Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 18:07
Le cimetière des chimères de Elena Piacentini (Au-delà du raisonnable)

Pour que vous lisiez ce roman, je n’ai pas trouvé d’autre argument que celui-ci : Le cimetière des chimères est tout simplement le meilleur roman policier que j’ai lu ces dix dernières années, avec Guerre sale de Dominique Sylvain. Je pense que cela devrait vous suffire. Si j’ajoute que ce roman a obtenu le Prix Calibre 47 au Festival Polar'Encontre en 2014, ainsi que le prix Soleil Noir 2014 de Vaison La Romaine., cela devrait vous décider

1989. deux jeunes adolescentes Nathalie et Milutka sont inséparables. Même si ce n’est pas encore de l’amour, elles passent toutes leurs journées ensemble, comme deux sœurs jumelles. Quand un programme immobilier projette d’expulser les parents de l’une d’elles, elles décident de fouiller dans les vieux papiers d’une des personnes impliquées dans ce qui ressemble à une rentable affaire immobilière … pour leur plus grand malheur.

2009, Lille. Lors de l’enterrement d’un renommé chef d’entreprise qui s’est suicidé, des coups de feu éclatent. Hervé Podzinsky, célèbre journaliste du cru, en fait les frais. Si celui-ci est surtout connu pour ses photographies, on peut décemment se demander si les personnes visées n’étaient pas plutôt ceux qui assistaient à l’enterrement.

Être à la tête de la Police Judiciaire de Lille quand on est corse n’est pas forcément facile. Mais Pierre-Arsène Leoni a réussi à faire effacer les aprioris. Il habite chez sa grand-mère Mémé Angèle, noue une relation avec la médecin légiste, et est très respecté dans son service. Leoni s’intéresse tout de suite aux pontes qui ont assisté à l’enterrement, dont Vincent Stevenaert, qui est à la tête d’une importante société immobilière, ou bien l’un des grands pontes de la franc-maçonnerie André Kaas.

Surpris, épaté, emballé, passionné par ce roman. Du début à la fin, j’ai été emporté par la narration d’Elena Piacentini, d’une fluidité rare, ses personnages si humains, et son intrigue, ou devrais je dire ses intrigues qui s’entremêlent pour mieux nous embrouiller, et nous mener vers une fin inéluctable. L’auteure utilise un procédé bien connu d’alterner les chapitres d’un personnage à l’autre, et on n’est jamais perdu. Elle se permet même d’insérer des chapitres sur ce qui s’est passé vingt ans plus tôt pour suivre la destinée des deux jeunes filles.

Et de destinée, je devrais parler de funeste destin. Car comme Elena Piacentini nous fait adhérer à ses personnages, c’est d’autant plus dur pour le lecteur de subir certains passages. Et pour le coup, on a droit à de belles bandes de salauds, qui abusant de jeunes gens, qui montant des affaires juteuses sur le dos des subventions d’état, qui poignardant ses propres soutiens, ses propres amis pour le seul attrait du fric. Et tout ce petit monde ne vivant que pour son petit profit est prêt à vendre père et mère pour assouvir son besoin. Ces portraits ne font que remonter l’estime que l’on peut avoir envers Leoni et autres petites gens, qui dans ce roman ne peuvent être que les victimes.

Mais ce roman ne serait qu’un excellent roman policier s’il ne sortait très largement du lot par son style, formidablement littéraire. Et, à la lecture de ce roman, je peux vous dire que Elena Piacentini nous a concocté une superbe œuvre littéraire. Ses expressions, son choix des descriptions, ses dialogues, tout est finement fait, si parfaitement agencé que parfois on ne s’en rend pas compte, et parfois, on relit une phrase pour sa subtile poésie. Je n’oublierai pas les expressions humoristiques typiquement corses de Mémé Angèle et qui permettent d’ajouter de l’humour au propos très noir.

Vous l’aurez compris, c’est à un formidable roman policier auquel je vous invite, écrit de façon magnifique, et dont le propos ne peut qu’interpeler. Tout dans le propos, dans la forme, dans le fond, y est parfaitement maitrisé. Bravo Madame Piacentini, vous avez écrit un superbe roman policier.

Ce roman a reçu un coup de cœur chez l’ami Claude. Ne ratez pas aussi la superbe interview d'Elena Piacentini chez l’ami Concierge Masqué.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans 2014
commenter cet article

commentaires

Didier 15/05/2014 18:58

Coup de coeur partagé. Quelle belle écriture ! Merci pour cette découverte;

Pierre FAVEROLLE 15/05/2014 21:07

De rien, Didier. Une plume rare pour un sujet difficile à traiter et mené de main de maitre ! Parfait, ce roman !

gridou 23/04/2014 15:58

Je ne lis pas tes articles dans l'ordre chronologique (cf commentaire postée précédemment), mais là aussi, tu le vends bien...(Et si Claude est d'accord alors...)

Pierre FAVEROLLE 23/04/2014 19:39

... alors il ne faut pas hésiter ! Bisous Gridou

Marine 22/04/2014 08:58

Quel enthousiasme Pierre !
Je verrai si j'ai le même coup de coeur.
Il est noté.
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 22/04/2014 09:33

j'espère aussi qu'il te plaira ! A bientôt
Amitiés

Taylor 20/04/2014 18:57

Ah Pierre pourquoi tu me fais ça...

Pierre FAVEROLLE 21/04/2014 21:15

exact ... d'ailleurs celui que je suis en train de lire est une tuerie : L'hexamètre de Quintilien de Elisa Vix !

Taylor 21/04/2014 21:00

Nous nous entretenons mutuellement nos PAL

Pierre FAVEROLLE 21/04/2014 20:47

pas glop
pas glop

Taylor 21/04/2014 20:06

C'est peine perdue mon pauvre ami. ;)

Pierre FAVEROLLE 21/04/2014 13:33

la prochaine fois, j'essaierai d'éviter de te tenter !

Taylor 21/04/2014 10:24

si si sans défense j'insiste

Pierre FAVEROLLE 21/04/2014 09:03

Sans défense, faut pas exagérer !

Taylor 20/04/2014 20:40

T'as pas honte de faire ça à une PAL et à une jeune femme sans défense.

Pierre FAVEROLLE 20/04/2014 20:28

tiens, je viens d'en rajouter un !

Taylor 20/04/2014 20:22

Je sais bien mais là franchement ma PAL va exploser.

Pierre FAVEROLLE 20/04/2014 20:19

Parce que j'aime partager mes lectures polar ...

Le Papou 20/04/2014 08:18

Je le note en majuscule, merci Pierre.
Le Papou

Pierre FAVEROLLE 20/04/2014 08:41

De rien Papou. Je guette ton avis

Jean 19/04/2014 16:30

Un excellent polar, je suis d'accord avec toi. Superbement écrit et d'une grande cohérence. Je pensais en écrire une chronique mais tu en as tellement bien parlé que je ne vois vraiment, mais alors vraiment pas ce que je pourrais ajouter. Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 19/04/2014 16:45

Salut Jean, tu pourrais juste ajouter qu'il faut le lire ! He He ! Amitiés

Foumette 19/04/2014 09:26

Bon...ben...je me dois de noter ce titre si j'ai bien compris!! Tu me tentes beaucoup en tout cas ma poule!!!Bisous

Pierre FAVEROLLE 19/04/2014 16:45

Merci Pierre pour ce message. Elena m'a effectivement envoyé un petit message pour la prochaine sortie de juillet, et nous serons nombreux à voter pour elle pour le trophée 813. Quel roman ! Quelle auteure ! Et si on en parle beaucoup, elle finira par avoir le succès qu'elle mérite, non ?
Amitiés

Pierre Seguelas 19/04/2014 15:55

Salut Pierre, Le cimetière des Chimères sera mon choix n°1 pour le trophée francophone 813. Elena Piacentini confirme avec ce roman tout son talent d'écrivain (le prochain devrait sortir en juillet prochain chez Au delà du raisonnable). Saluons ici le travail des "petits éditeurs" et celui de Véronique Ducros en ce qui concerne le travail d'Elena (auparavant, Gilles Guillon, chez Ravet Anceau avait permis à Elena d'éclore). et croyez-moi, si Piacentini avait été éditée par un gros éditeur ou un éditeur en Cour, elle aurait à coup sûr été invitée aux Quais du Polar.
Amitiés?
Pierre

Pierre FAVEROLLE 19/04/2014 11:16

Je suis content !

Foumette 19/04/2014 09:46

Bien bien...demandé si gentiment ....je vais me laisser tenter!!!! :-)

Pierre FAVEROLLE 19/04/2014 09:29

Même si tu es une fan de thriller, ce roman policier devrait t'emporter par son écriture magique. Laisse toi tenter ! BIZ

Denis 18/04/2014 22:08

Très suggestif

Pierre FAVEROLLE 19/04/2014 09:21

Ne pas hésiter !

gnarfman 18/04/2014 21:41

Bonjour,
Je viens de lire votre critique et votre argument "massue" de l'introduction m'a interpellé. Ce roman serait donc au-dessus de toute les parutions Rivages ou Gallmeister (pour ne citer qu'eux) de ces dix dernières années? Ou pour prendre une autre échelle: "Le cimetière des chimères" serait supérieur à chacun de vos chouchous de 2003 à 2013? Bigre...mais peut-être ai-je mal compris votre propos à savoir qu'il conviendrait de distinguer "roman policier" de "roman noir" et que vous le placiez au-dessus de la pile par rapport à la production française de ces dix dernières années (et qu'il fallait en cela le séparer des productions américaines, italiennes, sud-américaines, nordiques, etc...) De toute façon, il ne me reste qu'à acheter ce livre. Votre critique enthousiaste (le mot est faible) a donc fait mouche! La semaine est ruineuse en livre car cela fait très longtemps que les critiques du "Monde des livres" n'avaient pas eux aussi publiés deux articles dythirambiques sur les romans suivants : "Telegraph Avenue" de Michael Chabon et "L'univers de carton" de Christopher Miller. Et tout cela la semaine de la disparition de Gabriel Garcia Marquez: le roi est mort vive les rois et les reines!!!

Pierre FAVEROLLE 19/04/2014 09:21

Comme je le disais plus haut, dans les romans policiers, Le cimetière des chimères est clairement sur le haut de la pile. Maintenant cela n'est que mon humble avis et je ne parle que des romans que j'ai lus (bien sur !). Si vous avez des romans policiers d'excellente qualité sortis récemment, surtout n'hésitez pas ! Quant à Gabriel Garcia Marquez, c'est une terrible disparition qui va créer un manque car ce fut un grand homme
A bientôt

verstraete 18/04/2014 20:37

bonjour à vous
moins emballé que vous même si je reconnais que la plume de piacentini, qui paraissait avant chez ravet anceau, est d'une fluidité à toute épreuve, notamment pour naviguer entre le passé et le présent. le cimetière des chimères est un bon roman policier; ça c'est certain et indiscutable, de là à le placer à la cime du polar français...

Pierre FAVEROLLE 18/04/2014 21:27

Bonsoir, je voudrais juste rétablir quelque chose. Je ne place pas à la cime du polar français, mais en tête de liste de MES lectures policières. Je dois reconnaitre que je lis peu de romans policiers par rapport aux polars ou romans noirs. Mais celui ci m'a paru parfait dans la forme et le fond. Et pour un gros lecteur que je suis, ce fut un plaisir immense, le pied intégral.
A bientôt

Claude LE NOCHER 18/04/2014 20:20

Salut Pierre
Je confirme plus que jamais mon "coup de cœur" pour ce roman d'Elena Piacentini... Ce sera le n°1 de mes choix pour le Trophée 813, c'est évident. Et je suis sûr qu'elle n'a pas fini de nous épater.
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 18/04/2014 21:23

Je me demande encore pourquoi je ne lui ai pas mis un coup de coeur ! Mais il n'y aura guère de suspense pour le chouchou du mois. Et il fera partie aussi de ma sélection 813 ! Ce roman est parfait ! Amitiés

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories