Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 20:00

Arcane sans nomVendredi 13, épisode 3 sur Black Novel. Voici donc le troisième roman paru dans cette nouvelle collection des éditions de la Branche. C’est aussi l’occasion de découvrir un nouvel auteur.

Sahil est un jeune afghan, qui vit (ou survit) en France sans papiers. Il a déserté l’armée afghane régulière après avoir été obligé de tuer une jeune paysanne, et cherche maintenant à rejoindre l’Angleterre. En attendant, il loge chez Mephisto, un jeune homme à la tête d’un groupe de satanistes. Mephisto d’ailleurs lui fait rencontrer un homme étrange qui va lui proposer un étrange marché : en l’échange de 5000 euros et de papiers en règle, il doit assassiner une jeune femme.

Dans le parking souterrain, Sahil est embusqué. La jeune femme qu’il doit tuer est entourée de gardes du corps. Il se rend compte que s’il commet son acte criminel, il va se faire tuer. Alors il préfère s’enfuir. Poursuivi par les sbires, il va leur échapper dans une mémorable course poursuite dans les caves d’un immeuble mais va se fouler la cheville.

Son dernier espoir est Mephisto et la belle Ten, la jeune femme qui doit participer au spectacle sataniste qui doit avoir lieu au cimetière Père Lachaise le vendredi 13. La course pour sa survie ne fait que commencer et les surprises vont se succéder.

On peut lire ce roman de différentes façons. Le roman peut se lire comme un thriller, une course poursuite entre des gentils et des méchants. Et de ce point de vue là, c’est une formidable réussite. Pierre Bordage nous concocte un sacré tour de force : une course poursuite à pied avec un des personnages qui a un pied foulé (et donc qui ne peut pas courir). C’est écrit avec une telle fluidité que j’ai avalé les pages à une vitesse sidérante.

On peut aussi apprécier aussi ce roman pour ses personnages haut en couleurs, passionnants, attachants, mais aussi mystérieux. Car plus on avance dans l’intrigue, plus on se demande qui est du bon coté, et qui est du mauvais. Si on ajoute que c’est aussi un livre d’ambiances, du Paris nocturne aux caves poussiéreuses, on se met vraiment dans la peau de Sahil, qui court, qui fuit pour sa survie.

Enfin, ce roman comporte une autre dimension, plus sérieuse, plus grave aussi. C’est la vision du conflit Afghan, vu de l’intérieur que nous donne à lire Pierre Bordage. Si il évite les discours et les explications sur les sources et les pourquoi de cette guerre, il nous montre de l’intérieur la vie des soldats qui se retrouvent à traquer voire tuer leurs semblables sans forcément comprendre les tenants et les aboutissants de ce conflit. Le parallèle est très bien fait avec ce portrait d’un homme qui, finalement, est perdu dans sa vie, qu’elle soit chez lui en Afghanistan ou en France. C’est un roman très réussi à tous points de vue que je vous conseille fortement de lire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2011
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories