Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 19:57

Au lieu dit noir étangCoup de cœur ! Thomas H. Cook, vous le savez, est un de mes auteurs favoris. Parce qu’il fouille des thèmes qui me sont chers, parce que ses intrigues sont subtiles, parce que son style est fluide, parce que … Voici son dernier en date :
Dans les années 20, à Chatham, la vie était tellement tranquille. Henri Griswald se rappelle cette petite ville, l’école de garçons que son père Arthur a créée, le grand lac qui s’appelle Noir-Etang, et le drame qui a à jamais changé la ville, les gens, mais aussi sa vision et sa philosophie sur le monde. Tout a commencé en cette année 1926, quand Melle Channing est descendue du bus à Chatham.
Mlle Elizabeth Channing est une jeune femme qui vient pour occuper le poste de professeur d’arts plastiques. Outre qu’elle est très belle, sa façon de s’habiller très élégante et ses attitudes de distance et d’empathie font que Henry, jeune adolescent de 11 ans, va tomber sous le charme. Comme son père veut bien l’accueillir et l’aider à s’installer dans la petite maison près du lac Noir-Etang, Henry va le suivre et être souvent avec Mlle Channing.
Elle va ainsi lui raconter sa jeunesse, son éducation, ayant été éduquée par son père lors de voyages en Europe. Henry se sent enfermé dans sa petite ville de Chatham, et ne pense qu’a vivre ses rêves les plus fous. Il se met à détester son environnement, sa vielle ses parents pour leur petitesse d’esprit, et de nombreux habitants tombent sous le charme de Mlle Channing, dont M. Reed, lui aussi professeur à l’école de garçons.
Pour tout vous dire, à force de lire les romans de Thomas H.Cook, je commence à m’habituer à son style, à sa construction. Et le début du roman m’a un peu déçu, au sens où j’avais l’impression de lire Les leçons du mal. J’ai mis un peu de temps à me plonger dans cette intrigue, mais, à force d’amonceler les petites scènes du présent, enchevêtrées aux scènes du passé, Thomas H. Cook m’a à nouveau enthousiasmé et emporté jusqu’à une fin qui est tout bonnement extraordinairement géniale.
Comme d’habitude, il y a un homme, qui revient sur son passé, qui détaille son passé, qui dissèque les lieux, les attitudes, les gestes si petits qu’ils paraissent insignifiants, les paroles sans prétention mais si lourdes de conséquence au bout du compte, avec toujours cette finesse d’analyse dans les motivations des uns et des autres. Quel savoir faire impressionnant !
Thomas H. Cook y creuse, y questionne la force des institutions, la bêtise des a priori, l’injustice de la justice, l’idiotie des gens bien pensants au travers d’un adolescent qui s’ouvre au monde, qui croit découvrir la vérité alors qu’elle n’est que sa vérité avec les seuls éléments qu’il voit, qu’il ressent et l’expérience qu’il ressent. C’est un roman qui va toucher tout le monde, même s’il se passe dans les années 20 et que les mœurs ont évolué.
Une nouvelle fois, Thomas H. Cook fait mouche par sa construction, sa fluidité, son intelligence, ses personnages. Qui ne va pas craquer devant Mlle Channing, qui ne va pas se reconnaître devant Henry, qui ne va pas excuser Arthur devant ses non dits, qui ne va pas détester Me Parsons le procureur aveuglé par ses convictions ? Qui ne va pas adorer ce roman d’un souffle épique impressionnant ? Ce n’est pas parce que c’est un roman de Thomas H. Cook que je lui mets un coup de cœur, c’est parce que c’est un formidable roman, qui mérite de devenir un classique de la littérature … tout court. Grandiose !

Un grand merci à Richard qui m'a offert ce roman !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2012
commenter cet article

commentaires

sophie 12/07/2012 09:48

rebonjour Pierre, je viens lire ton article sur ce livre que j'ai adoré, je partage totalement ton avis, c'est un grand livre, ambitieux et pourtant très accessible...je ne connaissais pas cet
auteur, et j'ai envie de mieux le découvrir...tu conseillerais quoi comme prochaine lecture?

Pierre faverolle 12/07/2012 20:51



Les feuilles mortes, sans hésiter. Puis Mémoire assassine. Tu trouveras beaucoup de chroniques de Thomas Cook ici. Forcément, j'adore.


A bientôt



Cajou 23/04/2012 13:00

Mouais. Je te disais il y a quelques minutes sur "L'apparence de la chair" que je résistais encore à celui-ci. C'était AVANT que je relise ce billet. Ayé j'ai cliqué sur "valider", je vais le
recevoir dans 2 jours.
Je suis faible ^^
Biz !

Pierre faverolle 23/04/2012 16:59



Tu vas adorer!



Joanna 17/03/2012 15:01

C'est grâce à Cajou que je découvre ton blog via cet avis, et hop direct dans ma wish-list, ce roman a l'air génial!

Pierre faverolle 17/03/2012 17:55



Heureux de t'accueilir ici, Joanna. J'adore ce qu'écrit Thomas Cook. Celui ci est génial et rejoint les 2 autres coups de coeur pour cet auteur à savoir : Les feuilles mortes et Mémoire
assassine. Donc, si tu aimes, tu auras 2 autres livres tout aussi géniaux à lire ensuite. Ceci dit, ses derniers livres sont vraiment le top en terme de polar "littéraire" avec une manipulation
du lecteur assez incroyable !


A bientôt donc ...



Claude LE NOCHER 02/02/2012 20:25

Oh, mon Pierre, qu'esse je t'avais prédit ? Hypnotisés par l'écriture de Thomas H.Cook, par la subtilité de la construction de ses intrigues ! Megan Abbott et lui, le couple des meilleurs parmi les
meilleurs.
Amitiés.

Pierre faverolle 02/02/2012 20:57



Salut Claude, quand tu es prêt à créer l'association des fans de Cook et Abbott, je te rejoins en tant que trésorier ... euh attends, c'est quoi le poste où il n'y a rien à faire ? Ah oui,
président, voilà, je veux être président !


Toute ressemblance ...


A bientôt



Marc Lefrançois 02/02/2012 10:31

Ouah, ça c'est une critique qui donne envie de le lire! Bon, je n'ai plus qu'à retourner, encore une fois, voir mon libraire!

Pierre faverolle 02/02/2012 20:51



Salut Marc, J'ai décidé de ruiner mes lecteurs ! et ça ne fait que commencer !


A bientôt



Foumette 01/02/2012 23:12

Moi qui voulait faire quelques économies pour acheter des livres alléchants qui sortent en mars...ben...c'est foutu!!! Je rigole...son achat était prévu mais pas de suite, en te lisant...je n'ai
qu'une seule envie l'avoir le plus rapidement possible! Encore une fois, j'admire ta chronique! Je te remercie de m'avoir fait découvrir cet auteur que j'apprécie de plus en plus....

Pierre faverolle 02/02/2012 06:36



Merci beaucoup; A bientôt pour en parler



Ys 01/02/2012 22:13

Ah la la, tu enfonces le clou ! J'ai écouté un épisode de "Cercle polar" qui en parlait : ils ont beaucoup aimé aussi et m'ont mis l'eau à la bouche.

Pierre faverolle 02/02/2012 06:35



Salut Ys, ce roman fait partie de mes préférés ! Excellent !


A bientôt



Cajou 01/02/2012 21:55

Wow ! Ça c'est un billet enthousiaste.. enflammé même ! Et comment on résiste après ça ! Tu es vraiment La Peste ET Le Choléra réunis pour ma PAL !
Merci pour la découverte :)

Pierre faverolle 01/02/2012 22:11



Je suis un fan de Thomas Cook depuis Les feuilles mortes. Chaque, je me fais avoir et la fin de celui ci est époustouflante comme tout le bouquin. C'est un remarquable auteur !


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories