Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 11:00

Golgotha.gifPetit roman par la taille mais grand voyage dans les bidonvilles de Buenos Aires pour cette histoire noire publiée aux éditions Asphalte.

Villa Scasso, à l'ouest de Buenos Aires. Un labyrinthe de ruelles et de murs de brique, un trou régi par ses propres lois. Ceci est l'histoire d'une vengeance dans une enclave sauvage contrôlée par la bande des Gamins ; l'histoire de flics qui vouent un culte à des images pieuses, de délinquants qui vénèrent San la Muerte, et d'une guerre urbaine sourde où ceux qui survivent, ceux qui tuent, finissent corrompus, asphyxiés par leurs propres péchés. Une fulgurante chronique de la violence.

Nous suivons l’enquête de deux policiers : Lagarto et Roman Calavera, à la recherche d’un assassin avorteur. Calavera a réussi à se sortir de Villa Scasso, mais est resté empli de rage et de brutalité. Lagarto refuse de se laisser aller à ses pulsions de violence et de vengeance. Dans ce quartier, on reconnaît les flics car ils ont les chaussures élimées, n’ayant pas assez d’argent pour s’en acheter une paire neuve.

Dans cette histoire, derrière cette ville connue de tous pour être le joyau de l’Argentine, il y règne un climat de violence décrit avec justesse dans les situations, les personnages ou les dialogues. Ecrit avec beaucoup de précision et de justesse, c’est un roman qui sent le sang, qui pue la merde, dans un monde qui n’a plus rien d’humain et où règne une seule loi : celle de la jungle.

Ce roman, aussi impressionnant que dégoûtant, est un petit bijou de noirceur couleur sang dont vous ne sortirez pas indemne, une sorte d’enfer d’où vous ne souhaiterez q’une chose : en sortir le plus vite possible comme les personnages principaux de ce roman. Un agréable moment de lecture pour un autre éclairage de l’Argentine urbaine, malgré des digressions déconcertantes au début et des dialogues un peu trop longs par la suite.

Au passage, ne ratez pas l'interview de Carlos Salem chez Entre deux noirs, qui signe aussi l'excellente préface de ce roman.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2011
commenter cet article

commentaires

gridou 04/03/2011 19:17


Je ne rate AUCUN article ! Je suis abonnée ;)


Pierre faverolle 04/03/2011 20:19



Prévois de mettre 19,5 euros de coté !



gridou 04/03/2011 17:54


Mais c'est vendredi ! Et c'est pas un livre de poche ! où va t'on , si Pierre (dit le metronome) change ses habitudes??...Je suis toute perdue.


Pierre faverolle 04/03/2011 19:06



Salut Gridou, tout d'abord merci pour l'entrée du salon du livre que je viens de recevoir (en même temps que le dernier Johan Theorin). Ensuite, pour ma défense, je dirai que c'est un livre au
format poche (1ère excuse), que je l'ai lu très vite (2ème excuse) et que j'ai trop d'articles en stock (3ème excuse). Est-ce que je suis pardonné ? Par conséquent, en ce moment, je m'attèle à
des pavés ... que je réserve plutôt pour les vacances. Au passage, ne rate pas l'article de dimanche ... un coup de coeur Black Novel !


A bientôt



Oncle Paul 04/03/2011 14:56


Bonjour Pierre
Ayant ce livre dans ma table de nuit, j'attends de l'avoir lu avant de lire ta chronique. J'espère que tu ne me voudras pas!
Amicalement


Pierre faverolle 04/03/2011 15:02



Salut Paul, comment pourrais je t'en vouloir ? je fais pareil avec tes articles quand j'ai prévu de lire le roman en question


A bientôt alors !



Bruno 04/03/2011 12:11


Comme aime à le dire parfois mon ami Pierre, je ne dirai qu'une chose: Vendu !


Pierre faverolle 04/03/2011 14:25



Salut Bruno, c'est quand même moins bien que Pars la nuit, même si ça vaut le détour. va jeter un oeil du coté du copain jeanjean qui est plus tranchant.


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories