Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 18:55
Le chouchou du mois de janvier 2014

Le mois de janvier avait bien commencé. Enfin, bien commencé, façon de parler, puisque je partais dans un cauchemar absolument incroyable, de ceux dont on se rappelle toute une vie. Je ne pouvais faire autrement que d’accorder un noirissime coup de cœur à Rouge est le sang de Sam Millar (Points), réédition de Redemption factory paru à l’époque chez Fayard.

Je m’étais dit que j’aurais du mal à me relever, que toutes mes lectures suivantes me paraitraient fades. Il n’en a rien été. Par contre, quand je fait un petit retour sur mes avis du mois de janvier, je m’aperçois qu’à part mon coup de cœur, je n’aurais chroniqué que des romans français. Hasard de mes choix ? Oui, sans aucun doute, mais aussi une formidable preuve de la richesse de la production hexagonale.

J’aurais fait chauffer la liseuse en ce début d’année avec deux bons polars : un en format court d’une toute jeune auteure dont on est en droit d’attendre beaucoup à l’avenir. Je veux parler de On ne joue plus depuis longtemps de Karine Gehin (Storylab). Et un polar politique d’un jeune auteur aussi dont la passion est justement de parler de politique. Dans ce cas, il s’agit de la lutte pour les élections municipales pour conquérir la mairie de Concarneau. Ça s’appelle Concarn’noir de Marek Corbel (A verba futuroruM). Pour le cas de ces deux auteurs, j’en suis sur, le meilleur est à venir.

Cette rentrée littéraire 2014, si on peut l’appeler comme ça, est à marquer d’une croix pour les premiers romans, tant la qualité des deux romans dont je vais vous parler est évidente. Dans les deux cas, l’écriture est fluide et est exemplaire quand il s’agit de peindre une ambiance. Et pourtant, les intrigues ne se déroulent pas du tout au même endroit, les sujets sont très différents, mais un parallèle peut être fait quant à leurs qualités d’écriture. Le premier se passe sur une ile proche des cotes bretonnes et place un immigrant illégal ukrainien au milieu des pêcheurs et se nomme Terminus Belz de Emmanuel Grand (Liana Levi). Le deuxième nous place en plein cœur de Notre-Dame de Paris en plein mois d’aout, au milieu des touristes et c’est le très beau La madone de Notre-Dame de Alexis Ragougneau (Viviane Hamy).

Le chouchou du mois de janvier 2014

J’aurais aussi eu l’occasion de lire les derniers romans en date d’auteurs avec qui je discute par mail ou par FB. Suite à une chronique d’un de leurs précédents romans, nous sommes restés en contact et j’ai la chance d’avoir la primeur de leurs œuvres. Dans le cas de Olivier Gay, Mais je fais quoi du corps ? (Editions du Masque) montre une grande évolution pour son personnage principal mais aussi dans la maitrise de l’intrigue, ce qui en fait un très bon opus. Pour Voilà l’aurore de Damien Ruzé (Rouge Sang éditions), ce jeune auteur nous montre une autre facette de son talent protéiforme avec un roman coup de poing. Avec Les chiens de brouillard, Stéphane Gravier nous pond un page-turner qu’il est impossible de lâcher pour le seul plaisir du lecteur.

Il me reste donc deux prétendants pour le titre (honorifique) de chouchou du mois. A savoir :

Dernier désir de Olivier Bordaçarre (Fayard) qui est une métaphore des risques de la surconsommation à travers la vie de deux jeunes gens ayant décidé de vivre chichement à la campagne. Un roman stressant qui m’a marqué. Et L’ile des hommes déchus de Guillaume Audru (Editions du Caïman), un roman d’enquête sur le retour d’un ancien flic sur ses terres natales où le style est effarant de maitrise, comme si Guillaume Audru avait été possédé par un esprit irlandais pour écrire cette histoire écossaise. Et comme je n’arrive pas à choisir, pour le mois de janvier, il y aura donc deux chouchous.

Et n’oubliez pas le principal, lisez !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans chouchou
commenter cet article

commentaires

The Cannibal Lecteur 02/02/2014 19:54

Lisez, une belle résolution ;-)))

Pierre FAVEROLLE 02/02/2014 20:06

oui

Taylor 30/01/2014 17:24

Je vais lire très prochainement Terminus Belz. J'ai hate car j'en ai entendu le plus grand bien.

Pierre FAVEROLLE 01/02/2014 10:40

:)

Taylor 31/01/2014 08:38

ça va je comprends l'anglais (fatiguée ou pas ;-) )

Pierre FAVEROLLE 30/01/2014 21:26

Yes ... je parle anglais quand je suis fatigué !

Taylor 30/01/2014 21:22

A très bientot alors.

Pierre FAVEROLLE 30/01/2014 21:20

you are welcome

Taylor 30/01/2014 21:18

Merci pour l'invitation.

Pierre FAVEROLLE 30/01/2014 21:10

Ma porte t'est ouverte

Taylor 30/01/2014 21:07

avec plaisir.

Pierre FAVEROLLE 30/01/2014 20:55

Terminus Belz est un excellent premier roman, comme La madone de ND qui ont tous deux le point commun d'être remarquablement écrits. A bientôt pour en parler

Collectif Polar 30/01/2014 08:35

Très beau regard sur tes lectures de janvier. Je vois que nous en avons eu plusieurs en commun. Et très souvent je rejoint tes ressentis. Mais en janvier j'ai eu aussi d'autre coup de coeur ???

Pierre FAVEROLLE 30/01/2014 20:54

Ah ben voilà une lectrice exigente ! ça vient, ça vient, d'ailleurs j'ai noté deux ou trois de tes suggestions ...

La Petite Souris 29/01/2014 22:23

j'ai prévu de lire le roman de Guillaume mais j'ai pris du retard dans mes lectures mais ca va venir. Quant au roman d'Olivier, çà confirme tout le bien que l'on pensait de lui lors de son précédent roman.

Pierre FAVEROLLE 30/01/2014 06:26

Tout à fait. Et tout le bien que l'on pense de la littérature française policière puisque tous les romans chroniqués ce mois ci sont français ... sauf Sam Millar. Amitiés

Evy-Sirène 29/01/2014 21:01

Envie de lire ton roman stressant j'aime passé chez toi merci pour ses partages bonne soirée Evy

Pierre FAVEROLLE 29/01/2014 21:14

de rien Evy, ce bilan mensuel est aussi une façon pour moi de mettre en avant le ou les romans que j'ai le plus apprécié. Si cela sert, tant mieux. Je te souhaite une bonne lecture

Oncle Paul 29/01/2014 20:35

Bonsoir Pierre
Deux chouchous ? Il est vrai que parfois on a du mal à choisir l'élue de son cœur lorsque des jumelles se présentent devant soi. Il vaut mieux choisir les deux qu'avoir des regrets plus tard.
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 29/01/2014 21:14

Salut Paul, n'étant pas du genre à éviter les décisions, je dois m'avouer vaincu sur ce coup là. J'ai vraiment du mal à départager ces deux là, vu le plaisir que j'ai eu à leur lecture. Si ce sont 2 romans jumeaux, ils ne se ressemblent pas du tout ! Amitiés

Dup 29/01/2014 20:08

J'ai lu récemment L'île des hommes déchus et j'ai été subjuguée comme toi par cet auteur ! Tout est parfait, il n'y a vraiment rien à redire. Totale maîtrise comme tu dis !

Pierre FAVEROLLE 29/01/2014 21:12

On est d'accord. L'année dernière j'avais été impressionné par C'est dans la boite. Cette année c'est L'ile des hommes déchus. Dernier désir est aussi excellent. BIZ

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories