Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 10:00

Je vous livre en brut les informations reçues de Chez Asphalte :

Le numérique :

À partir du jeudi 20 octobre, vous pourrez retrouver les Fictions Asphalte au format numérique. Et comme il n'est pas toujours facile de s'y retrouver dans la jungle des plateformes, librairies en ligne, formats, etc. voici un petit mode d'emploi pour se procurer et profiter pleinement de l'expérience Asphalte numérique :

- Les Fictions seront disponibles sur les sites des libraires indépendants qui offrent le service de téléchargement d'ebooks, tels que par exemple Dialogues, Le Divan, ou eBooksurf
- Vous les trouverez également sur fnac.com

- Les possesseurs d'ipad et iPod les trouveront aussi sur l'iBookStore, oú les titres sont d'ores et deja en précommande.

- Enfin les futurs possesseurs de Kindle (ou ceux d'entre vous qui en possèdent deja un !) pourront se ravitailler chez amazon.fr

Les fichiers sont sans DRM et lisibles par tout appareil supportant le format epub. Toutefois, n'oubliez pas que les fichiers achetés chez Apple et Amazon sont lisibles uniquement par les appareils dédiés respectifs de chacun.

Prochainement sur le site Internet Asphalte, il sera possible d'accéder à une liste de revendeurs pour la version numérique des titres.

Last but not least, pour accompagner le marché naissant du numérique, Asphalte a choisi une politique de bas prix : le fichier est donc vendu à 50 % (minimum) du prix du livre papier.

On attend avec impatience vos réactions à cette nouvelle étape dans la vie de maison !

 

Les nouveautés :

Mexico noir est déjà disponible :

Mexico-noir.jpgPollution extrême, circulation infernale, narcotrafic, enlèvements, corruption généralisée : Mexico est un véritable monstre urbain, où règne la violence ordinaire. Les douze nouvelles inédites rassemblées dans cette anthologie explorent la géographie de cette forêt de béton... et les angoisses de ses habitants. Car il n'y a que dans les telenovelas que les histoires finissent bien.

Paco Ignacio Taibo II est né en 1949 en Espagne. Chef de file du néopolar au Mexique, il est l'auteur d'une vingtaine de romans publiés dans vingt-huit pays et le triple vainqueur du prix Hammett pour La Vie même, À quatre mains et La Bicyclette de Léonard. Il est aussi le fondateur de la Semana Negra de Gijón, le plus grand festival européen de littérature noire.

 

BERAZACHUSETTS, de Leandro Avalos Blacha le 3 novembre :

Berazachussetts.jpgBerazachussetts ? Une ville argentine tout sauf tranquille. Trash, une zombie punk et obèse, sème la pagaille et conserve pour son quatre-heure des restes de cadavres dans des Tupperware. Le maire installe des chambres froides peuplées de pingouins à tous les coins de rue pour donner à sa ville une touche « scandinave » plus chic. Une milice en fauteuils roulants menée par une gamine paralytique franchement détestable fait régner la terreur. Des fils à papa désœuvrés mettent en scène des viols et postent les vidéos en ligne. Pas de doute : l’apocalypse est en route.

Louchant avec bonheur du côté de la série B et de la pop-culture, Berazachussetts est une satire grinçante où les morts se réveillent pour réveiller une ville.

L'auteur se réclame du "réalisme délirant" pour ce roman où l'on croise une zombie punk et obèse, des pingouins à chaque coin de rue, des instits à la retraite, une demeure redécorée façon kitsch, un médium assassiné, un monstre venu des profondeurs marines, de l'herbe magique et des Tupperwares hautement utiles. Pourquoi "réalisme", vous demanderez-vous alors ? Pour la simple et bonne raison que toute cette galerie de personnages, de lieux et de situations est mise en scène de façon complètement naturelle avec un soin du détail qui donne une impression parfaite de réalité.

Hommage aux classiques des livres de zombies, Berazachussetts détourne le genre pour « se payer » une certaine Argentine, corrompue, vulgaire et sans scrupules.  Trash, la zombie punk et obèse sème la pagaille dans une ville déjà rongée par des maux que l’auteur tourne en dérision avec une acidité souvent désopilante, par l’absurde.
Leandro Ávalos Blacha est né à Quilmes en 1980. César Aira, Daniel Link et Alan Pauls ont attribué à l'unanimité à son roman Berazachussets le Prix Indio Rico. C'est un disciple de l’écrivain Alberto Laiseca, inventeur du "réalisme délirant" en Argentine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article

commentaires

La petite souris 30/10/2011 17:57


moi non plus il passera pas par moi, j'ai essayé ceci, histoire de pas mourir idiot, mais je n'y arrive pas! en plus conne je l'ai déjà écris ici où là j'ai l'amour de l'objet-livre, j'aime à la
caresser le sentir, avant ou pendant mes lectures. Ce genre de support est plutôt froid. ceci dit, je pense que c'est un excellent support qui peut permettre aux maisons d’éditions de tester des
auteurs et de convertir leur œuvre en format papier s'il l’écho est favorable. Ça peut limiter les risques pour les editeurs. A voir.


Pierre faverolle 30/10/2011 20:59



A ton argumentaire, j'ajouterai que cela peut ouvrir la littérature à un public qui ne jure que par les nouveaux objets électroniques. Et à 50% du prix papier, c'est plutôt une bonne idée !


A bientôt



Cathy 26/10/2011 13:21


Tatata, je lis tout d'ailleurs la série sur les grandes villes du monde me branche bien. Je pense acheter Paris et Brooklyn. J'ai réagi au livre numérique parce que je suis une résistante, une
rebelle :-)
Tant pis pour le moins, j'assume ;-)


Pierre faverolle 26/10/2011 20:22



Bon allez, je t'enlève le moins ...



Cathy 25/10/2011 20:14


Le livre numérique ne passera pas par moi, j'aime trop le papier.
C'est même une avancée qui me fait peur. Que deviendront nos belles bibliothèques bondées et poussiéreuses ...


Pierre faverolle 25/10/2011 21:12



Salut Cathy, voir ma réponse précédente. Je continuerai à lire mes livres papier. Il y a aussi des infos sur les prochains romans quand même ! A croire que vous ne lisez que le début de l'article
? Pour la peine, je vous mets un moins. Et avec le trimestre qui touche à sa fin, ça va faire mal sur le carnet scolaire !



Oncle Paul 25/10/2011 16:10


Bonjour Pierre
Merci pour cette information, mais vraiment, cela ne me tente pas. Mais je ne suis pas le seul à donner mon opinion, et nul doute que certains apprécieront ces formats de lecture.
Amitiés


Pierre faverolle 25/10/2011 21:10



Salut Paul, moi non plus, je ne suis pas fan, mais c'est la première fois que je vois une maison d'édition faire un prix à -50%. Pour lancer le livre numérique, il n'y a pas mieux. Ceci dit, il
faut quand même acheter le lecteur en question qui vaut au bas mot 200 euros. Bon, l'initiative mérite d'être annoncée et je continuerai à lire mes livres papier.


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories