maître.

Je me suis rappelé qu’en 2009, quand je lisais l’Homme du lac, j’avais souhaité qu’Indridason, qui avait fouillé le passé de son pays, nous donne son éclairage sur cette crise financière qui avait mis en faillite l’Islande avant qu’elle ne soit sauvée par le FMI. Tous mes espoirs, toutes mes espérances ont été grandement comblées par cet opus, et quel personnage mieux que Sigurdur Oli pouvait nous montrer tout cela.

Car Sigurdur Oli a fait ses études aux Etats Unis, il a adoré ce pays de la liberté, son libéralisme, avant de s’apercevoir que ce modèle de course effrénée vers l’argent et le profit immédiat était abject. Et c’est au travers d’un personnage pas forcément sympathique que Indridason nous assène ses quatre vérités. Sigurdur est un homme bourru, brut de décoffrage, direct, qui a des difficultés dans sa famille et sa vie personnelle car il ne sait pas communiquer ; il regrette sa femme quand elle l’a quitté.

Indridason nous fait aimer ce personnage, nous peint une société amorale dans laquelle il ne se reconnait pas. Et quand tout ce qui compte, c’est le fric à n’importe quel prix, alors les victimes sont nombreuses, et la moralité et le bon sens n’existent plus. Même la vie ne vaut plus rien. Ce roman, au-delà de ses enquêtes bien emberlificotées et emmêlées les unes dans les autres, est avant tout un acte d’humanisme, un plaidoyer à une société plus simple et plus saine. C’est un roman humain par un grand auteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2012
commenter cet article

commentaires

weight loss supplements 05/02/2014 12:56

which becomes a big problem if someone is facing it from a quite a while. It can be the home of many harmful illness like diabetes, cholesterol and so-so. It is better to take fast activity against this health instead of being careless toward it.

Letters 11/09/2013 13:04

it is a very essential letters that is used in professional lifestyle. Every individual use this letters for their functions. Correspondence of objective is sent to getting entry in university and it is used to acquire profession of organization.

anjelica 01/09/2012 00:45

Wouah, beau billet ! J'avais fait une pause "indridason", ton billet risque de me remettre sur les rails !

Pierre faverolle 01/09/2012 08:38



Merci Anjelica, A lire, à lire et à lire pour retrouver Indridason au meilleur de sa forme.


A bientôt



Pyrausta 17/08/2012 17:09

Interet majeur d'un policier ou d'un thriller: Quand par l'intermédiaire d'une intrigue solidement menée l'auteur nous invite à la reflexion.

Pierre faverolle 17/08/2012 20:54



Un livre à lire ...



Cathy 17/08/2012 01:31

J'allais te demander par quel livre découvrir l'auteur, j'ai eu ma réponse dans les commentaires :-)

Pierre faverolle 17/08/2012 06:48



Bonne lecture alors Cathy


A bientôt



jackisbackagain 16/08/2012 13:54

Coucou Pierre,

Je savais que tu aimais beaucoup Indridasson. J'aime beaucoup ta chronique parce qu'elle me donne envie...C'est déjà beaucoup. Me conseilles-tu de commencer par La cité des jarres ou La femme en
vert ? Amitiés.
Jean.

Pierre faverolle 16/08/2012 14:07



Salut mon ami Jean, Je serais tenté de te dire de commencer par la femme en vert, le deuxième de la série, mais mon ami Petite Souris me damnerait jusqu'à la fin des temps. Je garde peu de
souvenirs de La cité alors que la femme en vert est un joyau. Maintenant à toi de voir qui tu vas décevoir !!! (Je plaisant)


A bientôt



Lystig 15/08/2012 22:58

ma biblio a dû l'acheter : vivement que la biblio rouvre !

Pierre faverolle 16/08/2012 07:04



Ce sera pour la rentrée !Bonne lecture


A bientôt



MiKa 15/08/2012 21:59

Va vraiment falloir que je me mette à lire cet auteur un jour !!
Merci pour cet article, c'est alléchant !
A bientôt

Pierre faverolle 16/08/2012 07:04



Un conseil Mika : commence par le début de la série à savoir La cité des jarres et La femme en vert


A bientôt



Sharon 15/08/2012 20:43

J'ai adoré cette enquête moi aussi : un grand moment !

Pierre faverolle 16/08/2012 07:03



Arnaldur est décidément un très grand auteur de polar


A bientôt



Oncle Paul 15/08/2012 20:19

Bonjour Pierre
En apprenant ce titre je pensais à l'éruption d'un volcan. Puis j'ai compris que cette muraille de lave se nichait dans l'échangisme. A moins que je me sois trompé et que Lina souffle le chaud et
le froid.
Petit échangisme en passant, je pense que tu aurais dû écrire tache d'encre au lieu de tache d'huile, mais bon ce n'était juste qu'une petite réflexion au passage et j'espère que cela ne fera pas
tache d'huile (Je rigole). N'empêche que ton résumé m'a intéressé et que cette introspection du personnage me fait penser un peu à Simenon. Donc je note.
Amitiés

Pierre faverolle 16/08/2012 07:02



Salut Paul, tache d'huile était volontaire. Pour revenir au livre, Arnaldur Indridason est très doué, il allie une solide intrigue policière à des psychologies fouillées et il nous permet de
découvrir l'Islande de l'intérieur. Un grand auteur à mon avis que tu devrais découvrir et je te conseille La femme en vert, son deuxième. Pour la comparaison avec Simenon, j'en ai lu trop peu et
il y a trop longtemps pour m'avancer sur ce chemin


Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories