Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 17:47
Reflex de Maud Mayeras (Anne Carrière)

Attention, coup de cœur ! Je comprends mieux l’engouement qu’a engendré ce roman, qualifié sur la couverture de thriller. Thriller, certes, surtout dans la deuxième partie du roman, mais aussi formidable roman noir psychologique, dur, âpre, presque cruel.

Cela se passe de nos jours. La narratrice Iris Baudry est photographe pour la police scientifique. Elle est appelée sur les scènes de crimes, pour prendre minutieusement les images qui aideront par la suite les enquêteurs dans la quête du coupable d’un crime. Sauf que le coup de téléphone de ce matin-là, elle aurait préféré ne jamais le recevoir : elle va être obligée de retourner dans son village d’enfance, qu’elle a quitté il y a plus de 11 ans, suite à la perte de son enfant, Swan, assassiné par un serial killer.

Pour ne rien arranger à l’affaire, c’est le corps d’un gamin, abandonné près de voies ferrées qu’elle va être obligée de photographier. Ian Reisse, le policier en charge de l’enquête, la connait bien : c’est lui qui l’a repérée quand elle faisait ses études ; c’est lui qui l’a formée. Par contre, il n’est pas heureux de l’accueillir là, car il a peur que le gamin retrouvé mort rappelle à Iris la disparition de son propre fils.

Iris va aussi retrouver son village, les gens qui l’habitent, et aller voir sa mère. Celle-ci est devenue sénile et est enfermée dans une chambre d’asile, attendant sa fin toute proche. Cette femme, dure et intraitable, a tellement fait subir de souffrances à Iris, que celle-ci ne souhaite qu’une chose : sa mort.

SILENCE. Entre deux chapitres, se glisse une autre histoire, toute aussi dramatique : Cette histoire familiale commence en 1919. Julie est une adolescente comme les autres, qui rentre chez elle. Sur le chemin, deux hommes l’entrainent et la violent. Elle tombera enceinte, et ses parents poussés par les rumeurs des voisins, de la bonne société, vont se débarrasser d’elle en l’envoyant chez les bonnes sœurs, où elle va subir bien des sévices.

Je vous préviens, ce roman est d’une dureté rare, tant les faits qui y sont racontés touchent au plus près de nos sentiments. Alors, on ne va pas y trouver de scènes sanguinolentes, pas de scènes gores et gratuites. Tout se passe ici au niveau des ressentis, de ce que la narratrice éprouve devant des événements qu’elle va subir, mais aussi des réactions des gens qui, bousculés dans leurs croyances, leur moralité ou leurs valeurs vont avoir des avis et des façons de réagir disproportionnées, mais oh ! Combien réalistes.

Car on pourrait penser que ce que nous narre Maud Mayeras est exagéré. Mais n’avez-vous jamais connu dans certains villages, deux familles qui se détestaient parce que deux de leurs aïeux avaient eu une altercation plusieurs dizaines d’années auparavant ? Ne connaissez vous pas de gens qui médisent sur d’autres, parce qu’ils sont juste différents ? N’avez pas entendu parler d’une jeune fille mère qui a déshonoré telle ou telle famille ? Et ce qui est terrible dans ce roman, c’est que tout le talent de Maud Mayeras est de nous montrer tout cela de façon tellement naturelle, que c’en est d’autant plus violent pour le lecteur !

Ce roman est une véritable claque dans la gueule. Et si on regarde l’étiquette que l’on colle à son roman, on peut y lire : Thriller. Alors oui, on a droit à une histoire de serial killer. Mais c’est pour mieux nous amener à un final époustouflant. C’est autant pour respecter certains codes, que pour raconter une véritable histoire dramatique, de vrais portraits fouillés de nos semblables, un regard terriblement neutre sur notre société, sur notre façon d’être mais aussi sur notre façon de regarder les autres et de les juger. Car le scenario est implacable, aussi implacable que ce qui arrivé à Iris et Julie … et les autres.

Fichtre ! je m’attendais à un roman fort, et j’en ressors avec un roman extraordinaire, qui pêche parfois un peu dans l’excès mais qui au bout du compte, laisse derrière mes rétines des scènes incroyablement vraies, et surtout des sentiments très forts, trop forts, tellement forts qu’à l’écriture de ce billet, j’en ai encore le rythme du cœur qui s’accélère. Rares sont les thrillers qui reçoivent un coup de cœur sur Black Novel, mais je ne peux pas faire autrement. Que d’émotions !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans 2014
commenter cet article

commentaires

The Cannibal Lecteur 14/08/2014 19:30

Excellent, hein !!!!

Pierre FAVEROLLE 16/08/2014 21:05

YES

Taylor 05/08/2014 14:36

Gros coup de coeur chez moi aussi

Pierre FAVEROLLE 06/08/2014 09:43

Difficile de ne pas être touché par ce roman !

Clairette 03/08/2014 12:06

woh j'ai envie de le lire la !

Pierre FAVEROLLE 04/08/2014 09:29

alors lance toi !

Foumette 01/08/2014 00:03

Pierre ma Poule, que j'aime lire ça!!! Tu as succombé aussi à l'immense talent de Maud Mayeras!!! Cette fille est une véritable pépite et son livre est un terrible coup de foudre pour moi!!

Pierre FAVEROLLE 03/08/2014 09:11

oserais je dire que si je l'ai lu, c'est parce que tu y es pour quelque chose ?

Vincent 31/07/2014 08:47

Pierre, tu rejoins la longue cohorte de ceux qui ont été enthousiasmés par ce roman. A juste titre d'ailleurs, car ce roman est tout bonnement magistral...
Bonnes vacances l'ami, et belles lectures. :)

Pierre FAVEROLLE 31/07/2014 09:05

Merci Vincent mon ami

Marine 31/07/2014 07:29

Pas encore lu mais je ne vois que des avis positifs sur ce roman.
En tout cas quel enthousiasme Pierre !

Pierre FAVEROLLE 31/07/2014 09:05

C'est un roman très prenant, lu en à peine 3 jours. Alors ...

Sandrine 30/07/2014 22:39

Je suis pas mal les blogs des polardeux mais je ne me souviens pas d'avoir lu une chronique sur ce roman, l'intrigue ne me dit rien. Et cette auteur, je suis sûre de ne pas l'avoir lue, mais d'en avoir entendu parler ça oui (Michael Mention en parlait sur France Culture avec François Angelier). Alors je me le note pour ma prochaine envie de thriller bien anxiogène.

Pierre FAVEROLLE 31/07/2014 09:04

Salut Sandrine, le roman est sorti en fin d'année dernière et il a fait un buzz incroyable. Alors je l'ai acheté ! Tu peux y aller sans hésiter !

Marguerite 30/07/2014 21:47

Un coup de cœur et un coup de poing. Un excellent roman, un thriller, oui, mais pas seulement.

Pierre FAVEROLLE 31/07/2014 09:03

C'est cela. Un vrai roman noir très dur ... et plus

Nath/ sous les pavés la page 30/07/2014 20:44

Je suis heureuse de voir ce roman encensé par tous. Rare sont les livres qui laissent une telle trace.
Bravo pour ta chronique qui rend si bien les émotions ressenties à cette lecture.
Pour ma part, c'est le meilleur roman noir ou thriller , peu importe les étiquettes et à quoi bon en mettre , que j'ai lu depuis fort fort longtemps

Pierre FAVEROLLE 30/07/2014 21:18

Je comprends parfaitement, car c'est un roman très très fort, qui fait appel à nos plus intimes sentiments. C'est un roman que je ne suis pas prêt d'oublier, ça c'est sur !

suzie 30/07/2014 20:38

C est pierre qui m'a conseillé ce bouquin et qui m'a permis de lire. Je l'ai terminé très rapidement. À partir de la deuxième partie, je me suis retrouvée tellement plongé dans l'histoire sue j'ai eu du mal à décrocher, à tel point que je n'ai fais qu'y penser pendant toute une matinée et que je l'ai finis sur ma pause déjeuner. C'est vraiment additif. Vous ne pourrez pas le lâcher avant la fin.

Pierre FAVEROLLE 30/07/2014 21:17

Biz repetita

suzie 30/07/2014 20:38

C est pierre sui m'a conseillé ce bouquin et qui m'a permis de lire. Je l'ai terminé très rapidement. À partir de la deuxième partie, je me suis retrouvée tellement plongé dans l'histoire sue j'ai eu du mal à décrocher, à tel point que je n'ai fais qu'y penser pendant toute une matinée et que je l'ai finis sur ma pause déjeuner. C'est vraiment additif. Vous ne pourrez pas le lâcher avant la fin.

Pierre FAVEROLLE 30/07/2014 21:17

Alors, Suzie, pour en avoir parlé avec toi ce matin, la vérité, c'est que je te l'ai prêté hier soir et que ce midi, il était fini ! Un record, quoi ! Suzie championne du monde !

Richard 30/07/2014 20:07

Un roman extraordinaire !
Une écrivaine qui sait nous faire frémir avec des frissons de peur, d'angoisse et de plaisirs de lire.
Vivement le prochain !

Pierre FAVEROLLE 30/07/2014 21:15

Tout à fait, Richard. Pourvu que pour le prochain, on n'attende pas 7 ans !

Yvan 30/07/2014 19:53

Tu le sais, tu me connais, ce roman compte énormément pour moi (et le mot est faible).
Alors lire ton avis me colle carrément des frissons. Je n'exagère pas ! Te voir ainsi ressentir ce que j'ai pu ressentir auparavant est très fort.
Merci pour ce magnifique billet, magnifique vraiment.

Pierre FAVEROLLE 31/07/2014 09:03

:)

Yvan 30/07/2014 21:35

ben voilà, t'as raison ;-)

Pierre FAVEROLLE 30/07/2014 21:28

Remercions Maud, alors !

Yvan 30/07/2014 21:26

ah non non non, c'est à moi de te remercier là

Pierre FAVEROLLE 30/07/2014 21:15

Merci infiniment mon ami

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories