Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 16:57
Imagine le reste de Hervé Commère (Fleuve éditions)

Hervé Commère n’est pas un inconnu dans le monde du polar. Car, avec un style simple et imagé, il créé des intrigues qui se révèlent étonnantes et pleines de créativité. Ce roman, si vous vous baladez dans le petit monde des blogueurs est tout simplement encensé par tous ceux qui l’ont chroniqué. D’ailleurs, le bandeau du livre est explicite : « Conquis ou remboursé ».

Le livre s’ouvre sur l’itinéraire de deux copains, deux amis inséparables, Frédéric Abkarian et Karl Avanzato. Originaires de Calais, ils vivent de petits délits, mais surtout, ils ont été livreurs de mystérieux paquets pour un caïd du coin, Cimard. Fred s’est fait serrer, a fait quelques mois de prison, et retrouve son pote, qui l’attend dans la voiture de sa mère. Sur le siège arrière, il y a une sacoche. Et dans la sacoche, il y a deux millions d’euros.

Ils envisagent de prendre l’autoroute qui les mènerait en Aquitaine. Ils vont rejoindre la fille de leur rêve, Carole. Elle habitait aussi à Calais, et tous les deux étaient amoureux d’elle. %ais elle est partie à Bordeaux quelques années auparavant. Karl explique comment il a volé l’argent à Cimard, l’emmène au Touquet pour lui faire visiter la demeure du mafieux, qui est parti en vacances en Thaïlande.

Puis ils se dirigent vers le sud, rejoindre leur rêve inaccessible. C’est là-bas que va se dérouler le drame …

Le roman va se poursuivre en nous présentant un chanteur doué mais qui n’a pas encore rencontré le succès … jusqu’à ce qu’il rencontre un producteur octogénaire. Le livre de Hervé Commère est composé de quatre chapitres, qui se nomment Karl, puis Nino, puis Serge puis All together … comme la chanson des Beatles. D’ailleurs, il sera beaucoup question de musique dans ce roman.

La première partie du roman est tout simplement géniale. Il y a dans ce début tout ce que j’adore dans les romans de Hervé Commère. Des chapitres courts, une innovation à chaque chapitre, des rebondissements, des retournements de situation, et un réel talent pour peindre des personnages simples et attachants. Franchement, quand il écrit comme ça, je pourrais lire des centaines de pages sans même m’en rendre compte, tant je me laisse emporter.

Puis vient la deuxième partie avec un énorme retournement de situation. Et là, je me dis : « Chouette, ça repart sur de bonnes bases, je vais m’éclater ». Evidemment, on y parle de Nino, chanteur doué, dont le rêve est de devenir connu, ou du moins d’être reconnu à sa juste valeur. Et là, je ne sais pas pourquoi, mais je me suis détaché du roman. Je n’ai plus été intéressé, pris par la trajectoire de Nino. En gros, ce qui pouvait arriver à Nino m’indifférait. Il y avait bien quelques rebondissements avec lesquels je me retrouvais, mais j’ai trouvé cette partie … longue.

Puis viennent les deux autres parties où à nouveau, je suis emballé par ce que Hervé Commère a écrit. Si vous cherchez des avis sur Internet, vous ne trouverez, sauf erreur de ma part, que des avis élogieux, voire des coups de cœur. Tout ça pour vous dire que j’adore Hervé Commère, que j’ai adoré son livre, sauf la deuxième partie, où je suis passé à coté. Ça doit surement être ça, une rencontre ratée.

Il ne vous reste plus qu’à aller voir du coté de Yvan, Claude, Unwalkers, Cannibaleslecteurs, Foumette, entre autres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans 2014
commenter cet article

commentaires

Taylor 05/08/2014 14:35

Tu n'es pas le premier à dire que tu es passé à côté. Mais j'ai quand même envie de le lire pour me faire mon idée.

Pierre FAVEROLLE 06/08/2014 09:46

Je ne peux que t'encourager à le lire, ce n'est que mon avis. Et vu le nombre d'avis positifs qui sont sur la toile, il se peut que je sois passé à coté

wollanup 25/07/2014 14:21

Merci pour le lien vers Unwalkers Pierre.
Je peux comprendre ton intérêt moindre pour la deuxième partie avec un Nino moins charismatique que les autres personnages et surtout,je trouve, par un modèle de production musicale proposé très formaté qui ne me fait pas rêver,avec un producteur omnipotent qui gère les musicos comme des larbins incultes.
Mis à part cela,qu'est-ce que c'est bien.

Pierre FAVEROLLE 25/07/2014 19:07

c'est exactement ce que j'ai voulu dire dans mon billet. A part la deuxième partie, c'est génial. Je suis tout de même un fan de Hervé Commère ! C'est probablement l'auteur français le plus créatif dans ses situations. Amtiiés

Foumette 25/07/2014 11:06

Ohhh ma Poule...que se passe-t-il?? hihihi T'inquiète je te pardonne hein..mais c'est la dernière fois!!hihihi Merci pour le lien vers mon blog!!! Gros bisous

Pierre FAVEROLLE 25/07/2014 19:06

gros bisous, ma foumette

Willow 24/07/2014 14:52

Hello Pierre, lorsque tu dis « une innovation à chaque chapitre » tu parles d’idées ou de styles ?

Pierre FAVEROLLE 24/07/2014 19:28

D'idées. En une phrase, cet auteur est capable de te renverser une situation, de bousculer tes certitudes. Hervé Commère est un auteur créatif, passionnant. Tu peux lire tous ses autres livres.

Claude LE NOCHER 24/07/2014 06:41

En effet, on ne tiendra pas rigueur à ce salopard de Pierre, pour cet avis mitigé. Non, je plaisante, il n'est pas interdit d'être moins enthousiaste. En réalité, Hervé Commère est "en limite de genre", entre polar et littéraire. Ce qui explique qu'on puisse adhérer à la part "noir suspense", et pas à la bio de Nino, qui s'inscrit pourtant dans le sujet. Mais, chaque lecteur a raison d'exprimer son opinion, quoi qu'il arrive. Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 24/07/2014 19:26

Salut Claude, je n'ai rien contre un peu de littérature dite blanche de temps en temps, mais avec nino, je suis resté au bord de la route. Par contre, j'ai adoré la fin. Voilà, voilà. Amitiés

Vincent 23/07/2014 23:02

Tu as osé??? Comme tu le dis si bien, il en fallait un. On aborde tous une histoire à travers le prisme de la nôtre, et il est bien évident qu'un roman, aussi bon soit-il peut ne pas rassembler que des avis positifs.
Il est louable de ta part de l'avoir exprimé...
Je suis certain que les blogueurs cités ne t'en tiendront pas rigueur... ;)

Pierre FAVEROLLE 24/07/2014 19:25

arrêtez les amis, je rougis

Yvan 24/07/2014 06:29

Je trouve que Vincent résume bien les choses ;-). Ton avis est justement indispensable Pierre, parce que argumenté, sincère et respectueux

Pierre FAVEROLLE 24/07/2014 06:23

J'ai hésité à le publier, car la dernière fois, Nice matin m'avait désigné comme un blog qui descendait les best sellers pour un billet sur Ellory. mais bon, c'est fait ... merci Vincent

starrywaterfall 23/07/2014 21:52

Ta critique donne tout de même envie de lire le livre ! Super ton blog ! Passes faire un tour sur le miens si tu veux :)

Pierre FAVEROLLE 24/07/2014 06:21

Merci beaucoup. Je suis passé chez toi, suis inscrit aussi ! A bientôt

Yvan 23/07/2014 20:55

Il en fallait bien un, je ne pensais pas que ce serait toi ;-). Peut-être parce que cette deuxième partie que tu as moins apprécié, est très éloignée du polar et parle d'avantage de musique. Moi c'est ma partie préférée si je devais en choisir une (ce que je refuse de faire)

Pierre FAVEROLLE 23/07/2014 20:59

J'y ai beaucoup reflechi, tu t'en doutes bien. J'ai même hésité à sortir ce billet, car j'en ai plein en stock. En fait, l'histoire devient linéaire, sans surprise, presque sans rebondissements. Et je n'ai pas retrouvé tout ce que j'aime en Hervé Commère. Et franchement, la vie des pop star ne m'intéresse pas, leur musique me suffit. Amitiés

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories