Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 19:43

Maison où mort autrefoisQuand vous lirez l’article de Claude Le Nocher sur ce livre, vous comprendrez pourquoi je me suis jeté dessus. Et j’espère qu’après mon article, vous ferez de même. Car c’est un excellent livre de mystère et de suspense.

Sayaka Kurahashi est sorti avec le narrateur pendant six ans. Puis ils se sont séparés. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Elle s’est mariée à un commercial qui s’appelle M.Nagano, qui est en voyage d’affaires pendant six mois, et a une fille de trois ans. Bien qu’ils ne se soient pas parlé pendant cette réunion, elle lui téléphone quelques temps plus tard pour lui demander un service.

Le narrateur s’imagine renouer avec son amour de jeunesse et il accepte un rendez vous dans un petit bar. Elle lui explique alors qu’elle n’a aucun souvenir avant l’age de cinq ans. Elle n’a aucune trace de cette tendre période, ni relevé scolaire, ni photographie. Après la mort de son père, elle reçoit un plan indiquant une maison perdue dans les montagnes et une clé à tête de lion. Elle lui demande alors de l’accompagner. Il accepte bien volontiers, d’autant plus qu’il aperçoit des cicatrices sur son poignet gauche qui laissent penser qu’elle a essayé d’attenter à sa vie.

Arrivés sur les lieux, ils découvrent une maison qui a été condamnée. Seule une petite porte qui donne sur la cave peut être ouverte par la clé à tête de lion. N’écoutant que leur curiosité, ils entrent dans une maison qui n’est plus habitée depuis un certain temps. Toutes les horloges ou pendules ou montres se sont arrêtées sur onze heures dix. Les pièces indiquent que la maison a été habitée par un couple et un garçon. Puis ils découvrent le journal intime du petit garçon, Yusuke Mikuriya.

Voici l'exemple même du livre simplissime et complexe à la fois, et donc génial. Comment, à partir d'un huis clos, faire une enquête prenante, avec des personnages touchants, une ambiance angoissante et un sujet à faire froid dans le dos. Vous l'aurez compris, il faut lire ce livre, il faut le dévorer, c'est génial.

Tout d’abord, c’est une enquête en huis clos. Les deux personnages vont trouver des indices et essayer d’interpréter ce qu’ils trouvent ou découvrir ce qui est entre les lignes du journal intime du petit garçon. Et puis, il y a les deux personnages si vivants, si humains, cherchant à se débattre avec une vérité qui leur échappe. Enfin, il y a l’ambiance. L’auteur est très doué pour nous faire ressentir cette maison isolée au milieu des bois en plein milieu de la nuit.

Et tout ces ingrédients fonctionnent avant tout grâce à la magie et au talent de Keigo Higashino, car tout y est suggéré, minuté. Le puzzle y est assemblé pièce par pièce de façon subtile. Et c’est tellement bien construit que l’on ne s’aperçoit de rien, on se laisse emporter du début jusqu’à la fin en se laissant guider par l’histoire.

Pendant un moment, j'ai été tenté de comparer ce roman avec du Agatha Christie (je veux dire les très bons Agatha Christie). Mais en fait, cela va plus loin, c'est plus fort, avec une réflexion sur la mémoire, sur ce que l'on veut bien retenir de notre vie (comme il est dit sur la quatrième de couverture). J'aurais pu aussi comparer cette Maison à certains huis clos  que les Japonais ont sorti au cinéma. Car l'ambiance vous prend vraiment à la gorge.

Voilà. Je n'arrive pas à exprimer mieux pourquoi et comment cet auteur arrive à nous enfermer dans ses filets, alors la seule chose que je peux dire pour finir, c'est que c'est un excellent suspense et que vous devez le lire.

Ce livre a été lu dans le cadre du défi de la littérature policière des 5 continents pour l'Asie dont voici le lien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2010
commenter cet article

commentaires

Marque-pages 19/01/2012 06:15

Je viens de terminer ce livre, mais je suis plus réservée; j'ai trouvé certains passages un peu touffus et les dialogues parfois simplistes... Je vais bientôt écrire aussi ma petite
chronique...D'accord cependant pour l'ambiance à l'intérieur de la maison... A très bientôt! Stéphanie.

Pierre faverolle 19/01/2012 06:31



J'ai été épaté pat l'intrigue. L'écriture m'a parue parfois bavaarde mais dna sl'ensemble, cela ne m'a pas géné plus que ça. Merci en tous cas d'avoir donné ton avis


A bientôt



Emeraude 09/06/2010 21:34


lu et comme toi, beaucoup aimé !


Pierre faverolle 10/06/2010 06:43



Heureux que tu aies aimé. Très bonne découverte. Il parait qu'il a écrit plein d'autres romans noirs / policiers. Pourvu que les autres soient édités !


A bientot



Aurore 06/06/2010 12:57


Je note!! Ca a l'air très sympa mais je ne m'en serais peut-être pas approcher de moi-même car j'ai lu plusieurs textes d'Actes noirs qui m'ont vraiment laissé perplexe (dont la ferme des chiens et
un autre roman japonais dont le titre m'échappe!)


Pierre faverolle 06/06/2010 13:26



Vas y Aurore, c'est excellent. Dans le genre satisfait ou remboursé ... et je ne prends pas de risque !


A bientôt



Michel 04/06/2010 22:04


déjà noté, tu ne fais que confirmer ... que ma PAL ne va pas diminuer prochainement


Pierre faverolle 05/06/2010 07:53



Je suis vraiment désolé ... en espérant que tu aimeras.


A bientot



Gwenaelle 04/06/2010 11:42


Je n'aurais pas dû venir sur ce site! C'est à chaque fois une tentation totalement irrésistible... mais tellement délectable! ;-)


Pierre faverolle 04/06/2010 15:18



Désolé ! je ne l'ai pas fait exprès !



Dominique 04/06/2010 09:42


J'ai beau avoir beaucoup de livres en attente ce billet est tellement tentant que je vais me laisser aller tant pis , une lecture délectable pour les vacances ça ne se refuse pas


Pierre faverolle 04/06/2010 11:23



Sur celui là, je mets ma main à couper. J'ai adoré, les blogueurs sont unanimes sur le net, ma femme a adoré. Tu peux y aller sans hésiter. Excellent suspense.


A bientot



Claude LE NOCHER 04/06/2010 07:34


Salut Pierre,
Merci dabord pour le lien. Si j'en crois la page web de l'éditeur ( www.facebook.com/actesnoirs ), les réactions autour de ce roman sont unanimes. Quand on trouve une telle perle, il faut la
partager. Ce que nous faisons, toi et moi.
Amitiés.


Pierre faverolle 04/06/2010 08:52



Salut Claude


Pas vu la page facebook, car je n'y vais pas. J'espère que nos articles auront donné l'envie de lire ce livre au suspense et à l'ambiance parfaitement maitrisés.


A bientot



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories