Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 18:11
L’information du mardi : Si vous cherchez des polars …

L'Envol des faucons de Mark Zellweger (Editions Eaux Troubles)

Suite à la crise libyenne, Mark Walpen a complété son entreprise de consulting en marketing par un département de géostratégie, le Sword. Celui-ci, devenu le seul service secret non gouvernemental, indépendant et neutre au monde, est renforcé par une unité de combattants issus des meilleures forces spéciales du monde, on les appelle les Faucons.

Une prise d’otages a lieu. En même temps, une série d’attentats touche différentes ambassades européennes, créant ainsi la panique. Ces événements sont revendiqués par une mystérieuse « Armée de Libération Arabe ».

Les Faucons traquent les auteurs de cette vague d’attentats et recherchent surtout leurs têtes pensantes de l’Égypte à Dubaï en passant par Oman et Montreux.

Mark Zellweger est un universitaire spécialisé en stratégie et en marketing, diplômé de grandes Business School. Il a fait une partie de sa carrière dans l'industrie à des postes de direction dans les domaines de stratégie et de marketing, bien entendu. Par la suite, il a créé un cabinet de consulting.

En parallèle, il a été approché par des agences de renseignements bien connues et il a accepté de devenir conseiller stratégique, notamment auprès de divisions action.

Fidèle à ses principes d'éthique, il veut rester discret et en aucun cas ne veut s'exprimer sur son passé.

L'expérience de Mark Zellweger auprès de services action de renseignement n'a à ses yeux d'intérêts que dans la mesure qu'il connaît le fonctionnement de l'intérieur et a une vision critique. Ses romans ne veulent en aucun cas êtres des brûlots, des documentaires.

Il utilise son expérience pour camper des personnages, des situations qui pourraient êtres réelles.

L’information du mardi : Si vous cherchez des polars …

Cible royale de George Arion (Genèse éditions)

À la chute de l’empire soviétique, les temps sont troublés à l’Est. La Russie cherche à reprendre la main sur ses anciens satellites. Les nouvelles indépendances nationales se gagnent à coups de violence et de convulsions. Les haines ancestrales se réveillent.

Au sein de ce grenouillage politique, le président russe est particulièrement agacé par l’émancipation de la Roumanie. Il rêve de reprendre la main, et même, comme l’a un jour imaginé Staline, de rayer ce pays de la carte. Il élabore alors une incroyable machination : faire assassiner à Bucarest, au milieu de la foule, le jour de Pâques, le Roi Michel Ier en exil depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour ce faire, est recruté le plus cruel des tueurs à gages, Fred Coler, surnommé « L’homme aux mille visages ».

Les services secrets roumains ont vent du projet d’assassinat. Tout doit être fait pour éviter le drame. Trois jeunes espions sont chargés de déjouer la machination. Commence alors une course contre la montre, dans laquelle sont impliqués la CIA, le KGB, le Mossad, et bien sûr, le SRI (services secrets roumains). Et les lieux où se déroule l’action s’enchaînent à toute allure : Bucarest, Moscou, Las Vegas, Los Angeles, Vienne, Versoix, Tel-Aviv.

Dans la tradition des romans de Tom Clancy, Ian Fleming ou John Le Carré, George Arion livre ici un page turner haletant et une vision inédite de l’Europe de l’Est d’hier et d’aujourd’hui.

Romancier de grand renom en Roumanie, George Arion est également poète, essayiste et journaliste. Il est actuellement directeur des Éditions Flacăra, président du Prix Flacăra et du Romanian Crime Writers Club.

Né en 1946, il débute en littérature dès 1966, par la publication de recueils de poésies. Mais c’est en 1983 qu’il commence sa carrière de romancier. Avec Attaque dans la bibliothèque (non traduit), George Arion ouvre la voie au renouveau du polar roumain, en l’éloignant de l’utilisation propagandiste qui en était faite à l’époque.

George Arion est considéré comme l’une des figures de proue du roman policier en Roumanie.

L’information du mardi : Si vous cherchez des polars …

Celui dont le nom n’est plus de René Manzor (Kero)

« Londres, au petit matin. Sur une table de cuisine, un homme vidé de ses organes. Devant une vieille dame sous le choc, l’inspecteur McKenna a sa mine des mauvais jours. Pourquoi cette femme à la vie exemplaire a-t-elle massacré l’homme qu’elle a élevé comme son fils ? Ça n’a aucun sens. Pourtant, tout l’accuse. Deux jours après, ça recommence. Un homme tué de façon similaire par la personne qui l’aime le plus au monde. Toutes les vingt-quatre heures, un nouveau supplicié. Tous ces meurtres ont comme point commun des présumés coupables éplorés et une épitaphe en lettres de sang où l’on peut lire :

Puissent ces sacrifices apaiser l’âme de Celui dont le Nom n’est plus.

Trois destins vont se lier autour de ces meurtres incompréhensibles.

McKenna, flic irlandais, père de quatre garçons, veuf depuis un an et fou de chagrin. Dahlia Rhymes, criminologue américaine, spécialiste en meurtre rituel et satanique, désignée pour comprendre les ressorts des assassins. Nils Blake, avocat qui a rangé sa robe, mais remonte au créneau pour défendre ces coupables pas comme les autres.

Trois destins, et trois vies détournées à jamais de leur cours. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article

commentaires

holdie 24/04/2014 15:19

le premier et surtout le troisième me dise bien, quoique maintenant que je vois Francis lalane..
hum, en fait son frère...hum....c'est pas congénitale la bêtise ? remarque quand je vois mes 3 frangins....

Pierre FAVEROLLE 24/04/2014 20:55

Je ne les ai pas lus mais je surveille ton avis. Et non, la bétise n'est pas congénitale, c'est un talent

Serge 31 23/04/2014 01:16

René Manzor (celui dont le vrai nom est René Lalanne, frère de Francis et Jean-Félix) signe ici son second polar chez Kero. Je ne sais ce que vaut sa plume, mais, quand il était derrière une caméra, il a au moins signé "Dédales", exemplaire thriller français (illuminé par Sylvie Testud...)

Pierre FAVEROLLE 23/04/2014 09:06

Merci de ce complément d'information. On en reparle quand tu l'as lu ?
A bientôt

Mimi du Sud 22/04/2014 21:01

Je note le dernier thriller qui me plaît beaucoup :-)
Merci et bonne soirée. Bises.

Pierre FAVEROLLE 22/04/2014 21:02

de rien et bonne lecture !

Oncle Paul 22/04/2014 20:26

Bonjour Pierre
Je précise que Cible Royale a été écrit et publié en Roumanie en 1997, et donc à l'époque il était d'une actualité brûlante. De nos jours l'actualité s'est déplacée sur d'autres fronts de l'Est come je l'ai écrit dans mon billet.
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 22/04/2014 20:57

Tu as tout à fait raison Paul. Je ne fais que reprendre la quatrième de couverture ne l'ayant pas (encore) lu. Amitiés

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories