Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 20:25
L’information du mardi : Balais d’or et Trophées 813

Les Balais du Concierge Masqué ont été décernés samedi soir dans le cadre du salon Paris Polar, en compagnie du pape du polar Claude Mesplede. Organisés par Richard le concierge masqué, un jury indépendant a voté parmi 24 romans en toute indépendance et avec beaucoup de discussions. Les gagnants que je vous présente sont tous de formidables auteurs ayant écrit de formidables romans. Et je voudrais adresser de profondes et sincères félicitations et remerciements à notre concierge masqué, dont vous pouvez lire les interviews sur le site du Concierge masqué.

Et le compte rendu de cette soirée extraordinaire est

L’information du mardi : Balais d’or et Trophées 813

Balai d’or: On the brinks de Sam Millar (Seuil)

De fait, le spectaculaire récit autobiographique de Sam Millar a tout d’un thriller. À ceci près que si on lisait pareilles choses dans un roman, on les trouverait bien peu crédibles.

Catholique, Millar combat avec l’IRA et se retrouve à Long Kesh, la prison d’Irlande du Nord où les Anglais brutalisent leurs prisonniers. Indomptable, il survit sans trahir les siens: voilà pour la partie la plus noire, écrite avec fureur et un humour constant.

Réfugié aux états-Unis après sa libération, il conçoit ce qui deviendra le 5e casse le plus important de l’histoire américaine. La manière dont il dévalise le dépôt de la Brinks à Rochester, avec un copain irlandais, des flingues en plastique et une fourgonnette pourrie, est à ne pas croire. Même Dortmunder, dans un roman de Westlake, s’y prendrait mieux. Il n’empêche, le butin dépasse les 7 millions de dollars!

Un procès et une condamnation plus tard, il retrouve la liberté, mais entretemps, la plus grande partie de l’argent a disparu. Millar semble avoir été roulé par ses complices… Saura-t-on jamais la vérité?

En tout cas, le FBI cherche toujours!

Né à Belfast en 1958, Sam Millar a fait de la prison en Irlande du Nord comme activiste politique, et aux États-Unis comme droit commun. De retour à Belfast où il vit toujours, il est devenu écrivain. Après deux romans, Poussière tu seras et Redemption Factory, et le best-seller international On the Brinks, il a commencé la série policière Karl Kane, à paraître au Seuil.

Les interviews de Sam Millar sont ici et ici

Vous trouverez mon avis ici

L’information du mardi : Balais d’or et Trophées 813

Balai d’argent : Balancé dans les cordes de Jérémie Guez (La Tengo)

Tony est un jeune boxeur ; garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l’écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l’un d’entre eux la bat et l’envoie à l’hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Mais dans ce milieu, rien n’est jamais gratuit. La faveur demandée à un prix, celui du sang. Tony, qui doit payer sa dette, entame alors une longue descente aux enfers…

Balancé dans les cordes est le second roman de Jérémie Guez, l’auteur de Paris la nuit. Il a reçu le Prix SNCF du polar 2013 et le Prix sang d'encre 2012 des Lycéens de la ville de Vienne

Les interviews de Jérémie Guez sont ici et ici

Vous trouverez mon avis ici

L’information du mardi : Balais d’or et Trophées 813

Balai de bronze : Une femme seule de Marie Vindy (Fayard noir)

Un petit matin de janvier, au lieu-dit de L’Ermitage, Marianne Gil est réveillée par une pluie de coups frappés à sa porte. Son ami Joe, affolé, a découvert le corps sans vie d’une jeune fille derrière les granges, au fond de la propriété. Ils préviennent les autorités.

Le capitaine Francis Humbert, de la brigade de recherches de Chaumont, prend la tête des opérations. Les premières constatations révèlent que la victime a été étranglée, mais rien ne permet d’établir son identité. Qui est-elle ? Et que faisait-elle seule, dans les bois, en plein hiver ?

Mystérieuse Marianne, qui vit cachée et porte un secret que ni le silence ni la solitude n’ont su consoler. Écrivain de renom, cette femme seule à la beauté sauvage dégage une fragilité à laquelle Humbert sent confusément qu’il ne peut résister. Divorcé, englué dans une vie de caserne qui ne lui convient plus, cet enquêteur acharné va tout risquer pour la protéger de son passé...

L'interview de Marie Vindy est ici

Vous trouverez mon avis ici

L’information du mardi : Balais d’or et Trophées 813

Balai de la découverte : C’est dans la boite de Frederic Ernotte (Avant propos)

Jeff… Jeff Marnier. C’est mon nom. Je suis inspecteur. Plutôt bien coté, voire admiré par certains. Pourtant, comme tout le monde, j’ai mes problèmes. Je bosse jour et nuit. La vérité ? Je n’ai jamais beaucoup dormi. Je suis accro à la vodka, à la solitude, et depuis peu… à un site Internet. « La boîte noire ». C’est un endroit sombre. Un repère de flics. Un cloaque virtuel où je me sens chez moi. Tellement chez moi que j’oublie régulièrement de me coucher. Pourtant, cette nuit-là, j’avais enfin trouvé le sommeil. C’est toujours mauvais signe quand mon téléphone portable sonne en pleine nuit. Un tueur de flics court dans la région. Catherine est morte. Ça m’enterre encore un peu plus. Je dois me mettre au vert quelques jours. La ronde des boîtes tombe à point nommé. Un huis clos secret entre inspecteurs. Une réunion entre des inconnus en mal de découvertes. Une nuit durant laquelle soulever le couvercle d’une boîte peut vous laisser des traces indélébiles.

Frédéric Ernotte est né à Namur (Belgique) le 28 janvier 1982. Assistant social et journaliste de formation, ce jeune écrivain est un véritable touche-à-tout. C’est dans la boîte est son premier roman. Frédéric Ernotte est également à l’origine du blog "Journal d’un Workaholic", un espace virtuel où il dissèque notre quotidien sous la loupe d’un bourreau de travail.

L'interview de Frederic Ernotte est ici

Vous trouverez mon avis ici

La photo de groupe avec de gauche à droite : Sam Millar, Jérémie Guez, Le Concierge Masqué, Marie Vindy, Frederic Ernotte et Claude Mesplede

La photo de groupe avec de gauche à droite : Sam Millar, Jérémie Guez, Le Concierge Masqué, Marie Vindy, Frederic Ernotte et Claude Mesplede

Trophées 813 :

L'association 813 a décerné ses Trophées 2013. Les gagnants sont :

Roman français : "Le Dernier Lapon" d'Olivier Truc

Roman étranger "Michèle Witta" : "Le Diable, tout le temps" de Donald Ray Pollock

BD : "Blast" de Manu Larcenet

Prix "Maurice Renault" : revue L'Indic (Fondu au noir)

Et je suis très heureux du résultat !

L’information du mardi : Balais d’or et Trophées 813L’information du mardi : Balais d’or et Trophées 813
L’information du mardi : Balais d’or et Trophées 813L’information du mardi : Balais d’or et Trophées 813

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Faverolle - dans Info du mardi
commenter cet article

commentaires

Collectif.Polar 02/12/2013 11:55

Magnifique compte rendu de cette cérémonie que personnellement j'ai trouvé touchante.
Tes avis sur ces 4 bouquins donne furieusement envie de les découvrir. Heureusement que je les ai déjà lu.

Pierre FAVEROLLE 02/12/2013 20:24

L'année prochaine, je vote pour des livres que je n'ai pas lus !

sam millar 27/11/2013 11:31

A big thank you to Richard and all involved in a great night. I still can't believe it. A dream

Pierre FAVEROLLE 28/11/2013 21:22

You are welcome, Sam

sam millar 28/11/2013 10:44

Merci, Pierre. You are very kind.

Pierre FAVEROLLE 27/11/2013 21:30

Hello Sam. Thank you very much for the time you spend to put a comment. I am very very very very happy that you won the Balai d'or, I was very happy to see you on saturday, even if you had not much time ! I hope to see you again soon in France. And the blog will speak again of your novels with the 2 next published books. Excuse my poor english ! Keep dreaming ! Friendly yours

The Cannibal Lecteur 27/11/2013 10:27

Et bien, la première histoire, celle du balais d'or... pardon, du casse de la Brinks m'intéresse au plus haut point... Il est temps que je boycotte ce merveilleux blog, c'est pas bon pour la PAL !!

Merci pour ce compte rendu ! Pas de remerciement pour m'avoir titillé... Non mais ! me donner envie d'acheter des livres... :-)

Pierre FAVEROLLE 27/11/2013 21:26

merci.

jean 27/11/2013 09:49

Superbe hommage que tu rends à cette cérémonie du Balai d'or 2013. De beaux gagnants pour de très bons livres. Un tout grand merci à Richard sans lequel rien ne serait possible. Amitiés. Jean.

Pierre FAVEROLLE 27/11/2013 21:25

Tu as tout dit mon ami belge

concierge masque 26/11/2013 21:52

Un grand merci a toi,superbe article et mon plus beau Balais en Homage;-)

Pierre FAVEROLLE 27/11/2013 07:05

Je peux retourner à la distribution de courrier ?

Présentation

  • : Le blog de Pierre Faverolle
  • Le blog de Pierre Faverolle
  • : Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com
  • Contact

Sur ma table de nuit ...

Le blog reste ouvert.

Dorénavant, les nouveaux billets seront :

http://blacknovel1.wordpress.com/

   

Recherche

Archives

Catégories