Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 19:44

2030 odyssée poisse

Cela faisait un bout de temps que je ne m’étais pas penché sur le cas de Gabriel Lecouvreur, dit Le Poulpe, même si j’ai continué à en acheté quelques uns. J’avais lu les trente premières aventures, mais je ne pouvais pas rater celle-ci qui est signée Antoine Chainas.

Nous sommes en 2030. Notre société est devenue de plus en plus dirigée par les media, et l’état est devenu, sans l’avouer ouvertement, un gouvernement fasciste. La situation économique ne s’est pas améliorée, et les recherches scientifiques se sont développées, jusqu’à autoriser la production de clones humains. La société Omnicron Inc a récupéré le droit exclusif de les produire et de les louer à des usages ludiques. Ces clones s’appellent des Omnimorphes. Tout humain a la possibilité de les incarner pour réaliser des taches, essentiellement liées aux loisirs, et en particulier le sexe. Ces clones sont obéissants et ne ressentent aucun sentiment, n’ont aucun souvenir.

Gabriel Lecouvreur a 70 ans en 2030. Avec Cheryl, il a décidé de s’offrir une partie de pur plaisir sexuel par l’intermédiaire des omnimorphes. Quelle joie ce fut de retrouver sa jeunesse évaporée. Car, notre Poulpe est maintenant un vieillard, avec des courbatures, des douleurs, et des rides. Gabriel s’incarne alors dans Georgie. Lors de cette expérience, Gabriel ressent des sentiments qui ne sont pas à lui. Alors qu’il se rend au bar de Gérard, les informations télévisées l’informent qu’un nouvel omnimorphe vient de se faire assassiner.

Gabriel est sûr de reconnaître la victime : c’est l’omnimorphe en qui Cheryl s’est incarnée. Il décide d’aller voir un vieux libraire, Selmer. Lui seul peut lui en dire plus sur les omnimorphes. En effet, il a participé aux recherches sur le clonage et connaît bien Georgie. Qui est cet étrange assassin des clones ? Pour quelle raison fait-il ces actes ? La société Omnicron Inc est-elle impliquée ? L’enquête peut commencer et elle va s’avérer éprouvante pour un vieillard de 70 ans.

Je vais faire court, comme le nombre de pages de ce roman, format Poulpe oblige. Et ne croyez pas que l’intrigue est survolée, que la description de ce monde futuriste est esquissée. Antoine Chainas réalise un coup de force en nous transportant loin dans le temps, grâce à sa structure mais aussi son style précis, épuré et efficace. Il laisse ses descriptions minutieuses pour une vision cauchemardesque répondant à ce vieil adage : Panem et circenses. L’idée (géniale) est d’insérer en tête de chaque chapitre des encarts qui décrivent mieux que de longs paragraphes comment les gens vivent, à coups de publicités, programmes télévisuels ou comptines.

Ce futur est une société fasciste, qui dirige, guide ses citoyens par l’omniprésence des média et des loisirs. Il y a autant de pauvres qu’aujourd’hui, autant de racisme qu’aujourd’hui, autant de grosses sociétés opaques qu’aujourd’hui. La culture en est absente, plus personne ne lit de livres, et le top du loisir, c’est de pouvoir faire des choses extravagantes ou extraordinaires par clone interposé. La vision du futur made in Chainas est noire, très noire, pas réjouissante du tout. Ne croyez pas qu’il n’y a pas d’humour, les clins d’œil sont nombreux et j’ai souri souvent.

A coups de chapitres ultracourts, le livre se lit très vite, s’avale presque goulûment, car le suspense est très bien mené et prenant. On est dans un remake de I robot, Blade Runner et Minority Report à la fois, avec des citations de 2001, le fantastique livre de Arthur C. Clarke. On retrouve les obsessions de Antoine Chainas, ses réflexions sur la vie, la mort, les sentiments, les sensations, mais avec moins de passages choquants que dans ses romans de la série noire. En fait, ce Poulpe est de très bonne facture et c’est aussi une bonne introduction au monde littéraire de Chainas. C’est un roman fantastique pour passer deux heures de détente et de réflexion. Et puis, ça coûte 8 euros, ça ne coûte pas cher pour un voyage dans le futur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre faverolle - dans 2010
commenter cet article

commentaires

Paul Maugendre 13/09/2010 11:06


Bonjour Pierre,
Les derniers Poulpe sont excellents écrits par des auteurs confirmés: Laurent Martin, Maïté Bernard, Serguei Dounovetz... Il serait dommage de les louper. Quant au Chaînas, je ne l'ai pas encore
lu, mais ça viendra.
Amitiés
Oncle Paul


Pierre faverolle 13/09/2010 11:49



Bonjour Paul,Ne les ayant pas lus (les derniers, je veux dire), il faudrait que je les reprenne. D'autant plus que j'en ai quelques uns dans ceux que tu cites. Le problème, c'est que j'achète,
j'achète, j'achète ... et je stocke. Peut-être en prévision de la retraite ... dans quinze ans ... Ah non, pardon, dans vingt ans ! Merci de ton commentaire. Au passage, suite à ton article, j'ai
mis sur ma liste d'achat La crève de Frederic Dard. Comme tu le vois, tu me pousses au vice ! C'est ma femme qui ne va pas être contente


A bientot



Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories