Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 18:28

Gonzo à gogoCe roman est arrivé dans ma boite aux lettres, par hasard, enfin presque, et je recevais le lendemain un mail me présentant le livre. Bizarre qu’ avec un sujet sur la pornographie, il soit arrivé là. En fait, il s’agit d’un roman noir, plutôt bon, mais à réserver à un public adulte.

Angie Rebellini mit du temps à trouver sa voie. Il fit un petit passage dans la banque, avant de créer son groupe de rock underground puis sexreporter, écrivant des articles sur les films pornographiques en tournage, ou interviewant les stars du domaine. Pas facile de faire son trou, dans ce milieu. Le phénomène qu’il voit venir, c’est le Gonzo. Des amateurs ou des professionnels improvisent des scènes hard qui sont filmées et postées sur Internet. C’est selon lui la nouvelle révolution du sexe.

Ses deux comparses Lola Joy et Isidore Violette-Gastinger (IVG) sont deux hardeurs qui font du Gonzo. Angie en profite pour les suivre et faire des photographies pour son magazine. C’est alors que son employeur, Fez, le pape du porno, va lui proposer de suivre le tournage de Douglas Pean, un pur obsédé, qui va se dérouler dans le sud de la France.

La situation va rapidement dégénérer, alors qu’entrent en scène des actrices venues de l’est, des serbes, des gendarmes et des gitans. Ce gigantesque quiproquo presque vaudevillesque va se terminer dans une scène apocalyptique avec des dégâts à la clé, dont peu en sortiront indemnes.

Je dois dire que j’ai été agréablement surpris de suivre ces aventures de Angie, par son style agréable et humoristique quand il faut, et par ces personnages haut en couleurs. Le contexte, très porté sur le sexe, confirme ce dont on se doute : sex, drug & rock n’roll. Cela permet aux auteurs de montrer comment ces films se font, les pauvres filles de l’est qui font cela pour gagner plus d’argent que dans leur pays, et les producteurs qui s’en mettent plein les bourses, en se les vidant.

Si ce roman ne va pas révolutionner le genre du polar, car c’en est un, il ressemble à un road movie, avant de s’engager dans une veine plus amusante où tout le monde va se retrouver dans une villa pour un final sanglant. Evidemment, les scènes sont crues, explicites, mais il n’y a pas de quoi lire tout ça de la main droite, tant le but est de montrer des gens au travail (sic). D’ailleurs, l’auteur le dit : « Le tournage d’un film pornographique est barbant ».

Bref, voilà une lecture surprenante, plaisante, qui nous montre une facette bien peu ragoutante, pour satisfaire un certain nombre de personnes, dans un format polar dont je retiendrai surtout une fin à la fois amusante et son coté gentiment anarchique, à la façon d’un western déjanté. A noter une préface de Jean Pierre Mocky en forme d'interview où il apparait tel qu'on le connait, et une bonne postface de AH.Benotman.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2012
commenter cet article

commentaires

Marie-Rose 10/07/2012 11:37

Bonjour,

Le prix littéraire Confidentielles existe depuis 5 ans maintenant.
Le jury est composé de 10 membres du site pour le prix du thriller français et de 10 bloggeuses pour le prix du roman français.
Ces prix récompensent des livres parus entre mai 2011 et mai 2012.
Si vous souhaitez faire partie de ce jury, nous vous communiquerons dans les semaines à venir la sélection.
Les livres vous seront ensuite envoyés par courrier et nous vous demanderons de nous donner votre classement fin septembre.

Cordialement,

Marie-Rose

Pierre faverolle 10/07/2012 21:54



Bonsoir, je vous réponds à part



gridou 10/07/2012 09:32

"pas de quoi lire tout ça de la main droite" ???? Tu me surprends sur ce coup-là :) !!

(heu...je suis la seule à découvrir le terme "Gonzo"???)

Pierre faverolle 10/07/2012 21:46



Non, je ne connaissais pas non plus. Le porno, c'est une usine. Il n'y a rien de sexy, mais des termes et des scènes explicites. Mais ça reste un boulot ...



Claude LE NOCHER 10/07/2012 06:41

Salut Pierre
Je retiens la notion "western déjanté", qui ne m'était pas venue à l'esprit, mais qui correspond bien à l'esprit de ce polar. Sympathique caricature des bricolos du porno, en somme.
Amitiés.

Pierre faverolle 10/07/2012 21:45



Merci de ton compliment Claude. Lecture amusante, à réserver à des gens avertis.



Lystig 09/07/2012 21:47

les canaris ?
comme l'équipe de foot ?

Pierre faverolle 10/07/2012 06:27



c'est ça



dewilde 09/07/2012 15:18

Hello Pierre,
A peine rentré de vacances, voilà que tu me proposes une partie de jambes (entre autres) en l'air. J'ai lu attentivement ta chronique comme je le fais toujours d'ailleurs; je décline ton invitation
à m'exhiber dans une villa du sud de la France, non par pudeur mais j'ai tant de très bons livres qui m'attendent.
J'en profite pour te dire que j'ai bien reçu "Orphelins de sang" de Patrick Bard. Grand merci à toi.

Pierre faverolle 09/07/2012 21:43



Salut Jean, heureux de te voir de retour, et en pleine forme. Orphelins de sang est un chef d'oeuvre. Pour la partie fine, je vais attendre un peu ...



Oncle Paul 09/07/2012 15:16

Bonjour Pierre
J'avais vu une chronique chez l'ami Claude qui te rejoignait dans son analyse.
A voir
Le porno, après tout, c'est moins pire que la guerre, n'est-ce pas ? Et cela nous permet de jeter un regard différent sur un autre genre. Et entre porno et érotisme, quelle est la différence, sinon
dans les mots car l'action est toujours la même non ?
A voir...
Amitiés

Pierre faverolle 09/07/2012 21:39



Salut Paul, le bouquin montre aussi le danger du gonzo, ce sexe sur internet sans limites. Le livre alterne entre comédie, porno cru, roman noir et western. Lecture amusante, ma foi, un peu
anarchique. Amitiés



Foumette 09/07/2012 09:40

Etant une jeune Foumette innocente, je ne sais pas si je vais supporter ce genre de lecture!!hihi Je rigole!!!
Le porno n'est pas ma tasse de thé mais je prends note...on ne sait jamais!!!!

Pierre faverolle 09/07/2012 21:36



On ne sait jamais !



Lystig 09/07/2012 06:35

oui ! ;)

Pierre faverolle 09/07/2012 21:35



comme les canaris



Lystig 08/07/2012 22:09

il m'a été proposé, je n'ai pas donné suite... trop cru, alors bof bof !

Pierre faverolle 09/07/2012 06:33



Bref, pout toi, c'est cuit !



Sharon 08/07/2012 20:35

Pas tenter. Ma pruderie légendaire refait surface.

Pierre faverolle 08/07/2012 21:04



Je comprends ! C'est cru



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories