Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 18:19
Mélanges de sangs de Roger Smith (Calmann Levy – Livre de poche)

Ça y est ! je l’ai lu ce roman de Roger Smith, que mes amis Richard et Jean me pressaient tant de lire, avec une telle insistance que ça ressemblait à du harcèlement. Ils avaient raison, c’est un premier roman exceptionnel, qui présente l’Afrique du Sud sous un jour où on a peu tendance à la montrer. Car dans ce roman, tout est question de personnages. On y trouve Burn, Benny, Barnard … et l’Afrique du Sud.

Jack Burn est un ancien Marines qui a participé à l’opération Tempête du Désert en Irak. Revenu au pays, il a retrouvé sa femme Susan et leur petit garçon Matt. Jack a eu du mal à se familiariser avec son pays, et a participé à un braquage au cours duquel un policier est tué. En fuite, Jack et sa famille s’installent en Afrique du Sud, dans une maison sécurisée. Ce soir là, en plein diner, deux malfrats du gang des Americans font irruption dans la maison familiale. Burn, pour protéger sa famille, va tuer les deux hommes, les découper et se débarrasser des corps dans une décharge publique.

En face de leur maison, Benny Mongrel est un gardien qui fait sa tournée avec sa chienne Bessie. Il a vu les deux malfrats entrer dans la maison de Burn mais ne les a jamais vus ressortir. Pour autant, il décide de ne rien dire à Barnard, un gros flic corrompu, qui incarne à lui seul tout ce qu’on peut détester dans un personnage. Sans pitié, profitant des trafics de drogue aussi bien que de la prostitution, il est à la recherche de ces deux malfrats qui lui doivent de l’argent. Quand, il sonne chez Burn, pour un interrogatoire de routine, pour savoir s’il a vu les jeunes qui conduisaient la BMW rouge, il sent que Burn lui ment.

Ce roman est construit comme un ballet, où les danseurs valsent entre eux, passant de main en main jusqu’à ce qu’ils finissent dans les bras de la mort. La construction est très bien maitrisée, et comme on parle là d’un premier roman, je peux donc vous dire que ce roman est exceptionnel. Mais la narration repose avant tout sur ses personnages.

Mélanges de sangs de Roger Smith (Calmann Levy – Livre de poche)

Les personnages sont tous incroyablement vivants,horribles, et les scènes sont toutes criantes de vérité, toutes marquantes; l’auteur maitrise les temps calmes et les temps forts. Et en parlant de temps forts, il y en a à foison dans ce roman, des scènes d’une visibilité incroyable, d’une violence couleur rouge sang qui vous marqueront longtemps.

Car ce roman est violent, très violent, et ce que veut nous montrer l’auteur, c’est l’Afrique du Sud, celle des ghettos, des endroits où à chaque minute, à chaque seconde, on lutte pour sa vie. Chacun a perdu la moindre once d’humanité, la vie est devenue une jungle où la question est : Qui tuera le premier ? Et c’est d’autant plus marquant que Roger Smith nous décrit cela comme s’il n’y avait rien d’extraordinaire, comme s’il était parfaitement normal de tirer à bout portant dans la tête d’un enfant qui ne vous a rien fait.

Je me suis posé la question du titre, qui me fait penser à plusieurs choses. C’est un roman post apartheid, mais qui ne prend pas partie, qui veut montrer comme un reportage ce que l’on trouve dans des endroits délabrés que l’on ne veut pas voir. Et j’aurais aimé que Roger Smith, qui a un incroyablement talent pour créer des personnages, pour mitonner une intrigue sinueuse ou pour peindre des scènes écarlates s’engage un peu plus. De même, il m’a manqué quelques descriptions des quartiers pour m’y sentir emporté, imprégné.

Malgré ces deux réserves, c’est un premier roman incroyable, d’une richesse rare qui me fait dire que les Américains ne peuvent pas réussir à l’adapter. Malgré cela, sur la quatrième de couverture, il est indiqué que Samuel Jackson jouera dans le rôle du flic zoulou à la poursuite de Barnard. Alors, je préfère vous donner un conseil : lisez ce livre avant de voir le film qui risque d’être raté, au contraire de ce roman maitrisé de bout en bout. Epoustouflant !

Allez lire l’interview du concierge masqué ainsi que l’avis de mon ami Jean le Belge.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans 2013
commenter cet article

commentaires

wollanup 21/12/2013 11:56

Je suis bien d'accord, ce bouquin est génial. Il est dommage qu'ensuite la production de Roger Smith ronronne un peu.

Pierre FAVEROLLE 21/12/2013 11:57

mon prochain sera Blondie et la mort. Je verrais bien. Merci d'être passé

The Cannibal Lecteur 20/12/2013 22:39

Hello,

Embêtant, j'avais imprimé ma wish-list au propre... voilà que je dois faire un ajout grâce à toi. Merci pour la chronique, voilà un livre intéressant et aux antipodes de ce qu'on nous propose parfois.

Pierre FAVEROLLE 24/12/2013 09:00

tu as bien raison

The Cannibal Lecteur 24/12/2013 08:41

Tout à fait, Pierre ! Voilà pourquoi je ne crache pas sur un Legardinier ou un fakir dans une armoire Ikéa, de temps en temps ! Rire et pleurer de rire, j'aime ça ;-)

Pierre FAVEROLLE 22/12/2013 18:01

ceci dit, par moment, ça fait du bien de lire du pur divertissement !

The Cannibal Lecteur 22/12/2013 13:47

Hé oui ! Voilà pourquoi depuis que j'ai gouté aux polars noirs, je ne saurais plus lire un polar classique ou alors, j'aurais du mal...

Pierre FAVEROLLE 21/12/2013 08:24

c'est exactement ça. Un roman qui visite l'autre face du miroir de l'Afrique du Sud. C'est tout de même une des grandes qualités du polar, de nous montrer l'immontrable, l'inenvisageable. Amitiés

Jean 20/12/2013 22:33

Merci beaucoup, mon cher Pierre. Tes attentes étaient évidemment immenses en abordant ce livre.
J'apprécie ta chronique à sa juste valeur, inestimable donc. Et aucune flagornerie de ma part. Amitiés.
Jean le Belge.

Pierre FAVEROLLE 21/12/2013 08:23

Salut Jean Le Belge, excellent roman où il m'a manqué un petit quelque chose pour en faire un coup de coeur ... mais excellent polar tout de même ! et premier roman, il faut le signaler ! Et tu vas pouvoir continuer à lire mes avis puisque Black Novel ne ferme pas en cette fin 2013. Amitiés

concierge Masqué 18/12/2013 21:06

Superbe Critique du Balai D'OR 2011 que je conseille a tous de lire ;-) un grand merci Pierre, mon plus beau balai en hommage

Pierre FAVEROLLE 18/12/2013 21:07

Merci Richard ! Tes conseils sont toujours bons ! j'en ai une pile complète à lire grace à toi ! Amitiés

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories