Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 18:13

De chacun selon sa haineAprès l’excellent Letal rock, j’étais curieux de lire le nouvel opus de Maurice Zytlicki. Avec une quatrième de couverture comme cela, cela ne pouvait qu’être alléchant, et cette lecture le fut à beaucoup d’égard.

De nos jours, entre Toulouse, Paris et Lyon. Deux corps sont retrouvés égorgés chez eux à Toulouse ; deux professeurs qui avaient une vie sans problèmes. Le capitaine Leïla Hilmi est chargée de l’enquête. Et les pistes ne mènent nulle part, jusqu’à un communiqué provenant d’un mystérieux groupuscule appelé le CLN ne vienne mettre le feu aux poudres.

Le CLN, ou Comité Louis Negrette, du nom d’un ouvrier plombier qui fut tabassé à mort alors qu’il venait réparer un dégât des eaux dans une cité, revendique la résistance contre l’invasion des non-français. Se positionnant comme une force de libération de la république, ses communications sont inspirées de tous les groupes opprimés que l’histoire a connus de l’Algérie à l’Indochine ou la Yougoslavie, et ses actes terroristes vont aller crescendo dans la violence.

Ces actes vont rompre le fragile équilibre de la société, et trouver des échos dramatiques aussi bien auprès des immigrés intégrés que des Français qui se sentent en danger. Le message porte d’autant mieux qu’il ne revendique aucun message extrémiste raciste, et qu’il veut rassembler ceux qui croient à la suprématie de la nation et de la République. Quoi de mieux pour fédérer que de demander une réaction du peuple devant une invasion ? Le pays va alors sombrer dans le chaos.

Si vous ne connaissez pas Maurice Zytnicki, autant que vous sachiez que le personnage de flic est au centre de la trame, mais que Leïla est en fait un personnage secondaire. Comme dans Letal Rock, la place est laissée au CLN et à ses membres actifs, tous affublés de noms de code allant de Marsouin à Melchior en passant par Clémentine ou José Luis. Ils sont tous d’origine sociale différente, mais ont tous un idéal commun, cette idéologie d’opprimés, qui va mener au chaos.

J’aurais tant aimé donner un coup de cœur à ce roman, tant il y a des scènes tout bonnement hallucinantes, telles les scènes d’après attentats où, sans faire d’esbroufe, on découvre les lieux balayés par les idées destructrices de ce petit comité, ou bien les luttes intestines entre les membres qui cherchent qui à monter dans la hiérarchie, qui à se faire bien voir du chef. La psychologie des personnages est redoutablement bien fouillée, même si parfois, je l’ai trouvée un peu trop descriptive.

Ou encore, je peux citer ces scènes de discussion entre Leïla Hilmi, d’origine turque, et son père sur l’intégration des étrangers. Leïla croit à l’impossible, juste parce qu’elle a des amis français, qu’elle fait partie de la police, qu’elle se sent bien dans ce pays. Son père, lui, a perdu ses illusions, sans pour autant faire de manifestation ; il sait que quoi qu’il fasse, il ne sera jamais accepté, il ne sera jamais français. J’ai trouvé ces scènes poignantes, incroyablement et émotionnellement fortes.

Le seul bémol, ce sont ces scènes de discussion ou de négociation entre les membres du CLN pour savoir quelle cible ils vont prendre, ou comment ils vont s’y prendre, qui m’ont paru longues. Et puis, le CLN étant organisé en branches indépendantes, la branche parisienne est en concurrence avec celle de Lyon. Mais on ne voit jamais les gens de Lyon apparaître dans le roman.

Ce sont de petits détails qui ne gênent pas la lecture mais qui font que ce roman n’est qu’un très bon polar, alors que j’aurais aimé plus. Cette peinture de la société, où les dirigeants tirent sur une corde déjà tendue à l’extrême, se révèle être une bonne réflexion en même temps qu’un cauchemar. Et en refermant le livre, on regarde cet édifice s’écrouler, que l’on a mis tant d’années à construire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2012
commenter cet article

commentaires

B&G Equipment 07/10/2014 14:27

After reading this whole article I came into the conclusion that the Maurice Zytlicki is with yet another powerful mind breaker. It is said that the latest one is more powerful in characterization than the previous Letal rock.

jj15 11/04/2012 12:14

Très bon article ! Vous m'avez donné envie de lire cet auteur et j'ai beaucoup aimé. Je ne suis cependant pas d'accord avec vous : la description des réunions contribuent à l'approfondissement
psychologique des personnages rendant le roman passionnant. Et le suspens n'est pourtant pas délaissé au profit de la description. C'est bien simple, je n'ai pas lâché le livre de la première à la
dernière page !!
Merci pour ce conseil et je vais de ce pas lire les précédents opus de cet auteur prometteur.

Jean-Jacques

Pierre faverolle 11/04/2012 21:31



Bonsoir Jean Jacques, je suis heureux que vous ayez aimé le livre, qui m'a donné des sueurs dans le dos. N'hésitez pas à en parler autour de vous. En ce qui concerne les descriptions des
réunions, ce n'était que mon ressenti, et je suis d'accord qu'elles participent à la psychologie des personnages. Merci d'être passé, ce genre de message me fait énormément plaisir


A bientôt



Jeanmi 12/03/2012 22:58

Voilà un article clair et qui incite à la lecture, bravo !

Pierre faverolle 13/03/2012 06:30



Merci du compliment !


A bientôt



dominque 12/03/2012 09:19

ah zob j'ai bien aimé amanda

Pierre faverolle 12/03/2012 20:46



En fait, j'en attendais probavlement trop, à cause de la quatrième de couverture. Tout me semble survolé. Et puis le style est plat, digne du BEPC ... pardon, du brevet des collèges. Bon, je le
finis ce soir, quand même



holden 11/03/2012 23:05

amanda coetze, j"attend ton avis, dis moi chouchou, tu va a lyon ou pas

Pierre faverolle 12/03/2012 06:33



Pour Amanda Coetzee, je suis très déçu et j'ai dépassé la moitié. Pour lyon, j'y serais samedi. On se verra là bas !


Amitiés et à bientôt



La petite souris 11/03/2012 20:49

je ne connais pas du tout l'auteur! c'est édité chez qui?

Pierre faverolle 11/03/2012 20:53



Salut Petite souris, C'est édité chez les éditions Loubatières. Si tu veux, je te les amène à Lyon. Tu me fais un mail au cas où ...


A bientôt mon ami !



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories