Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 18:02

Et puis PauletteCe roman a été sélectionné dans la liste des romans pour Le meilleur roman français élu par le site Confidentielles.com, dont j’ai la chance de faire partie. Et même si ce n’est pas un thriller, ni même un polar, ce fut une lecture rafraichissante et optimiste.

Ferdinand est un retraité veuf qui vit à la campagne. Un soir, alors qu’il rentre en voiture chez lui, il manque d’écraser un chien. Il reconnait le chien de Marceline, une voisine à qui il n’a jamais adressé la parole. Il décide alors de le ramener. Arrivé chez Marceline, il la trouve inanimée sur son lit et ça sent le gaz. Il coupe alors le gaz et la ranime. Depuis qu’elle a perdu son chat, les souris mangent tout, même les tuyaux de gaz.

Marceline vit au village depuis six ans. C’est une femme modeste, discrète, originaire des pays de l’Est. Elle survit en vendant des fruits et des légumes au marché, qu’elle fait pousser dans son jardin.

Un soir, alors que Ludovic et Lucien, les deux petits fils de Ferdinand ont rejoint leur grand-père à vélo pendant que leurs parents s’occupaient d’un banquet, une tempête éclate. Le toit de Marceline rend l’âme, et les enfants proposent à Ferdinand de l’héberger. Après quelques hésitations, Marceline emménage. Puis, d’autres vont arriver chez ce paisible retraité dont la vie va être quelque peu chamboulée.

C'est un roman bien sympathique. C’est plus un roman campagnard, social et simple. Barbara Constantine, au travers d’une histoire simple d’un retraité qui vit sa petite vie tranquille, nous montre la vie simple des gens simples, les petits tracas quotidiens, les gros soucis du jour, les satisfactions qui donnent le sourire, les conflits entre générations qui n’engendrent pas de séquelles.

Je dois dire que le style de l’auteur est pour beaucoup dans le charme de ce roman, fait de petites phrases, de petites touches, comme on brosse une toile de peinture. Et si l’histoire n’était pas narrée au présent, ce qui m’a parfois gêné, j’ai apprécié l’optimisme qui se dégage de l’ensemble, cette joie de vivre, ce miroir de nos vies encombrées de petits problèmes insolubles et sans importance.

Ce roman est une lecture fort agréable, fort sympathique, qui changent des thrillers emplis de tueurs en série et de policiers alcooliques. C’est surtout un livre profondément humain, voire humaniste, avec ce petit je ne sais quoi dans le style qui fait que l’on pousse la lecture jusqu’au bout juste pour le plaisir de se faire raconter une bonne histoire de chronique familiale et pour le plaisir des mots. Mais, ce n’est pas un livre à réserver à ceux qui veulent du polar.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2012
commenter cet article

commentaires

Sharon 12/09/2012 21:58

Je ne suis pas méchante non plus, tu me connais, j'ai apprécié cette naïve bluette normande (toujours du point de vue du style).

Pierre faverolle 13/09/2012 06:31



Tiens, voilà, ce sont les mots justes que je n'ai pas su trouver ...



Sharon 12/09/2012 21:31

Je chroniquerai Mon papa, c'était toi ? car l'action se passe en Normandie (je ne me refais pas...). Les sacrifiés... ouille (très constructif comme commentaire). Juste avant, je l'avais déjà lu et
beaucoup aimé.

Pierre faverolle 12/09/2012 21:55



Finalement on est d'accord ... je ne suis pas normand. Pour mon papa c'était toi?, si j'avais une seule chose à dire, c'est que c'est écrit avec un style de supermarché ! mais comme je ne suis
pas méchant !


A bientôt



Sharon 11/09/2012 23:13

Je l'ai lu aussi, je n'ai pas encore rédigé mon avis (j'entasse avec allégresse les avis en retard). J'ai bien aimé ce livre, c'est certain.

Pierre faverolle 12/09/2012 21:26



J'ai bien aimé aussi, mais j'ai préféré Juste avant de Fanny Saintenoy et Au pays des kangourous de Gilles Paris. Par contre, Mon papa c'était toi ? et les sacrifiés ne sront pas chroniqués ...
pas aimés



Cathy 05/09/2012 22:53

Barbara Constantine c'est une vraie bulle d'oxygène.

Pierre faverolle 06/09/2012 06:30



Voilà !



Oncle Paul 05/09/2012 20:31

Bonjour ou plutôt Bonsoir Pierre
Je crois que les lecteurs ne lisent pas que du Polar... sauf ceux qui ne lisent que du Noir. Les chroniques dites rurales, quoique la solitude et les petits malheurs arrivent aussi en ville, sont
souvent passionnantes grâce au talent de l'auteur. Je me souviens par exemple de Charles Exbrayat qui écrivit des romans policiers humoristiques avec les Imogène ou Tarchinini, mais aussi des
romans émouvants comme Jules Matrat, Un jour elle s'en alla, Le château vert, Le sage de Sauvenat, qui n'ont rien à voir avec le genre policier et que j'ai aimé lire.
Amitiés

Pierre faverolle 05/09/2012 21:24



Salut Paul, j'ai trouvé ce livre attachant, avec ce petit quelque chose dans le style qui donne envie de continuer, car les mots sont justes et justement utilisés.


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories