Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 17:00

Tout commence avec l’évasion d’un terroriste allemand. Kyra fait partie du commando qui réussit cette opération. Elle l’a fait car elle est amoureuse de Udo. Suite à cette évasion, Kyra va donc aller de planque en planque pour éviter la police, de ville en ville. Mais son obsession, le but de sa vie, c’est de retrouver Udo. Car il est son seul et unique amour.

Le synopsis de cette histoire est simple. Donc, l’intérêt de ce roman ne réside pas là. On suit plutôt cette histoire avec une vraie passion pour l’écriture de Anne Secret. C’est incroyable comment c’est dépouillé. Aucun artifice, aucun effet facile de style, juste une précision dans les décors et les sentiments. Par moments, c’est tellement simple que c’en est beau.

Jamais je n’ai ressenti de lassitude devant la fuite en avant de Kyra. C’est la quête de l’impossible, un livre sur la solitude, sur la fuite d’elle-même, sur sa capacité à s’en sortir, à oublier l’homme. Kyra est une jeune femme avec une cicatrice qui ne veut pas se refermer car elle ne veut pas qu’elle se referme. Tous les endroits, toutes les choses lui rappellent ses moments passés avec Udo. En lisant ce roman, on imagine bien Anne Secret cherchant la perfection des mots, la puissance de la phrase parfaite sans digression.

Maître Marc Villard résume cela en quatrième de couverture : « Anne Secret, dépositaire inspirée d’une écriture du comportement, évite les afféteries stylistiques et le pathos encombrant. Nous sommes dans le factuel, la fuite, la naissance du désespoir au centre de paysages noyés, de contacts improbables, de manipulations désinvoltes ». Pas de commentaires.

Les villas rouges n’est pas une enquête policière, pas un polar, pas un thriller, mais un roman noir, un très bon roman noir qui explore l’âme perdue d’une jeune femme seule, qui se raccroche à l’espoir d’un amour impossible.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2009
commenter cet article

commentaires

cynic63 20/06/2009 11:49

Je ne suis pas si cynique que ça (clin d'oeil à Philippe...).
Pierre, je ne dis pas que l'histoire est trop simpliste. Je voulais dire que c'était un peu "survolé" et surtout qu'on ne sait pas très bien où cela nous mène. Pour finir, je n'ai aucune réserve sur le style d'Anne Secret: j'ai vraiment adoré son écriture. Là-dessus, il semble qu'on se retrouve, les enthousiastes et les dubitatifs.
A plus tard

Pierre faverolle 20/06/2009 13:51


OK.


alain 19/06/2009 22:01

J'ai aussi beaucoup aimé

Pierre faverolle 20/06/2009 10:17


Merci de la réponse


jeanjean 19/06/2009 21:46

j'ai entendu beaucoup de bien de ce roman, notamment sur le site de Marc Villard je crois et sur celui du Vent sombre (qui souffle jusqu'ici à ce que je vois !). Ton billet va dans ce sens, faut que j'essaye ce bouquin.
Bonne continuation pour ce (nouveau) blog ! @+

Pierre faverolle 20/06/2009 10:16


Merci. Les avis sont partagés. Cynic63 a aimé l'écriture mais pas l'histoire trop simpliste. Alors, bonne lecture et merci


Le vent sombre 19/06/2009 21:25

Eh bien moi, contrairement à ce cynique cynic63, j'ai bien aimé ces Villas Rouges. Une halte reposante dans nos longs parcours de lecteurs, où la violence finale désespérée de Kyra me parait juste, à la mesure de son errance, de son espoir, de la fin de ses illusions.

Bonne continuation à ce blog que je découvre via les Noirs Desseins de Christophe.

Pierre faverolle 20/06/2009 10:13


Merci. Bonnes lectures.


cynic63 19/06/2009 00:01

Bug alors je recommence....Je disais que, malheureusement, je ne partage pas ton enthousiasme. Si j'ai beaucoup aimé l'écriture, le style, je me suis un peu ennuyé car l'histoire et les personnages ne m'ont pas "parlé". Trop esquissés à mon goût..

cynic63 18/06/2009 23:59

Malheureusement, je ne partage pas ton enthousiasme...Je retiens par contre le style que j'ai beaucoup aimé, contrairement aux personnages ou à l'histoire que j'ai trouvés un peu esquissés, sans plus

Pierre faverolle 20/06/2009 10:10


Je fais parfois passer le style avant l'histoire. L'histoire est simple, certes, mais la pureté de l'écriture m'a emporté. En tous cas, d'accord avec toi. Pour amateurs de belle écriture.


Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories