Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 18:59

Coule dans tes veinesJ'avais beaucoup aimé Séquestrée, et cette façon de présenter une intrigue au travers de séances chez une psychologue. Voici donc le deuxième roman de Chevy Stevens, qui reprend le même principe de narration. 

Sara Gallagher travaille chez elle à la restauration de meubles. Elle a été adoptée à sa naissance, et ses parents ne le lui ont jamais caché. Bien qu’ayant connu une vie pas facile, elle a eu une fille Ally avec un homme, et est fiancée avec un autre, Evan, avec qui elle envisage de se marier. C’est lors de la préparation de son mariage que son obsession de connaître ses vrais parents ressurgit.

Le fait que les services sociaux ouvrent leurs archives au public va la motiver à commencer sa recherche. Elle découvre rapidement que sa vraie mère s’appelle Julia Laroche. Après quelques coups de téléphone, elle retrouve la trace de sa vraie mère, qui est professeur dans une université. Mais elle refuse de répondre à ses appels voire même de la rencontrer. Alors elle décide de faire appel à un détective privé.

Julia Laroche s’appelle en réalité Karen Christianson. Karen est la seule victime du Tueur des campings qui s’en est sortie. Le tueur a tué ses parents, l’a violée et elle a réussi à s’échapper. Quand Sara compare les dates, elle serait la fille du tueur. Sa situation va très vite se compliquer quand l’affaire apparaît sur un blog, relayé bientôt par de nombreux autres. Puis, son père naturel la contacte …

Le procédé de Chevy Stevens est exactement le même que celui utilisé pour son précédent roman, à savoir que l’intrigue nous est dévoilée au travers de séances chez sa psychologue. C’est donc Sara qui raconte sa vie, par épisodes tout au long de ces 24 séances. Cela a plusieurs avantages pour l’auteur et pour le lecteur : L’auteur ne nous dit que ce qu’elle veut bien nous dire puisqu’il y a beaucoup de subjectivité dans ce qui est raconté. De même, la psychologie du personnage de Sara est très fouillée, très détaillée et réaliste. Enfin, pour le lecteur, c’est un régal de suivre un personnage comme si on l’écoutait nous raconter sa vie par petits morceaux au fur et à mesure de quelques rencontres.

Seulement, la forme ne m’a pas paru judicieuse, au sens où Sara raconte son histoire et que sa psychologue y a un rôle secondaire (sauf vers la fin, mais je ne vais pas tout vous dire). En fait, ce roman raconte la relation entre Sara et son père au travers des différents coups de téléphone et l’impact que cela peut avoir sur sa vie privée. Et c’est suffisamment bien fait pour que cela ne soit ni répétitif, ni barbant. Par moments, j’ai même ressenti une forme de stress dans ces conversations qui tournent aux menaces. Et si je trouve que c’est un bon polar, il m’a manqué justement cette tension qui monte, ce stress permanent venant de la menace d’un serial killer.

C’est clair, Chevy Stevens sait écrire, sait construire une histoire, et nous livre avec Il coule aussi dans tes veines un bon polar. Et même si j’ai préféré Séquestrée, celui-ci se révèle un polar agréable qui confirme que Chevy Stevens est une bonne auteure de thriller, que j’aurais plaisir à retrouver.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2013
commenter cet article

commentaires

holden 18/02/2013 11:29

j'ai préféré celui là ^^
mon coté femme surement
je repars prendre des stéreoides

Pierre faverolle 18/02/2013 20:28



J'ai du mal à choisir entre les 2, malgré la forme qui est la même. Reste une auteure à suivre qui sait très bien mener ses intrigues.


A bientôt Holden



Foumette 15/02/2013 10:08

Je viens de le finir et je suis tout à fait d'accord avec toi! J'ai préféré Séquestrée aussi. Les séances racontées chez la psy ne sont pas utiles à mes yeux mais il est vrai que le style de Chevy
me plait énormément. Je n'ai pas ressenti autant de tension que pour le premier, sauf vers le milieu du livre. Il reste tout de même un excellent moment de lecture car l'intrigue est rudement bien
construite. J'ai adoré la fin très surprenante. Bref...je lirai le suivant... Bisous fous mon ami

Pierre faverolle 15/02/2013 20:14



C'est vrai qu'elle est douée pour construire une psychologie féminine. Je n'ai pas ressenti de lassitude alors que la majeure partie du livre tourne autour de coups de fils de son père. J'espère
qu'elle abandonnera ses séances de psy. Et comme toi, je lirai le suivant.


A bientôt



Foumette 12/02/2013 21:41

Avec beaucoup de plaisir....

Pierre faverolle 13/02/2013 20:19



fais comme chez toi



Foumette 12/02/2013 08:32

Je viens de le recevoir car comme beaucoup j'avais adoré Séquestrée!!
Trop hâte de le lire et de confronter nos avis.
Bisous fous

Pierre faverolle 12/02/2013 21:05



On en reparle bientôt alors ?


BIZ



Oncle Paul 11/02/2013 08:32

Bonjour Pierre
J'ai bien aimé ce roman, tout comme j'avais apprécié Séquestrée. Mais il ne faudrait pas que l'auteure continue dans cette vois de la confession auprès d'une psychologue. Cela deviendrait
répétitif.
Amitiés

Pierre faverolle 11/02/2013 21:48



On est d'accord Paul. Le scenario tenait bien tout seul sans ces séances de psy. J'ai passé un très bon moment avec ce polar. Amitiés


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories