Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 12:05
Joseph Vaughan a douze ans quand sa vie dérape : son père meurt et quelque temps plus tard, il découvre une fillette de son age massacrée, qui sera la première d’une effroyable série. Il va rester marqué à vie par cette macabre découverte à un point qu’il n’imagine pas, et cette spirale infernale va même s’étendre à sa vie … pendant trente années, il va traîner les conséquences d’un serial killer jusqu’au dénouement final.

Autant le dire tout de suite : il faut lire ce livre, pardon ce roman. Impressionnant dans sa construction et son style. Cela me rappelle Les Marécages de Joe Lansdale en moins brillant dans le style (Lansdale faisait évoluer son style avec la maturité de son personnage, là où Ellory fait plutôt dans la biographie narratrice) mais en plus impressionnant dans le traitement de l’histoire.

Jamais au cours de cette épopée, on ne s’ennuie. L’écriture est digne des plus grands auteurs américains. On s’attache facilement à ce personnage et aux malheurs qui s’abattent sur lui. On peut faire quelques reproches à ce roman : un sens du dramatique parfois un peu facile, un manque d’émotion dans certaines scènes et donc d’être passé à travers certains passages qui auraient dus nous tirer des larmes. Mais il y a des descriptions qui ne peuvent que vous faire fondre. Le personnage principal est attachant et on vit avec lui. Les dialogues aussi sont d’une pureté et d’une évidence fantastique.

Mais ce qui est remarquable, c’est que c’est un premier roman. Comment un type de 42 ans peut-il écrire un tel monument ? On a du mal à le lâcher, c’est vraiment prenant, les événements se suivent avec une logique, comme dans la vie.

Et puis, on se pose des questions : Est-on vraiment maîtres de notre vie ? Comment les éléments extérieurs influent sur notre vie ?

N’attendez pas de ce livre un thriller haletant : les pages s’écoulent au rythme des secondes et des minutes de la vie de Joseph Vaughan. La fin ne donne pas place à un super héros qui découvre le meurtrier dans la dernière ligne de la dernière page. Non. C’est du grand roman, du beau roman. En bref, de l’indispensable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2009
commenter cet article

commentaires

Laetitia 02/11/2012 17:45

Le commentaire arrive tard car je découvre tout juste ce blog (qui me fait envie !).
Ce livre fut également pour moi une vraie découverte, la complexité de l'histoire, l’épaisseur des personnages, la noirceur de l’ambiance, la profondeur du texte. Parait que c’est un thriller… oui
mais pas que, l’aspect thriller est ici la toile de fond d’un roman noir et pénétrant. J’ai été conquise par cet auteur !

Pierre faverolle 02/11/2012 18:52



Bienvenue Laetitia, Seul le silence est un livre qui m'a beaucoup impressionné, ému aussi, avec une fin que j'adore. J'aime beaucoup RJ.Ellory, et son dernier est une déception d'autant plus
grande pour moi


A bientôt



Emeraude 15/12/2009 20:47


j'ai lu Vendetta ! beaucoup aimé aussi ! Et le prochain Ellory est pour 2011...


Pierre faverolle 16/12/2009 15:39


D'après ce que j'ai appris, ce serait Les Anonymes (A simple act of violence en Anglais). Je te conseillle son site ... en Anglais bien sur. Sa biographie est tordante de rire


Emeraude 14/12/2009 20:02


un excellent roman noir, en effet !!


Pierre faverolle 15/12/2009 10:10


Tu peux lire Vendetta. Très bon aussi, et totalement différent. Il parait que sortira l'année prochaine Les Anonymes. J'attends avec impatience


Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories