Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 19:17

Brooklyn requiemAllez, hop ! C'est reparti pour une deuxième année de Black Novel. Et on commence par du lourd. Le dernier Ken Bruen, dont je suis fan, dont je lis tous les livres, est une vraie bombe, une folie dopée à l'adrénaline.

Matt O'Shea est Guarda à Galway en Irlande. Mais ce qui le frustre, c'est que les guardai n'ont pas d'armes. Ils ont juste droit à une matraque. Alors quand la police américaine et la police irlandaise proposent un échange d'une vingtaine de policiers entre leurs deux services, Matt fait un chantage auprès d'une personne haut placée pour obtenir sa mutation à New York.

Il se retrouve donc à New York à faire équipe avec Kurt Browski dit Barka, car il cache une barre dans sa manche, et n'hésite pas à en faire usage pour arrêter les truands. Barka a une soeur attardée, et il l'a placée dans un établissement spécialisé privé. Mais cela coûte horriblement cher, et, quand il est approché par un malfrat du nom de Morronni, il accepte de vendre son âme au diable en échange de renseignements qui premettraient à Morronni de ne pas être inquiété par la police. En plus d'être un chien sans limites.

Lors d'une intervention pour "calmer" un mari qui tape sa femme, Matt O'Shea tue un homme qui s'apprêtait à descendre Barka. A partir de là, Barka commence à apprécier Shea et lui dévoile petit à petit ses combines et sa vie. Il va même jusqu'à lui présenter sa soeur. Matt, lui, reste un peu à l'écart car il a un problème : Il viole et étrangle les femmes avec un long cou blanc et pur.

Imaginez Jack Taylor croisé avec le psychopathe de Au-delà du mal ou de n’importe quel psychopathe. Cela donne un mélange aussi explosif que nitro et glycérine ou de Tri-nitro et Toluène. Bon, d’accord, c’est facile ! Mais voilà un bouquin qui va à cent à l’heure, du début à la fin. Et on retrouve tout ce qu’on aime chez Bruen : cette facilité à écrire des histoires, ces personnages explosés et hargneux, ces dialogues brillants et pleins d’humour.

Ken Bruen fait encore mouche, et pourtant, j’avais un peu d’appréhension en attaquant ce livre. Autant il est génial dans ses cycles Jack Taylor et R&B, autant ses livres « orphelins » m’avaient moins convaincu. Là, dès les premières pages, on est pris dans l’ouragan, retrouvant toute la hargne, toute la morve, toute la démesure que l’on peut trouver chez Jack Taylor. 

Et ça marche, ou plutôt nous, pauvres lecteurs, nous courons. D’ailleurs, pas besoin d’être très endurant pour avaler ces 300 pages, car c’est bouclé en trois heures, trois petites heures de pur bonheur, de pure jouissance. Et c’est le seul reproche que je ferai à ce livre : Je l’ai lu trop vite. Mais quelle plaisir !

Alors, ceux qui n’aiment pas Ken Bruen diront que c’est du léger, que ça n’apporte rien, que c’est du déjà vu. Oui, mais avec du style ! Ken Bruen est un des auteurs les plus doués de sa génération, je le dis, je le répète et je continuerai à le répéter tant que ses livres seront à ce niveau et tant que vous, humbles visiteurs de Black Novel, vous n’aurez pas compris. Avec toute la quantité de nouveautés de polars qui sortent par an, il nous sort un voire deux excellents bouquins. Pourrez-vous continuer à passer à côté de ce phénomène qu’est Bruen encore longtemps ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2010
commenter cet article

commentaires

Sharon 20/08/2013 15:52

Je n'ai pas encore lu ce titre... mais je ne tarderai pas à le faire ! J'adore cet auteur.

Pierre FAVEROLLE 20/08/2013 17:50

Ce titre est superbe ! peut-être existe-t-il en poche depuis le temps ...

Richard 05/05/2010 21:30


Déjà amateur de Bruen ... je cours chercher ce bouquin !!!
Merci !!!
Bonne soirée


Pierre faverolle 06/05/2010 11:08



Tu ne seras pas déçu ... enfin j'espère !


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories