Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 20:10

Aux malheurs des damesPour cette deuxième lecture de la sélection printemps de Polar SNCF, je dois dire que celle-ci est une découverte. Je ne connaissais ni l’auteur, ni la maison d’édition. Seul le sujet me l’a fait choisir, et c’était une bonne pioche.

Tout débute avec Violette Margelin qui a disparu depuis quelques jours. Elle est caissière au marché Saint Pierre, ce grand magasin situé sur la butte Montmartre qui est spécialisé dans la vente de tissus de tous types. Au bout de six jours de captivité, elle est rejointe en captivité par une autre caissière, Marianne.

Pour remplacer Violette, Rebecca Levasseur se fait embaucher au marché Saint Pierre. Elle est étudiante en sociologie, et obtient le droit "d'aller sur le terrain" par son chef. Ses capacités de sociologue lui permettent de se lier facilement avec les autres. En plus, elle est passionnée par les mystères et les enquêtes. Elle va essayer de comprendre ce qui se passe. Elle s'aperçoit que le marché Saint Pierre est miné par des actes criminels, tels des poupées percées d'aiguilles, de fausses alertes incendie ou des lettres de menace.

Il y a aussi Thomas Klein, lieutenant de police qui est chargé de cette enquête, car elle n'intéresse personne. C'est un provincial qui a pris ce poste, car c'est le premier concours administratif qu'il a réussit. Mais, au fond de lui, il n'aime ni son métier, ni Paris. Et il a du mal à comprendre ce qui se passe tant les pistes et les hypothèses peuvent être nombreuses.

Ce roman de Lalie Walker est très attachant à plusieurs égards. D'un point de vue personnel, il se passe dans le quartier de mon enfance, et de par la qualité de l'écriture, on a l'impression de voir, sentir et vivre au milieu de ce microcosme qu'est le quartier de la Butte Montmartre. Ce roman est bigrement bien écrit, et il doit avoir fait l'objet d'un sacré travail pour arriver à cette fluidité. Et ce n'est pas la seule qualité du livre, loin de là.

Ce livre regorge de personnages, ni gentils, ni méchants, juste humains. J'en ai cité quatre ou cinq dans mon résumé, mais j'aurais pu rajouter les frères Michel, propriétaires du marché Saint Pierre, ou Léon, l'amoureux de Violette, ou les joueurs de poker comme Lucas, ou bien Ange, le bellatre et ami d'un des frères Michel. C'est un vrai tour de force de faire vivre tant de personnages en seulement 270 pages.

Enfin, les codes du roman "policier" ou d'enquête sont explosés. La structure du roman ne suit pas une enquête mais passe d'un personnage à l'autre. On n'est jamais perdu, car lalie Walker nous mène par le bout du nez, nous manipule pour avancer sans qu'il y ait réellement un héros qui sorte de l'histoire, juste en suivant les aventures de notre dizaine de protagonistes. L'ensemble est très agréable à lire, passionnant et surtout impressionnant de maîtrise.

Alors qui veut s'en prendre au marché Saint Pierre ? Vous ne le saurez que dans les toutes dernières pages. Car, une fois encore, Polar SNCF m'aura fait découvrir un auteur qui a d'énormes qualités de conteuse, et qui a écrit un superbe livre que vous vous devez de lire.

Partager cet article
Repost0

commentaires

fersenette 16/04/2010 16:45


Je me dois bien sûr de tout lire avant de donner mon avis, et bien sûr aussi que personne ne doit régenter la création littéraire. Pour autant, je ne suis qu'à la moitié du roman et pas aussi
enthousiaste que toi. Juste pour dire que, jusque là, je comprends que les propriétaires du marché SP soient colère ... (!)


Pierre faverolle 16/04/2010 18:34



That's just entertainment, comme dirait un groupe anglais dont je ne me rappelle plus le nom, pour simplement parler de l'affaire en cours.


J'ai passé un vrai bon moment dans ce quartier qui m'est cher. Après, j'ai aussi aimé la construction / déconstruction du roman. On a l'impression qu'il n'y a pas de héros, on avance dans
l'ambiance, avec plein de personnages très vivants. J'en garde un très bon souvenir. Et comme je l'ai dit récemment dans une réponse à un commentaire : Heureusement, chacun a un avis. Je souhaite
sincèrement que tu passes un bon moment de lecture, et que je ne suis pas la cause de ta (petite) déception.



fersenette 13/03/2010 22:11


Un roman très très tentant! J'ai ouïe dire de l'attaque par l'enseigne qui ne cherche qu'à faire parler d'elle à mon avis. Dommage, car ce roman voué au succès était une sympathique publicité en
soi.


Pierre faverolle 14/03/2010 08:23


Tu peux y aller. Un roman très agréable, avec une construction originale, au sens où il n'y a pas réellement de héros. L'histoire se déroule tranquillement. Vraiment un bon moment de lecture. Pour
le procès, je n'en dirai pas plus, voir mes réponses aux commentaires précédents.


Claude LE NOCHER 12/03/2010 09:04


On espère tous, mon cher Pierre, que nombreux seront les votants qui permettront à Lalie Walker d'accéder en finale du Prix SNCF du polar (puis de gagner ce Prix ?). Elle mérite cette
reconnaissance pour une fiction de cette qualité.

(@ Alain : oui, Pierre fait partie des multiples visiteurs d'Action-Suspense qui ont apporté leur soutien à Lalie - ici :
http://action-suspense.over-blog.com/article-lalie-walker-face-au-proces-de-la-fiction-46027052-comments.html#anchorComment )


Pierre faverolle 12/03/2010 09:45


Je suis en cours de kadogos, alors la lutte va être difficile pour Lalie. Merci pour la réponse à Alain. Et bon week end !


alain 11/03/2010 22:06


Sais tu que Lalie Walker est attaquée par les propriétaires du marché St Pierre pour ce livre? http://www.laliewalker.com/


Pierre faverolle 12/03/2010 09:44


Oui je sais. J'avais d'ailleurs apporté mon soutien sur le blog de Claude Le Nocher et sur celui de Lalie. Si je n'en parle pas dans mon article, c'est juste que j'essaie de ne pas mettre d'avis
personnels qui pourraient influencer l'avis sur le livre. Je veux ne parler que de roman noir ici.
Ceci dit, je ne comprends pas ce procès si ce n'est que tout est bon pour récupérer de l'argent. Bon courage Lalie !


Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories