Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 19:21

Jo Nesbo fait partie de ces auteurs dont j’achète chaque nouveauté dès qu’elle sort. Pas forcément pour la lire dès que je l’ai, mais juste pour avoir le livre … en stock. Je l’avais découvert avec l’étoile du diable, fantastique enquête du cycle Harry Hole. Puis, Le sauveur, qui est une super course contre la montre. Et j’avais été un peu déçu par le bonhomme de neige car il donnait l’impression de multiplier les fausses pistes et j’avais trouvé cela un peu lassant. Voici donc Chasseurs de têtes, où Jo Nesbo met de coté son personnage fétiche.

Roger Brown est un chasseur de têtes, le meilleur dans son domaine. Il n’a pas son pareil pour dénicher le bon candidat à un futur poste de direction. Il est marié à Diana, dont il est amoureux, et ne lésine pas à céder à tous ses caprices onéreux, et va même jusqu ‘à lui offrir une galerie de peinture. Pour se sortir de sa faillite, il a une méthode originale : il vole les œuvres détenues par les candidats qu’il reçoit en entretien. Sa petite mécanique déraille quand il tombe sur Clas Greve qui a chez lui un Rubens, et que Clas est un ancien commando qui ne va pas se laisser faire … si l’on peut dire.

Jo Nesbo abandonne donc provisoirement ( ?) son personnage fétiche de Harry Hole pour un chasseur de têtes détestable au possible. Cet homme n’a aucune morale autre que son propre plaisir. Jamais il ne remet en cause, ni ses actes, ni son mode de vie. Et son travail est finalement à l’image de son caractère qui est de vouloir manipuler les gens. Dans un monde sans humanité, on devient inhumain.

Jo Nesbo déroule son histoire avec une redoutable efficacité, avec un style un peu plus direct que dans ses précédents volumes, pour le plaisir du lecteur. Cela pourrait en faire un livre comme les autres sans l’humour de certaines scènes, qui sont très bien amenées, pour finir par des scènes dantesques à la limite du burlesque. Je me suis cru par moment dans les meilleurs romans de Westlake, c’est dire ! Et il ne faut pas rater l’interview de l’inspecteur de police à la fin qui est obligé de trouver des explications à toutes ces situations abracadabrantes.

Certes, ce n’est pas un chef d’œuvre, ni le meilleur Nesbo, mais j’y ai pris beaucoup de plaisir. Les fans de Harry Hole seront peut-être déçus, les fans de Jo Nesbo découvriront une autre facette de cet auteur, les autres passeront un bon moment.

D’autres avis sont disponibles sur la toile :

Actu du noir : link

Moisson noire :link

Carnets noirs : link

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2009
commenter cet article

commentaires

Aurore 01/09/2009 16:01

Comme d'autres, ce dernier Nesbo m'a déçue. Roger est trop froid et rien n'aide pour qu'il devienne attachant (certes ce n'est pas le but et pour le coup c'est très réussi). Mais c'est aussi pour cela que certains ont aimés! Un joli retournement vers la fin, mais ce Chasseur de tête ne laissera pas un grand souvenir...

Pierre faverolle 01/09/2009 21:50


Je l'ai trouvé comme beaucoup de gens que je rencontre à mon boulot. Donc, cela m'a forcément frappé. Je le trouve bigrement réel et ancré dans le quotidien des entreprises d'aujourd'hui.


Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories