Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 18:41

DélivranceAprès Miséricorde et Profanation, Délivrance est la troisième enquête du trio Carl Morck,  Hafez El Assad et Rose la secrétaire. Mais je devrais plutôt dire duo, car Rose, dès le début du roman, est en colère de ne pouvoir poursuivre le décodage d’une mystérieuse lettre. Elle part donc et laisse sa place à sa sœur Yrsa, toute aussi déjantée. Ah, pardon, vous ne savez pas de quelle lettre je parle ?

A Wick, en Ecosse, une bouteille jetée à la mer atterrit entre les mains d’un policier qui, par inadvertance, va la laisser trainer sur un rebord de fenêtre. Sa remplaçante va ainsi en hériter et découvrir dans ladite bouteille, un message d’appel au secours, écrit avec du sang et en Danois. Après tant de temps, le message a été partiellement effacé, mais quelques lettres sont encore lisibles : Au secours !

Le message va donc arriver au Département V, celui dirigé par Carl Morck, dont la mission est de résoudre d’anciens dossiers pas encore classés. Carl n’y croit pas du tout, mais Hafez et Rose cherchent à résoudre ce puzzle. C’est lors d’une de leurs disputes que Rose décide de s’en aller, et de laisser sa place à Yrsa. Ils réalisent rapidement que le message a été écrit par un jeune garçon, enlevé avec son frère dans les années 90. Et il semble bien que le meurtrier soit encore en activité : deux enfants viennent d’être enlevés.

Déjà à la lecture de Miséricorde, j’avais beaucoup aimé la façon dont Jussi Adler Olsen avait de faire vivre ses personnages. C’est donc avec un énorme plaisir que j’ai retrouvé Carl et ses deux coéquipiers. Bien que je n’aie pas (encore) lu Profanation, les qualités de narration sont toujours aussi plaisantes. L’enquête avance lentement, certes, mais avec une rigueur et une application méthodique que le lecteur a l’impression de mener lui-même l’enquête.

L’aspect dont je ne me rappelle pas, ou qui est plus présent ici, c’est le décalage des situations et des dialogues dans l’équipe de Carl, qui font que le début du bouquin s’avale très vite avec un grand sourire aux lèvres. On retrouve aussi Carl, en proie avec ses démons (c’est quelqu’un qui n’a pas vraiment envie de travailler, qui est poussé par son équipe), et avec ses problèmes personnels (sa femme qui parle de revenir, son collègue et ami paraplégique qui débarque chez lui). Hafez s’avère, lui, plus mystérieux que jamais. On n’en saura pas plus sur ce syrien, mais quelques scènes laissent planer un brouillard quant à sa véritable identité et ses motivations et actions hors du travail. Il y a de quoi alimenter les prochaines enquêtes. Enfin, nous avons perdu Rose, mais on n’y a pas perdu au change. Yrsa, sa sœur jumelle, est tout aussi déchainée et déjantée. Les personnages étaient une des grandes qualités de Miséricorde, c’est encore une des forces de ce livre.

Et l’enquête, me direz-vous ? Certains pourront reprocher le rythme lent du livre, mais il faut plutôt ressortir la grande qualité de l’intrigue et sa parfaite logique. L’enquête avance avec une grande rigueur, et on n’y trouve aucun indice tombé du ciel. A tel point que l’on a l’impression de réaliser l’enquête avec Carl lui-même. La psychologie du tueur est de la même façon parfaitement analysée, grâce aux chapitres intercalés qui vont détailler à la fois son passé, ses actes présents et les personnes qui le rencontrent au jour le jour.

Cela donne un roman complet, exemplaire qui se positionne comme un roman promis à un grand succès public, ce qui est amplement mérité tant ce livre est passionnant et remarquablement bien fait. Indubitablement, Délivrance se positionne comme un divertissement haut de gamme en ce début d’année 2013.

A noter qie Miséricorde vient de sortir en version poche au Livre de poche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2013
commenter cet article

commentaires

Pyrausta 07/02/2013 10:50

Comme toi j'ai beaucoup aimé.J'ai lu les trois et cet opus a réussi à encore me surprendre.On sent que l'auteur a plein de projets pour ces personnages et c'est avec un vrai plaisir que j'attends
le 4ème tome.
La construction est parfaite, maîtrisée, l'humour plaisant et la critique de la société Danoise et Suédoise affleure sans être trop lourde.Que demander de plus?

Pierre faverolle 07/02/2013 20:57



Salut Purausta, j'ai lu ton billet et nous sommes d'accord. D'ailleurs de nombreux blogueurs en ont fait leur coup de coeur. Il faut que je lise Profanation !


A bientôt



Foumette 14/01/2013 22:16

J'en tremble d'envie!!!!

Pierre faverolle 15/01/2013 06:27



YES



Foumette 13/01/2013 21:53

Tu n'es pas honteux??? hihihihi Me tenter à vider mon compte en banque!!!! Que ferai-je sans le sou moi??? T'inquiète...je rigole...j'adore ça!!!! Tu peux continuer mais pas trop trop souvent non
plus!!! Bisous

Pierre faverolle 14/01/2013 06:29



Là, ça va être dur, il va y avoir au moins une dizaine de ten tations auxquelles on ne peut résister !



Foumette 13/01/2013 09:45

J'avais adoré le premier...et je sens bien un achat futur pour le deuxième et celui-ci. Une fois de plus tu me tentes... Merci Pierre. Bisous

Pierre faverolle 13/01/2013 20:55



J'adore ça, te tenter ! BIZ



Jean 12/01/2013 17:20

Une bien belle et bonne chronique, Pierre.

J'imagine qu'il est préférable de commencer par "Miséricorde" qui, si j'ai bien lu, est sorti en poche. Tu confirmes ?

Pierre faverolle 12/01/2013 19:13



Salut mon ami, je confirme et je file voir ton article sur une femme seule qui fut un coup de coeur pour moi.


A bientôt



Lystig 11/01/2013 14:27

meilleur que le premier !
le second n'est pas encore lu !
j'ajoute le lien vers ton billet !

Pierre faverolle 11/01/2013 20:39



Merci, on est totalement d'accord ! et les avis commencent à tomber avec les mêmes louanges.


A bientôt



keisha 11/01/2013 13:40

Parfait billet! Sauf que je n'ai pas souffert de la lenteur, je dirais plutôt bonne mise en place de l'intrigue. Premier contact avec l'auteur, mais si un autre tome me tombe sous la main, je
réserve le temps!

Pierre faverolle 11/01/2013 20:37



Tu as raison, le terme lenteur n'est pas péjoratif, c'est juste pour signaler que ceux qui cherchent de l'action et de l'hémoglobine risquent d'être déçus ou découvrir un auteur, qui sait ?Faut
que je lise Profanation !


A bientôt



La petite souris 09/01/2013 21:03

je viens tout juste d'acheter le précédent roman qui vient de sortir en poche, s'il me convainc je pense que j'acheterai celui ci que tu nous recommandes.

Pierre faverolle 10/01/2013 06:27



Salut Mon ami, je préfère celui ci qui me parait plus abouti


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories