Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 19:30

Dernière seconde avant de mourirClaude Poux, l’auteur de ce roman, m’a gentiment proposé de lire La dernière seconde avant de mourir. Et je dois dire que j’ai passé un agréable moment en compagnie des nombreux personnages de ce roman policier classique.

Nous sommes à Paris, au début du mois d’août 2011, et il fait une chaleur écrasante. Paris est envahi de touristes, et il fait bon traverser la capitale à bord d’un bateau-mouche. C’est au port de Grenelle que va se dérouler un drame : deux motards, transportant deux passagers s’arrêtent à proximité, sortent des fusils mitrailleurs et tirent dans la foule en direction de l’embarcadère. Plusieurs morts et des dizaines de blessés sont à déplorer lors de cet attentat.

Franck Casta de la police judiciaire est appelé sur les lieux. Il a été muté de Lyon suite à une douloureuse précédente affaire, où il a eu affaire avec le parrain lyonnais et où l’enquête s’est soldée par la mort de sa femme. C’est un homme intègre, et désirant mener ses enquêtes à sa façon sans tenir compte de sa hiérarchie. C’est aussi pour cela qu’il est mal vu de tous.

Alors que l’attentat est revendiqué par un groupe terroriste inconnu nommé Le Front d’Epuration Ethnique, Casta, sous la pression du ministère, va orienter l’enquête sur un homme qu’il a croisé à Lyon, Kipling, un tueur professionnel très efficace. Il va obtenir le soutien de son ami Sam Deligne, le responsable de la BRI de Lyon.

Tout d’abord, il faut rassurer les lecteurs : ce roman est la deuxième enquête de Franck Casta, et on n’est pas perdu, les personnages sont bien décrits (parfois trop), avec leur historique et leurs obsessions, et l’auteur parsème les éléments du roman précédent. On a ainsi l’impression de se retrouver avec des gens que l’on connaît déjà.

L’intrigue est une des grandes qualités de ce roman, avec la qualité de description des personnages. Car elle est très complexe, on part de cinq ou six points de départ pour arriver à un final bien fait, les indices sont découverts au fur et à mesure des déductions de Casta, et je dois dire que le style de Claude Poux est très agréable à suivre, malgré quelques longueurs pardonnables.

Ceux qui cherchent un polar coup de poing, écrit avec un style rapide et efficace passeront leur chemin. Par contre, pour tous ceux qui aiment se laisser emporter par un style bien écrit et une intrigue tortueuse, ce roman est pour vous. Cette lecture fut pour moi surprenante et bien divertissante, un bon polar à lire et des personnages à suivre.

D’autres avis sont à lire sur le net chez Oncle Paul, Scènes de crimes, Critiques libres, et Totalubrune

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2011
commenter cet article

commentaires

Oncle Paul 01/09/2011 08:00


Bonjour Pierre
Tu es plus enthousiaste que moi et cela doit faire plaisir à l'auteur
Amitiés


Pierre faverolle 01/09/2011 09:47



Salut Paul, c'est mon coté optimiste. Sérieusement, j'ai avalé ce bouquin, et j'y ai pris beaucoup de plaisir. Et nous en avons beaucoup discuté. Merci et à bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories