Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 18:13

Etrange-destin-Katherine-carr.jpgVoici le dernier roman en date d’un de mes auteurs favoris. Pour qui a lu Les feuilles mortes, Mémoire assassine ou bien Au lieu-dit Noir Etang, tout roman de Thomas H.Cook fait office d’événement. Celui-ci reprend les obsessions de l’auteur sur une variation originale.

George Gates est journaliste dans un journal local. Son fond de commerce est d’écrire des portraits des gens simples du cru. Il n’a pas eu une vie facile, ayant perdu sa femme lors de l’accouchement de son fils. Il y a sept ans, son fils a été enlevé par un homme, et le corps du petit garçon a été retrouvé plus loin, noyé. George ne se remettra jamais de la mort de Teddy, son petit garçon qu’il n’a jamais su protéger, d’autant plus que l’assassin court toujours. L’assassin de son fils n’a jamais été arrêté.

Dans un bar, George est attablé à sa place habituelle. Arlo, un flic à la retraite le rejoint. Il est hanté par deux enquêtes qui n’ont pas abouti : la mort de Teddy et la disparition d’une jeune femme vingt ans plus tôt. Elle s’appelait Katherine Carr. George voit en Arlo un bon sujet d’article, alors il feint de s’intéresser à la disparition de Katherine. Celle-ci a laissé des poèmes ainsi qu’un bout de roman étrange, qui alterne entre présent et passé.

George rencontre aussi la petite Alice, atteinte de progeria, la maladie du vieillissement accéléré. Une relation va se créer entre eux, George y voyant un autre sujet d’article et Alice une occasion de parler avec un adulte sans a priori. George va lui parler de Katherine et ils vont tous deux lire le roman de l’auteure et essayer de comprendre ce qui lui est arrivé.

Je ne pouvais pas passer au travers du dernier roman en date de Thomas H.Cook, qui fait partie des auteurs dont j’achète les yeux fermés (et ce n’est pas facile) les livres. Et au travers des thèmes qui hantent l’œuvre de cet auteur, la famille, la mémoire, les souvenirs, il était normal que Thomas H.Cook mette dans un de ses romans un personnage dont il insérerait des mémoires.

Alors, certes, ce ne sont pas des mémoires mais un roman écrit par Katherine Carr. Et puis, il divise en trois parties les 300 pages de cette intrigue, une par personnage (Arlo, Alice et Katherine Carr). Comme d’habitude, le style est envoutant, la psychologie subtile et le rythme lent. Et on se laisse porter par ce faux rythme pour ne découvrir la chute qu’à la toute dernière page. Il y a quelque chose d’intemporel dans tout ce qu’écrit Thomas H.Cook.

Ceci dit, je dois dire que ce roman m’a moins emporté que les autres. Je ne me suis pas laissé prendre par l’histoire de George Gates, je n’y ai pas trouvé les petits détails qui d’habitude me harponnent comme de petits hameçons. Et puis, si le but est bien de manipuler le lecteur, il m’a fallu plus de la moitié du roman pour être accroché à l’histoire. C’est un roman que j’aurais lu sans passion, et à coté duquel je suis probablement passé, parce que je n’ai pas su y trouver la scène, la petite phrase, le sourire ou le dialogue qui m’aurait époustouflé, tenu en haleine, intrigué ou ému. Ce roman à l’atmosphère évanescente, mystérieuse et brouillardeuse m’aura laissé indifférent. Mais cela ne change en rien ce que je pense de Thomas H.Cook et de son œuvre. N’hésitez pas à me donner votre avis, pour me faire regretter ce que j’ai raté !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2013
commenter cet article

commentaires

The Cannibal Lecteur 05/08/2013 20:17

Un de mes correspondants sur Babelio a lu "les feuilles mortes" et j'ai ajouté l'auteur dans ma wishlist direct ! Je ne le connaissais pas encore, je vais tâcher de rattraper mon ignorance crasse ! Il nous reste tellement de belles plumes à découvrir que nous n'y arriverons sans doute jamais...

Je note ceux dont tu parles dans ta chronique ! :)

Pierre FAVEROLLE 06/08/2013 08:44

Les feuilles mortes est mon préféré. viennent ensuite Mémoire assassine et Au lieu-dit Noir étang. Tu as donc mon trio de tête. A bientôt

Foxy 05/08/2013 18:50

Encore une fois ;o) je suis d'accord avec vous...je n'ai également pas trop accroché à ce roman trop emberlificoté ! on aurait envie de sabrer un peu dans ces intrigues à tiroir et ces voyages dans le temps pour éclaircir tout ça...je l'ai fini avec difficultés...je suis également un fan de Thomas H.Cook et comme vous j'attendrai avec impatience le prochain

Pierre FAVEROLLE 06/08/2013 08:43

on va pouvoir former un fan club !
A bientôt

Oncle Paul 05/08/2013 11:16

Bonjour Pierre
Même les grands auteurs de littérature, et j'englobe tous les romanciers quel que soit leur domaine de prédilection, connaissent des passages à vide. Le prochain te fera peut-être saliver et t'enthousiasmera...
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 05/08/2013 13:47

Merci Paul pour ton message. En fait, je ne pense pas que ce soit un passage à vide, comme tu le dis, mais plutôt que je n'ai pas accroché. Comme il y en a quelques uns que je n'ai pas lus, je vais reprendre un ancien ... Amitiés

Claude LE NOCHER 05/08/2013 06:18

Salut Pierre
Non, tu n'es pas "passé à côté". S'il y a ici une morale (quelque peu philosophique), c'est certainement qu'il n'y a pas de vérité absolue. George Gates avait longtemps parcouru le monde avant ça, sans trouver la clé qui permet de tout comprendre. Et dans cette lente affaire, il ne la trouve pas exactement non plus. Si la vie était une ligne droite et logique, il n'y aurait jamais aucun drame, aucun mystère. La conclusion serait (et ce n'est là que mon avis) qu'il ne faut pas toujours chercher une vérité concrète. Alors que, oui, c'est ce que nous espérons du dénouement d'un roman à suspense.
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 05/08/2013 09:05

Merci pour cet éclairage Claude. C'est tout de même le premier roman de Thomas Cook que je n'aime pas. Vivement le prochain ! Amitiés

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories