Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 18:30
Les chiens de brouillard de Stéphane Gravier

Stéphane Gravier, j’ai fait sa connaissance littérairement parlant avec Bloody Valeria, un excellent polar qui donnait un ton ironique bienvenu à une histoire glauque et cruelle. Puis, je l’ai à nouveau rencontré lors du Maitre des fils, un texte plus court mais bigrement passionnant, une histoire vue à travers les yeux d’un enfant cruel. Nous retrouvons ici les personnages de Bloody Valeria, Victor et Valeria pour un roman à l’allure de page-turner.

Valeria est retournée en Bielorussie, à coté de Minsk, dans leur ferme familiale. Victor, fou amoureux d’elle l’a suivie et vit une vie paisible, jusqu’à ce que Sergueï, le frère de Valeria lui demande un coup de main : il doit transporter des bidons et a besoin d’aide. Victor ayant été cariste dans une autre vie, accepte.

Alors qu’ils ont chargé les bidons, ils sont attaqués par plusieurs hommes et leur chauffeur est abattu. Bizarrement, Victor est enlevé, et enfermé dans le coffre d’une voiture. Il est persuadé qu’ils vont l’abattre ailleurs. Mais deux agents de la DGSE, M.Ti et M.Da (dans les services secrets, on ne choisit pas ses noms de code !) le récupèrent et lui permettent de se laver et reposer (il s’est fait dessus de trouille). Mais il est obligé de prendre la fuite quand il reconnait la voix d’un des assassins …

Il faut que je vous raconte l’histoire de ce livre. Stéphane Gravier me donne des nouvelles de ses romans par mail, et celui-ci devait être édité chez un éditeur qui finalement n’a pas donné suite. Le seul intéressé voulait vendre le livre 22 euros. Mais Stéphane a jugé que c’était beaucoup trop cher pour un roman de divertissement, alors il l’a édité lui-même. Au lieu de 22 euros, il vous en coutera environ 16 euros frais d’envoi inclus sur Amazon. Et si vous ne voulez pas passer par Amazon, vous pouvez me contacter par mail et je vous donnerai les coordonnées personnelles de Stéphane. Quand il m’a informé de ses déboires (ou sa chance), je n’ai pas hésité et je lui ai acheté son roman.

Divertissement, c’est bien le maitre mot de Stéphane Gravier. Ce roman, c’est l’exemple type du roman dont les pages se tournent vite, trop vite. Victor, je le connais bien, il veut vivre une vie peinarde auprès de la femme qu’il aime, et il tombe toujours dans des embrouilles pas possibles … et sur des personnages pas possibles. Les méchants ont des gueules de méchants, les espions ont des noms rigolos, et Victor a plusieurs petites voix dans sa tête qui font des réflexions rigolotes. Vous l’aurez compris, on rit beaucoup comme pour soulager la tension qui s’instaure tout au long de la lecture.

Divertissement ? Pas totalement, car le sujet est bel et bien sérieux. On y parle de Tchernobyl et des gens qui se sont sacrifiés pour leur pays, les liquidateurs, chargés de tuer tout animal radioactif. On y parle des pays civilisés et en particulier de la France qui stocke ses déchets nucléaires chez les autres car ça fait moins sale que chez nous ! On y parle de gens simples qui subissent les décisions de dirigeants inconscients.

Voilà exactement pourquoi j’aime ce qu’écrit Stéphane Gravier : Il a cet amour pour ses personnages qui me fait fondre, cette faculté à accélérer le rythme quand il le faut, cette humanité dans la façon de décrire les sentiments. Et puis, l’écriture est fluide, évocatrice, simple et tellement plaisante. Bref, encore une fois, Stéphane Gravier nous concocte une histoire grave, qu’il nous fait avaler avec des pilules de dérision pour que le message passe mieux. Et ça fait du bien !

Le roman se veut aussi une maison à plusieurs portes, et Stéphane Gravier est un grand joueur. On peut lire la première partie avant la deuxième, ou la deuxième avant la première. Ou bien lire le premier chapitre de la première partie puis le premier chapitre de la deuxième partie puis le deuxième chapitre de la première partie … Un roman en forme de puzzle que l’on peut relire plusieurs fois.

L’avis des copines de Bookenstock est là : http://bookenstock.blogspot.fr/2012/05/les-chiens-de-brouillard-de-stephane.html

Pour commander le livre sur Amazon :

L’édition papier est là : http://www.amazon.fr/Les-chiens-brouillard-St%C3%A9phane-Gravier/dp/1481972448

L’édition ebook à 4,58€ est là : http://www.amazon.fr/Les-chiens-brouillard-St%C3%A9phane-Gravier-ebook/dp/B00B7O184U

Si vous boycottez Amazon, contactez moi par email

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans 2014
commenter cet article

commentaires

The Cannibal Lecteur 04/01/2014 18:46

Si c'est pour une bonne action, alors... j'y vais ! Je ne suis boycotteuse du site Amazon, je l'utilise juste à bon escient ;-)

Merci pour cette chronique et chapeau à l'auteur qui a eu les ... heu, le courage de s'auto éditer !

Pierre FAVEROLLE 08/01/2014 07:06

merci pour lui

The Cannibal Lecteur 07/01/2014 11:13

J'y vais !! :-))

Pierre FAVEROLLE 06/01/2014 20:32

Allez, n'hésite plus !

The Cannibal Lecteur 06/01/2014 11:43

Fondre ? Ok, je dois perdre quelques menus kilos... une vraie bonne action, alors !!

Pierre FAVEROLLE 04/01/2014 20:53

Tout est dit et tu vas fondre devant ses personnages

Dup 04/01/2014 14:15

Héhé, cela devrait changer effectivement : je viens de recevoir le 2ème livre de Sandrine Collette. Des noeuds d'acier, son 1er avait été un gros coup de coeur ;)

Pierre FAVEROLLE 04/01/2014 20:52

On m'a fortement conseillé Ressacs de David James Kennedy chez Fleuve noir. A bon entendeur ... BIZ

Dup 03/01/2014 22:05

Ravie de voir qu'il t'a convaincu aussi. Je l'ai même préféré à Bloody Valeria ;)

Pierre FAVEROLLE 04/01/2014 10:18

Salut Dup, je trouve qu'effectivement, le scenario est mieux construit mais les deux sont excellents. D'ailleurs, j'ai vu qu'au mois de décembre il n'y avait pas de coups de coeur polars ! Non mais, va falloir s'y remettre ! BIZ

isabelle 03/01/2014 21:34

je ne connais pas du tout cet auteur mais pq pas?! votre "papier" donne envie...

Pierre FAVEROLLE 04/01/2014 10:17

merci pour ton message et n'hésite pas

Taylor 03/01/2014 21:25

Je ne connais pas mais je suis intriguée.

Pierre FAVEROLLE 04/01/2014 10:16

Dans ces cas là, ne pas hésiter !

Lystig 03/01/2014 21:13

un auteur qui j'avais particulièrement aimé : ses deux livres.
j'ai complété par les deux premiers petits bouquins (pas encore lu)
bref, un auteur à découvrir !

Pierre FAVEROLLE 03/01/2014 21:18

Salut Lystig, effectivement, il écrit de très bonnes histoires avec des personnages fondants et il revendique le polar de divertissement. A lire

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories